Mi-fugue, mi-raison

Bosnie-Herzégovine : avis et itinéraire

Nous avons passé le mois de mai 2016 en Bosnie-Herzégovine, dans les Balkans. Quelle drôle d’idée, vous vous dites ? Eh bien c’est justement pour ça que nous y sommes allés, curieux de découvrir un pays globalement boudé par les touristes.

Notre avis sur la Bosnie-Herzégovine

Nous avons été très impressionnés par ce pays : charmés par les paysages de l’Herzégovine et émus par Sarajevo. L’architecture de la capitale est bien plus sophistiquée que nous ne le pensions. L’ambiance orientale dans un pays européen est très surprenante, et l’influence sur la nourriture nous a bien plu ! Le poids de l’histoire récente est encore perceptible, le développement du pays a été sacrément ralenti par la guerre et bon nombre de familles ont connu deuil sur deuil. Nous avons cependant rencontré des habitants très sympathiques, assez réservés par rapport à leurs voisins Grecs ou Serbes mais il a suffi d’une musique joyeuse en concert pour voir que leur côté festif n’est pas enfoui bien loin !

Les plus 👍 :

  • ambiance village à Sarajevo dans une ville à taille humaine
  • mélange de cultures très surprenant et intéressant
  • les paysages de l’Herzégovine

Les moins 👎 :

  • peu ou pas de train dans le pays et routes sinueuses, donc longs trajets
  • une grosse culture de la viande, pas facile pour les végétariens
  • peu de vie culturelle et nocturne

Pour les nomades 💻 :

Très peu cher, jolie ville, ça plaira aux plus « pépères ». Aucun problème de sécurité. Ne pas y chercher une vie sociale ou culturelle animée, c’est plus compliqué que dans d’autres capitales. En revanche parfait pour se poser, faire du sport au bord de la rivière et profiter du bon wifi.

Un mois à Sarajevo

Nous nous sommes installés dans la petite capitale à l’histoire tragique : Sarajevo. Certes, la ville se relève doucement de la guerre récente mais elle ne se résume pas à ça ! Influencée par les conquêtes ottomanes et austro-hongroises, Sarajevo a une ambiance particulièrement charmante, un mélange de Turquie (les mosquée, les bazars, les lampes d’Aladdin…) et d’Autriche (les grands bâtiments élégants, les petites maisons sur les collines). Cette ville chargée d’histoire n’est pas légère, on sent une intensité chez les gens et dans l’air… Sarajevo est émouvante et attachante.

☛ Notre séjour d’un mois à Sarajevo

Baščaršija, Sarajevo

 

Escapade dans le sud de la Bosnie-Herzégovine

Depuis Sarajevo, nous avons loué une voiture et nous sommes partis explorer le sud du pays, l’Herzégovine, pendant quatre jours. Rien que le trajet est splendide, sur les routes de montagne. Nous avons visité la belle Mostar et son célèbre pont, à l’ambiance résolument orientale. Autour de Mostar, on trouve une multitude de sites intéressants : les chutes de Kravice pour une pause fraîcheur, le magnifique village de pierres de Počitelj et l’étonnante « Dervish house » de Blagaj.

En un petit saut depuis Mostar, nous avons atterri dans le pays voisin, la Croatie, pour voir Dubrovnik, la perle de l’Adriatique.

☛ Notre circuit en Herzégovine

Počitelj, Bosnie-Herzégovine

2 réponses à “Bosnie-Herzégovine : avis et itinéraire”

  1. John dit :

    Bonjour, excellent article ca fait plaisir de voir des français qui s’intéressent à ce pays assez  » oublié « .

    Juste une petite clarification concernant le manque de vie nocturne : elle y est très présente, mais surtout chez les jeunes qui vont dans les bars/clubs  » à la mode « .

    Cependant pour les personnes plus « âgées » (+ de 30 ans), c’est beaucoup moins développé en effet. Cela vient du fait que la famille a un rôle très important (pour les personnes en couples). Les célibataires sont peu nombreux après cet âge car dans le pays malheureusement la culture est un peu ancrée à l’ancienne, où beaucoup de monde à 27 ans sont déjà mariés et ont des enfants. Donc peu de  » sorties nocturnes  » pour les + de 30 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.