Mi-fugue, mi-raison

Yogyakarta et le superbe temple de Borobudur

Publié dans la catégorie Indonésie, le 11 septembre 2016

Nous sommes généralement tristes lorsque nous quittons un pays. Heureusement, le pincement au cœur se dissipe rapidement à la découverte du pays suivant. Au revoir la Malaisie, bonjour l’Indonésie !

Masque indonésien

– BOUH ! – AAAAAAAAAAH ! Demi-tour !

 

Pour démarrer notre aventure en Indonésie, il nous fallait choisir entre les dix-sept mille îles que comprend le pays. Plouf plouf, ce sera… Java !

Carte de Java en Indonésie

Cette île qui ne paraît rien, quatre fois plus petite que la France, est peuplée de 136 millions d’habitants ! Car oui, l’Indonésie avec ses 256 millions d’habitants est le quatrième pays le plus peuplé du monde, après la Chine, l’Inde et les États-Unis. Et c’est sur cette île de Java que se trouve Jakarta, capitale et principal aéroport du pays.

Nous ne nous attardons pas à Jakarta. Elle est connue pour être une redoutable épreuve, stressante et polluée. Nous nous empressons de prendre un train pour la ville qui sera notre première étape en Indonésie : Yogyakarta (à prononcer « Djodjakarta »). Par la fenêtre, le paysage est fascinant. Nous traversons des milliers de rizières d’un vert éclatant. Çà et là, les paysans repiquent du riz, pieds dans l’eau et chapeaux coniques sur la tête. Avec un spectacle pareil, le trajet de neuf heures passe en un clin d’oeil !

Rizière indonésienneRizière indonésienne

Un cours de géopolitique au réveil

Surprise lors du petit déjeuner de l’hôtel que nous avons réservé à Yogyakarta : le gérant est Français. Il est amoureux de l’Indonésie et y vit depuis trente-six ans. C’est aussi un grand bavard qui nous raconte beaucoup de choses pendant que nous dégustons le petit déjeuner, qui pour le coup n’est pas du tout français.

Petit déjeuner indonésien

Lorsque notre hôte, sa moustache et son accent marseillais sont arrivés en Indonésie, le pays était très peu développé. Il n’y avait ni télévision ni Internet bien entendu, et les Indonésiens ne connaissaient rien du monde extérieur. Un jour, alors qu’il voyageait sur l’île de Bali, les habitants d’un village l’ont pris pour « la réincarnation d’une espèce de dieu » et n’ont pas voulu le laisser repartir. Ils lui ont carrément construit une maison qu’il a habitée durant une année entière. Entre nous, ça doit être sympa d’être pris pour un dieu à Bali, étant donnée la quantité d’offrandes faites par les Balinais à longueur de journée…

En parlant de religion, notre hôte nous explique que les Indonésiens sont souvent très curieux de connaître celle de leurs interlocuteurs. En revanche, il ne faut pas dire que l’on est athée. Premièrement, ils ont beaucoup de mal à concevoir qu’on ne puisse croire en rien, et, deuxièmement, ce n’est pas permis par la loi ! Oui, vous avez bien lu, toutes les religions sont autorisées mais il est interdit de ne pas en avoir.

La religion des adorateurs de hamacs

Il poursuit avec le système de démocratie directe qui est à l’œuvre à Yogyakarta. Ce sont les citoyens qui prennent les décisions concernant leur quartier, par votes entre voisins. Les habitants s’occupent également de la propreté des rues. C’est une habitude que tout le monde a prise et qui ne prend que quelques minutes par jour. Et ça fonctionne, il n’y a rien qui traîne par terre !

Yogyakarta, Indonésie

Enfin, il nous explique que le sultan qui dirige la région de Yogyakarta est particulièrement moderne et sait prendre des décisions difficiles. Par exemple, il aurait éjecté Nike et L’Oréal de son sultanat car ils exploitaient des enfants. Il a aussi récemment annoncé que son successeur serait une femme, une sultane donc. Cela a causé quelques remous politiques, mais il s’en fiche.

 

Les palais de Yogyakarta

Notre première visite à Yogyakarta est justement le Kraton, le palais du sultan. Pour nous déplacer, nous empruntons le moyen de transport local : le becak à moteur. Imaginez une banquette deux places, munie d’une roue de vélo de chaque côté et poussée par une demi-moto. Nous n’avons toujours pas compris comment cet engin faisait pour tourner.

Aïe aïe aïe le becak à Yogyakarta !

Si le Kraton en lui-même est réellement occupé par le sultan, plusieurs sections sont ouvertes au public. Ce n’est certes pas Versailles, comme nous l’avons lu plusieurs fois, mais nous sommes finalement agréablement surpris.

Kraton, Yogyakarta, Indonésie

Nous découvrons avec intérêt certains éléments de la culture javanaise. L’architecture et la décoration de plusieurs des bâtiments du palais sont vraiment très belles. Nous imaginons bien le sultan s’affaler dans des poufs sous ces jolis plafonds dorés pour recevoir quelques ministres ou dignitaires. Pas sûr que la réalité rejoigne nos fantasmes !

Kraton, Yogyakarta, Indonésie
Entrée du Kraton, Yogyakarta, Indonésie Kraton, Yogyakarta, Indonésie
Kraton, Yogyakarta, Indonésie
Kraton, Yogyakarta, IndonésieKraton, Yogyakarta, Indonésie

Chaque jour de la semaine, un spectacle traditionnel différent est donné dans le palais. Nous avons assisté à une belle danse traditionnelle. La chorégraphie est, paraît-il, très codifiée et exigeante. La position des mains, des doigts, le regard… tout doit être respecté précisément.

Danseuse, Kraton, Yogyakarta, Indonésie

À la fin du spectacle, la star s’est même laissé approcher par une foule de fans en délire !

Danseuse, Kraton, Yogyakarta, Indonésie

 

Proche du Kraton se trouve un autre palais appelé Tamansari, ou Water Castle. Il est un peu vieillot mais il prolonge bien l’expérience du premier palais.

Water palace, Yogyakarta, Indonésie

 

Malioboro Street

La rue Malioboro est un peu les Champs-Élysées de Yogyakarta. Elle consiste en un enchaînement continu de boutiques et de stands de marché. On y trouve quelques souvenirs, mais aussi et surtout des vêtements. La spécialité de Java est le batik, un beau tissu aux reflets dorés que beaucoup d’Indonésiens portent sous la forme d’élégantes chemises.

Yogyakarta, Indonésie

Un vendeur de pipes qui nous appelle.

Même s’il y a quelques touristes, l’essentiel des promeneurs sont des locaux et l’on ressent avec force l’ambiance bouillonnante de la ville.

À part Malioboro Street, nous n’avons pas vraiment apprécié nous promener dans la ville. La circulation est intense, il est parfois difficile de traverser et l’on sent bien la pollution lorsqu’on longe les grandes artères.

Scooters à Yogyakarta, Indonésie

 

Le temple de Borobudur

Pas très loin de Yogyakarta se trouve le célèbre temple de Borobudur. C’est un temple bouddhiste, réminiscence de cette religion qui se partageait l’île de Java avec l’hindouisme, avant que l’islam n’arrive. Aujourd’hui, l’immense majorité des habitants sont musulmans et le nombre de mosquées est impressionnant.

Borobudur est le temple que nous voulions à tout prix visiter en Indonésie. Alors c’est parti : réveil à 3h du matin et transport en mini-bus jusqu’à la colline de Setumbu pour voir le soleil se lever sur le temple vers 5h30. Là-haut, nous sommes déçus, les nuages recouvrent la jungle et toute la vallée, impossible d’apercevoir le moindre morceau de temple !

Nuages sur la vallée de Borobudur

Le temps passe, les autres touristes, dépités, redescendent et nous sommes quasiment les derniers. Nous restons tout de même, dans l’espoir d’obtenir un petit rayon de soleil et de ne pas repartir bredouilles. Un papi indonésien, casquette à l’envers, pose pour nous en riant. Il se fiche bien qu’il y ait du soleil ou non.

Indonésien

Soudain, miracle, le soleil point ! Nous ne voyons toujours pas le temple, en revanche le lever de soleil que nous avons devant les yeux est complètement irréel !

Setumbu Hill, Borobudur, Indonésie

Nous redescendons de la colline vers 6h30. C’est l’heure du départ à l’école et chaque scooter que nous croisons embarque un, deux, parfois trois enfants pas tout à fait réveillés, dans leurs uniformes marron et beige.

En approchant du temple, la lumière est très belle, tout comme le parc et la nature qui l’entourent.

Temple de Borobudur, Java, Indonésie Temple de Borobudur, Java, Indonésie

Vu d’en bas, le temple consiste en un empilement d’étages recouverts de bas-reliefs. Le sommet du temple quant à lui est recouvert de dizaines de stūpas, des sculptures de pierre en forme de cloche abritant chacune une statue de Bouddha. C’est cette partie qui est la plus spectaculaire, et nous en profitons d’autant plus qu’il est possible de déambuler entre les stūpas.

Temple de Borobudur, Java, Indonésie

Mine de rien, il s’agit du plus grand temple bouddhiste au monde. Le plus surprenant, c’est que le temple a été oublié pendant plus ou moins huit siècles, progressivement recouvert par la végétation et le terrain. Ce sont les colons britanniques qui l’ont redécouvert et déterré en 1814.

Statue de bouddha au temple de Borobudur, Java, Indonésie Temple de Borobudur, Java, Indonésie
Temple de Borobudur, Java, Indonésie

Conversion au bouddhisme en cours !

Temple de Borobudur, Java, Indonésie

 

Dessin : pourquoi Bouddha a-t-il de si grandes oreilles ?

 

Notre avis sur Yogyakarta

Il n’y a pas beaucoup de choses intéressantes à voir à Yogyakarta mais son ambiance décontractée et ses bons restaurants sont appréciables. Yogyakarta est surtout une bonne base pour visiter les temples de Borobudur et Prambanan. Nous n’avons pas visité ce deuxième car Borobudur a consommé tout notre budget temple pour un mois, mais nous ne regrettons pas, il était à la hauteur de nos espérances !

 

Ecolières indonésiennes

PHOTOOOOO !!! PHOTOOOOOOO !!!!!!!!

 

Conseils pratiques sur Yogyakarta

Se déplacer en ville : le becak est le moyen de transport parfait en ville. Choisissez un becak à moteur si la distance est grande, le tarif vélo augmentant rapidement avec la distance. Dans tous les cas, n’oubliez pas de négocier.

Dormir : nous avons testé deux hôtels dans le quartier de Prawirotaman, sympathique ghetto pour touristes :

  • L’Aloha Hotel (avec son patron français) est hyper propre, le personnel est très sympa et le petit déjeuner excellent.
  • La guesthouse De Hostel est belle et calme, avec un joli patio, mais le petit déjeuner est moyen.

Les hôtels de la ville sont habitués à fournir des petits déjeuners à emporter pour ceux qui se lèvent très très tôt, n’hésitez pas à demander si vous comptez voir un lever de soleil.

Manger : il y a plusieurs restaurants que nous avons aimés, toujours dans les environs de Prawirotaman :

  • Milas est un resto végétarien situé dans un beau et calme jardin. Il sert une cuisine indonésienne basique mais bonne, et les profits sont reversés à des associations.
  • Mediterranea est beaucoup plus classe. Il vaut mieux réserver pour avoir une place dans ce joli restaurant, qui est probablement le meilleur de la ville, tout en étant très abordable. Le pain à l’ail est divin, tout comme les falafels ou encore le poulet braisé accompagné de polenta et ratatouille.
  • Enfin, Aglioo est un restaurant italien dont les gnocchi sont à se rouler par terre.

 

Conseils pratiques sur Borobudur

L’entrée du temple de Borobudur coûte 250 000 roupies en journée. C’est un gros budget pour l’Indonésie mais ça les vaut. Pour assister au lever du soleil dans l’enceinte du temple, c’est carrément 380 000 roupies.

L’excursion que nous avons choisie, pour voir le lever de soleil depuis Setumbu Hill puis visiter le temple, nous a coûté 100 000 roupies chacun. Nous avons visité deux agences de voyage sur Prawirotaman, et toutes deux nous ont indiqué les mêmes tarifs. Mais comme il y a souvent du brouillard le matin, peut-être qu’il vaut mieux finalement viser le coucher du soleil (au risque de se prendre un orage !).

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.


18 réponses à “Yogyakarta et le superbe temple de Borobudur”

  1. Marie dit :

    Article très sympa encore !! cette culture si différente de la notre doit être bien intéressante. Mais en effet, vu le nombre d’habitants, la ville ça doit être la folie. Y a quand même des coins tranquilles ? Biz

    • mifuguemiraison dit :

      Merci ! Il y a des coins à l’abri de la circulation dans des petits jardins ou des cours mais pour les amateurs de calme, globalement, il vaut mieux fuir les villes.

  2. Bernard & Isabelle dit :

    Impressionnant le temple de Bororudur… Nous avons un faible pour le lever de soleil, nous imaginons vos yeux écarquillés face à ces couleurs inattendues.Pas étonnant que le sultan prenne la décision de permettre à une femme de lui succéder : il a 5 filles ! Voilà un homme sous – bonne – influence !

  3. h et j dit :

    Étonnant ce temple de Borobudur et ces immenses « cloches » de pierre pour abriter une statue de Bouddha. Les villes sont grouillantes de monde ce doit être bien fatiguant. Vive la nature pour se détendre.

  4. Martine dit :

    Tellement agréable de vous lire et d’apprendre tant de choses !

  5. Mathilde dit :

    « Haha, t’es grillé le prince » ! J’ai bien ri.

    J’aime aussi les portraits que tu commences à inclure.

  6. geoffrey dit :

    Très intéressant tout ça, j’ai appris des choses. J’ai beaucoup aimé le papi indonésien, casquette à l’envers !
    C’est quoi le petit dej, un oeuf ou un kiwi ?
    Bonne idée la propreté des rues ! Et très jolie photo le serpent doré.
    Le temple envoie du lourd.
    Super ! Je continue ma lecture.

  7. Virginie dit :

    Que de souvenirs😀😀
    Nous avons passé 3 semaines à Java et nous avons adoré. Il faut dire que nous aussi nous avons eu 1 vrai coup de cœur pour l’Indonésie.
    quel plaisir de redécouvrir ce magnifique pays au travers de vos photos..
    Merci 😊
    Bonne continuation
    Virginie

    • mifuguemiraison dit :

      Tiens, encore des fans de l’Indonésie… Il va falloir créer un club !
      En tous cas vous avez l’air d’être de sacrés baroudeurs tous les trois !

      • Virginie dit :

        Sacrés je ne sais pas , mais passionnés certainement !!!!
        Nous avons toujours une envie de découvrir le monde bien ancrée en nous. Et notre fils aussi. Il voyage avec nous depuis qu’il est bébé et du coup c’est aussi un vrai mordu.
        Bonne continuation
        Le Sri Lanka ça a l’air assez génial 😎
        J’ai hâte de lire vos récits
        Virginie

  8. thierry dit :

    bonjour

    superbe site

    avez vous le nom de votre hotel à yogyakarta ?

    nous y partons prochainement

    meerci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.