Mi-fugue, mi-raison

Uluwatu et les plages du sud de Bali

Publié dans la catégorie Indonésie, le 7 novembre 2016

Nous avions entendu plusieurs personnes nous vanter les plages du sud de Bali. Pas les plages bondées et branchées de Kuta, Seminyak et Canggu, mais celles de l’extrême sud, sur la péninsule de Bukit. Alors, un beau matin, nous avons enfourché notre scooter pour une petite fugue, histoire de voir si ces personnes avaient raison !

 

Grosses routes et petit scooter

Le trajet depuis Ubud ne fut pas une petite promenade tranquille : une heure et trente minutes, dont une bonne partie sur des routes importantes aux alentours de Denpasar. La conduite balinaise, qui donne la priorité à celui qui s’impose, fonctionne très bien sur les petites routes mais elle n’est plus du tout adaptée lorsqu’il s’agit d’une route rapide. Plusieurs fois, des scooters ou des voitures ont déboulé devant nous sans prévenir. Il faut se tenir prêts à tout !

 

Jimbaran la géante

La première étape de notre escapade est la plage de Jimbaran. Elle est longue, très longue, s’étendant de chaque côté à perte de vue. Le risque de conflit de territoire pour poser sa serviette est inexistant ! Elle s’avère également parfaite pour la baignade puisque les vagues y sont faibles.

Plage de Jimbaran, Bali Plage de Jimbaran, Bali Plage de Jimbaran, Bali

Nous y arrivons à midi. Comme dirait Gainsbourg, nous sommes sous le soleil exactement, pas à côté, pas n’importe où, juste en-dessous.

Dessin : à la recherche de son ombre

La chaleur est difficile à supporter, même après notre baignade et même à l’ombre ! Il n’y a finalement qu’avec un peu de vitesse sur le scooter que nous nous sentons bien, alors nous reprenons notre route vers le sud.

 

Balangan la sauvage

En approchant de la plage de Balangan, pas de doute, nous entrons sur le territoire d’une étrange tribu, celle des surfeurs. Ils sont d’abord reconnaissables à leurs montures, des scooters équipés de barres pour transporter les planches de surf. Puis, sur le parking, nous croisons plusieurs représentants de cette peuplade en tenue traditionnelle, en bermuda et la planche sous le bras. Certains arborent même des peintures guerrières bien visibles sur le visage, à base de crème solaire.

Scooter avec planche de surf Papis surfeurs

La plage en elle-même est d’une beauté sauvage, entourée de petites falaises envahies de verdure. Celle tout à droite est facile d’accès et offre un magnifique panorama sur la plage.

Balangan, Bali Balangan, Bali

 

Bingin la cool

Nous poursuivons notre road-trip jusqu’à la plage de Bingin, que l’on atteint en traversant un petit village accroché sur la falaise. Après avoir descendu un paquet de marches, nous découvrons une plage de taille moyenne nichée dans un cadre très agréable. Un paradis pour surfeurs, qui sont nombreux ici à braver les vagues.

Plage de Bingin, Bali

Pour notre part, nous nous accordons une pause pour refaire le plein de mie goreng, les fameuses nouilles sautées indonésiennes que l’on retrouve dans tous les restaurants du pays. Notre terrasse est bien sympathique, avec vue sur les surfeurs juste en face. Certains domptent les rouleaux avec aisance tandis que d’autres, moins doués, font souvent un tour dans le broyeur.

Restaurant sur la plage Surfeuse à Bingin, Bali Un surfeur doit avoir des cheveux longs

 

Padang Padang la fausse secrète

Une toute petite plage confidentielle, cachée par une falaise, à laquelle on accède par un tunnel que la nature a creusé dans la roche. Ça, c’est ce que nous avions lu sur Padang Padang. Ça fait rêver, n’est-ce pas ? Eh bien tout le monde a dû se donner le mot car cette plage n’est plus du tout secrète. On se croirait sur la Côte d’Azur en plein mois d’août !

Padang-Padang Beach Badang Badang, Bali

Nous ne pouvons pas en vouloir aux touristes qui ont envahi chaque centimètre carré de sable, puisque nous en faisons partie. Il faut reconnaître que le cadre est magnifique pour une petite baignade, mais quelle déception !

Nous nous éloignons dans les rochers du fond pour trouver un peu de calme. L’eau transparente et le ciel de plus en plus menaçant composent une ambiance très particulière.

Badang Badang, Bali

 

Green Bowl la… pluvieuse !

Nous avions prévu une dernière plage pour terminer la journée, la Green Bowl Beach, censée être superbe, nichée dans une falaise en forme de bol. Mais les nuages des photos précédentes finissent par se percer violemment et nous nous rendons directement à l’hôtel tout proche que nous avions repéré.

 

Uluwatu, le temple perché

Le lendemain matin, nous reprenons la route vers Uluwatu, le plus beau temple de la région. Situé au bout d’un promontoire rocheux, il surplombe la mer. Pour les Balinais, les esprits maléfiques viennent de la mer, tandis que les gentils sont issus des volcans au centre de l’île. Peut-être que ce temple est un moyen de tenir les méchants en respect… ou de les narguer !

Temple d'Uluwatu, Bali Temple d'Uluwatu, Bali

Nous ne pouvons pas entrer dans le temple car une cérémonie a lieu ce jour-là. C’est apparemment assez fréquent. Néanmoins la promenade le long de la falaise est très agréable, à droite comme à gauche du temple d’Uluwatu. Elle offre de spectaculaires points de vue.

Promenade à Uluwatu Vue sur le temple d'Uluwatu, Bali Temple d'Uluwatu, Bali

Réputées pour être les plus grosses de Bali, les vagues s’éclatent bruyamment sur les rochers en contrebas. Avis aux surfeurs fous !

Temple d'Uluwatu, Bali

Nous assistons à un flux constant de croyants qui entrent et ressortent du temple pour la cérémonie. Les femmes portent toutes une boîte à offrandes sur la tête. Nous restons un moment à l’entrée pour profiter de l’élégant défilé de sarongs, la tenue traditionnelle balinaise.

Selfie au temple d'Uluwatu Temple d'Uluwatu, Bali Balinais au temple

 

Retour à Ubud

C’est la fin de notre road-trip à scooter, nous rentrons à Ubud. Nous passons par la Baie de Benoa au sud-est de Bali, où la création d’îles artificielles pour le tourisme de luxe y est envisagée, comme à Dubaï. Un projet auquel la population est farouchement opposée, notamment pour son impact sur la biodiversité.

 

Notre avis sur la péninsule de Bukit

Cette région, moins développée que d’autres à Bali, offre des paysages de falaises naturelles qui feraient de très belles cartes postales. Outre la belle balade près du temple d’Uluwatu, nous avons apprécié l’ambiance relax de la plage de Bingin. Comme vous l’aurez compris, les superbes vagues raviront les amateurs de surf. Si vous préférez observer les poissons, rendez-vous plutôt sur la côte nord de l’île, à Amed par exemple.

 

Conseils pratiques sur le sud de Bali

Hôtel près d’Uluwatu : Nous avons séjourné au Green Bowl Bali Homestayi où les propriétaires, extrêmement gentils, proposent de jolies petites villas au rapport qualité/prix incroyable. Le seul défaut est sa localisation, sur une route loin de tout. Il faut donc être motorisé pour sortir dîner.

Retrouvez les étapes de notre escapade sur la péninsule de Bukit sur cette carte :

 

 

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

5 réponses à “Uluwatu et les plages du sud de Bali”

  1. Elise dit :

    Hello les cousins,

    Je profite de ma pause dej’ pour lire votre nouvelle article. Et en plus être la première à commenter.

    Voilà qui me rappelle pleins de souvenirs puisqu’on avait été à Bali il y a déjà une grosse dizaine d’année. Et le thème de notre voyage tournait plutôt autour du surf que des restos vegan d’UBud 😉

    On avait fait le trajet jusqu’à Ubud en voiture, c’était déjà sportif ! Bravo de vous êtes sorti à scooter.

    Continuez à nous faire rêver et voyager !

    Elise

    • mifuguemiraison dit :

      Tiens, on ne savait pas que vous étiez allés à Bali !
      Bravo à vous d’avoir affronté ces vagues qui nous faisaient peur de loin. On n’a pas croisé de kitesurfs par contre.
      À bientôt !

      • Elise dit :

        Je vous rassure de suite, j’ai laissé Marc affronté les vagues (et y laisser un peu d’épiderme ainsi qu’un morceau de planche) ! D’ailleurs les locaux regardent aussi attentivement les surfeurs et viennent à la rencontre des malchanceux en leur proposant un « Ding Repair! »

        Bref, tout ça donne bien envie d’y retourner en famille !

  2. geoffrey dit :

    Chouette, les dessins humouristiques sont de retour !
    Alors vous faites 10 plages dans la journée, pendant que nous on se les pèle pour aller travailler 🙂
    Peut-on se baigner aux plages de surfers ?

    • mifuguemiraison dit :

      Vous avez trop froid, on a trop chaud… il faudrait pouvoir mélanger mieux tout cet air !
      Sur certaines plages les vagues se cassent au large puis l’eau est calme, parfaite pour la baignade (Jimbaran, Padang-Padang). Sur d’autres, les vagues sont fortes jusqu’au rivage et c’est moins bien, en particulier pour les enfants (Balangan, Bingin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.