Mi-fugue, mi-raison

Le volcan Kelimutu et ses lacs multicolores

Publié dans la catégorie Indonésie, le 10 janvier 2017

Nous poursuivons notre découverte de la belle île indonésienne de Florès. Après Ruteng et son festival de rizières, nous nous rendons à Moni. L’objectif de cette étape est de rendre visite au volcan Kelimutu, une belle bête qui culmine à 1639 mètres et dont la dernière éruption remonte à un demi-siècle seulement.

 

Le jour le plus long

Florès est faite pour les aventuriers. Nous aimons à penser que nous sommes de cette espèce, mais vraiment, le trajet en bus de Ruteng à Moni nous a éreintés !

C’était pourtant bien parti : mille virages de montagne dans un minibus poussif, des paysages splendides et de la musique à tue-tête, comme pour tout voyage en bus à Florès.

Collines à Florès, Indonésie
Petite épicerie à Florès

Une « aire d’autoroute », le long de la Trans-Flores.

Manque de chance, le bus tombe en panne à cinquante kilomètres de l’arrivée. Nous sommes alors entassés avec les neuf autres passagers dans une voiture qui nous transvase rapidement dans un second véhicule tout aussi petit. Jusque là, nous avons bon espoir d’arriver à destination. Sauf qu’après deux kilomètres dans sa boîte de sardines, le dernier chauffeur décrète qu’il n’a pas été suffisamment payé et qu’il n’avancera plus. Par principe, nous refusons d’allonger la monnaie. Nous tentons toutes sortes de tractations infructueuses, jusqu’à ce surprenant dénouement : une bonne sœur coréenne nous prend sous son aile et dégote une voiture qui accepte de nous emmener gratuitement à bon port !

Au final, il aura fallu douze heures de trajet pour parcourir une distance de… cent cinquante kilomètres à vol d’oiseau !

Dessin : Florès est fatigante

 

Le village de Moni

Nous nous attendions à une ville, mais Moni s’avère être un tout petit village entouré de quelques rizières et construit de part et d’autre de la Trans-Flores. Le trafic est incroyablement faible sur cette route, pourtant la principale de l’île. C’est à se demander qui, des chiens qui font la sieste ou des véhicules de passage, sont les plus nombreux.

Moni, Florès, Indonésie Moni, Florès, Indonésie Moni, Florès, Indonésie

L’unique attraction de Moni, mis à part le volcan Kelimutu, est une petite cascade dont un panneau à l’entrée ouest du village indique le chemin. L’eau est glaciale, et pourtant les enfants du coin s’y baignent !

Cascade à Moni, Florès

 

Le Kelimutu et ses trois lacs colorés

Le volcan Kelimutu est la grande star de la région. Et pour cause, il héberge trois cratères, dans lesquels se nichent trois lacs de teintes distinctes. Les couleurs des lacs varient selon la saison et la composition chimique des gaz volcaniques. Ils peuvent ainsi passer du vert au noir ou du rouge au bleu.

La plupart des visiteurs se rendent au sommet du Kelimutu au petit matin pour y contempler le lever du soleil. C’est un peu risqué car le sommet est souvent recouvert par les nuages. Nous choisissons de nous y rendre pour le coucher du soleil. C’est parti pour trente minutes d’ascension en scooter sur les pentes du volcan, à travers un surprenant paysage de rizières et de forêts. Arrivés au parking, une marche facile de vingt minutes nous conduit aux lacs.

Nous sommes impatients de connaître les couleurs du moment ! Nous nous mettons d’accord sur celles que nous espérons trouver : du rouge vif, du turquoise et du noir.

Rizières à Moni, Florès Chemin vers le volcan Kelimutu

Une fois parvenus au point de vue, nous sommes scotchés par la beauté du paysage. Les lacs n’ont pas les couleurs escomptées mais nous leur pardonnons car ils sont néanmoins sublimes : bleu des mers du sud, bleu argenté et vert pin. Les deux premiers sont collés l’un à l’autre, tandis que le troisième, le vert foncé, préfère vivre sa vie un peu plus loin.

Volcan Kelimutu, Florès, Indonésie Mont Kelimutu, Florès, Indonésie Volcan Kelimutu, Florès, Indonésie Lac coloré du Volcan Kelimutu, Florès, Indonésie Le 3e lac du Kelimutu Lacs colorés du Mont Kelimutu, Florès, Indonésie Volcan Kelimutu, Florès, Indonésie

Les croyances locales racontent que les lacs du Kelimutu sont la dernière demeure des âmes humaines. Chacune se voit assignée à un lac en fonction de son âge et de sa personnalité.

Dessin : répartition des âmes dans les lacs du Kelimutu

La présence des esprits ne nous empêche nullement d’apprécier le panorama pendant deux bonnes heures, jusqu’après le coucher du soleil. Les touristes non plus, puisque nous sommes seuls la plupart du temps.

Volcan Kelimutu, Florès, Indonésie Coucher de soleil sur le volcan Kelimutu

Le soleil, pudique, se cache derrière un rideau de nuages. Le ciel se pare cependant d’une jolie teinte rose qui récompense notre attente. Nous sommes frigorifiés par le vent et le froid qui s’installent, mais tellement heureux de cette découverte magique !

Volcan Kelimutu, Florès, Indonésie Coucher de soleil à Moni, Florès

Nous ne nous lassons pas des volcans indonésiens, qui nous offrent à chaque fois des paysages sublimes !

 

Conseils pratiques sur Moni et le Kelimutu

Hôtel : Il y a peu de logements à Moni et pas vraiment de bon plan. Il est conseillé de réserver pour ne pas se retrouver à la rue. Nous avons dormi à l’Angi Lodge, qui propose deux chambres correctes avec terrasse. Nous avons négocié la nuit à 350 000 Rp, par téléphone.

Restaurant : Juste en face de l’Angi Lodge se trouve le Mopi’s Place, qui sert de bons plats indonésiens et dont le personnel rasta est plus que sympathique.

Monter au Kelimutu : Nous avons loué un scooter auprès du gérant de notre lodge, pour 120 000 Rp (150 avant négociation, le prix le plus élevé de toute l’Indonésie !). L’entrée du volcan est à 150 000 Rp par personne, plus 5 000 Rp pour le scooter. Contrairement aux années précédentes, lorsque le volcan donnait quelques signes d’agitation, il n’y a plus de guide imposé. Veillez à ne pas arriver trop tard car l’entrée ferme vers 17h. En revanche, personne ne vous mettra dehors une fois entré.

Trajet depuis Ruteng : Dix heures de minibus lorsque tout se passe bien, avec la compagnie Gunung Mas, pour 200 000 Rp. Autres solutions : le taxi, voire l’avion, mais c’est quand même moins drôle de visiter l’île ainsi.

Trajet vers Maumere : Nous n’avons pas pu réserver de minibus pour ce trajet car il n’y a pas d’agence à Moni. De nombreux bus publics passent sur la Trans-Flores, il suffit de les arrêter. Ce sont de vieux bus déglingués, avec bagages sur le toit et arrêts fréquents. Le nôtre a mis cinq heures pour rejoindre Maumere, à 50 000 Rp par personne.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.


14 réponses à “Le volcan Kelimutu et ses lacs multicolores”

  1. Ces paysages sont juste fabuleux !

  2. Pauline dit :

    Joli volcan… Mais ça y est c’est terminé, nada, finit, oust, snif ! Il n’y aura pas ça à Bangkok !

  3. geoffrey dit :

    J’aime bien la blague de l’aire d’autoroute !
    J’aurais bien aimé que vous vous baigniez dans la cascade photo à l’appui, vous qui aimez à croire que vous êtes des aventuriers !
    Le dessin des âmes humaines est génial.
    Magnifiques ces volcans ! Le soleil aussi joue sur les couleurs, un ciel plombé ternit tout. Il y avait plus de monde pour les volcans javanais on dirait. Le Bromo reste celui qui m’a fait le plus rêver.

    • mifuguemiraison dit :

      Merci pour les compliments !
      Nous sommes des aventuriers frisquets… Ils n’ont qu’à faire des cascades chaudes, franchement !
      Oui, il y a environ cinquante fois plus de touristes au Bromo, mais c’est le plus spectaculaire de tous et ça reste notre préféré.

  4. tania dit :

    oh la la j adore tout ce que je lis ici
    quelle aventure pour arriver à Moni
    c est à ces moments la qu on relativise pas mal de choses
    à se plaindre en France alors qu on a de si belles routes en comparaisons
    je comprends mieux pkoi je lis partout qu’il faut faire attention en terme de temps pour les trajets en Indonésie
    et ne pas se dire 100 km = 1h de trajet comme en France
    autant de temps pour faire 150 km

  5. Wouah!! Les lacs du Kelimutu à l’intérieur du cratère sont magnifiques!! Ca donne terriblement envie d’y faire un tour! Les photos sont sublimes mais c’est toujours beaucoup plus impressionnant lorsqu’on le vit vraiment.

  6. Philippe dit :

    Bravo et merci de vos précieux commentaires, conseils et magnifiques photos !
    Nous partirons dans un peu plus d’un an sur vos traces avec Sulawesi en bonus son espère.

    • mifuguemiraison dit :

      Merci pour le gentil message ! Vous allez vous régaler. Quant à nous, nous avons hâte de revenir en Indonésie pour visiter notamment Sulawesi !

  7. Noemie dit :

    Combien de jours avez vous pris pour visiter l’ile de Flores ?

    • mifuguemiraison dit :

      Salut !
      Nous y sommes restés deux semaines en prenant bien notre temps, mais six à huit jours devraient suffire si t’es plus pressée que nous !
      Tu prévoies de visiter d’autres îles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.