Mi-fugue, mi-raison

Voyage au Mexique : avis, conseils et itinéraire

Publié dans la catégorie Mexique, le 22 février 2018

D’octobre 2017 à janvier 2018, nous avons passé trois mois à explorer le Mexique : Yucatán, Chiapas, Oaxaca et les alentours de Mexico City.

Notre avis sur le Mexique

Quel beau pays et comme on s’y sent bien ! Depuis un rapide passage en 2008, nous savions que le Mexique abritait de superbes paysages, mais en le découvrant plus en profondeur, ce fut éblouissement sur éblouissement. Plages turquoises, sites mayas, villes colorées mais aussi montagnes et volcans, le Mexique est gâté par Dame Nature. Nous repartons en ayant noté plein d’autres coins qui nous font envie, notamment autour de Mexico. Nous reviendrons !

Les plus 👍

  • L’incroyable variété des paysages
  • Des villes coloniales au charme puissant
  • Une culture forte et entraînante, un amour de la fête

Les moins 👎

  • La pollution de certaines villes, qui ne risque pas de s’arranger avec la passion des Mexicains pour les grosses voitures
  • Le développement touristique délirant autour de Cancún et Playa del Carmen, à fuir !

 

Ville de Taxco, Mexique

 

Notre itinéraire au Mexique

Péninsule du Yucatán : circuit de deux semaines

Yucatán, Mexique

 

– Holbox : 4 jours

Nous avons atterri à Cancún mais n’y sommes pas restés. Nous avions entendu trop de mauvais échos à son sujet. Nous avons vite filé à Holbox, une île plutôt peinarde à la pointe nord de la péninsule baignée dans l’eau turquoise. En arrivant à la fin de la saison des pluies, nous pataugions dans la gadoue, mais nous imaginons sans mal le bijou qu’elle représente le reste de l’année. D’ailleurs, Holbox a le vent en poupe depuis un an ou deux et l’offre hôtelière s’y est développée. Elle reste toujours largement moins fréquentée que Tulum et ses environs. C’est le coin idéal pour se détendre sur une jolie plage de sable blanc et saluer des flamants roses !

Lire l’article sur l’île d’Holbox

 

– Tulum : 1 jour

Tulum, la cité balnéaire bohème chic à deux pas de la jungle, a vu sa popularité exploser… et son charme disparaître peu à peu. Enfin, à notre avis ! Il n’empêche que cette ville située sur la côte caribéenne turquoise dispose d’un site archéologique maya splendide. En y allant tôt le matin, vous éviterez le gros de la foule. Au passage, nous avons découvert à Tulum notre premier cénote, l’une de ces impressionnantes piscines naturelles au fond d’un gouffre qui font la spécificité de la péninsule du Yucatán.

Lire l’article sur Tulum

 

– Bacalar : 3 jours

Nous avons ensuite prolongé jusqu’à la lagune aux sept couleurs de Bacalar, proche de la frontière avec le Belize. C’est l’un des paysages naturels les plus magiques de notre voyage au Mexique. Petite précision pour les fanas de détente sur le sable chaud : Bacalar n’abrite pas de plage à proprement parler. Il s’agit d’un lac d’eau douce avec des pontons atterrissant directement dans l’eau turquoise. Nous avons également apprécié l’ambiance du village, en particulier en soirée, entre stands de nourriture de rue et jeux en famille.

Lire l’article sur la lagune de Bacalar

 

– Merida, Uxmal, Izamal, Campeche : 6 jours

En une nuit de bus, nous avons traversé la péninsule du Yucatán pour rejoindre le nord-ouest de la région. Même si cette zone est littorale, aucune plage digne de ce nom n’existe ici. Les visites sont beaucoup plus culturelles avec de belles villes coloniales colorées, ainsi que plusieurs sites mayas surgis de la jungle. La ville de Merida n’a pas grand charme, elle nous a surtout servi de base pour explorer les environs : les pyramides d’Uxmal et de Mayapan (bien moins fréquentées que le site de Chichén Itzá) ainsi que l’adorable ville jaune d’Izamal. Et si vous êtes en mal de baignade, ici encore des cénotes se cachent un peu partout. Nous avons enchaîné avec la petite ville de Campeche dont les maisons colorées sont parmi les plus belles du pays. En revanche, cette ville est petite et peu animée, une nuit sur place nous aurait suffit.

Lire l’article sur Merida, Uxmal, Izamal et Campeche


État du Chiapas : voyage de douze jours

San Cristóbal de Las Casas, Chiapas, Mexique

– San Cristóbal de Las Casas et le Chiapas

Dans le Chiapas, nous avons découvert une toute autre ambiance, plus mystérieuse, assez différente du reste du pays. Cet État montagneux, majoritairement indigène et autrefois révolutionnaire, possède une personnalité forte qui nous plaît. Sa ville emblématique San Cristóbal de Las Casas vaut d’être découverte, avec ses jolies maisons basses qui laissent entrevoir les montagnes à l’horizon. L’hiver, la ville peut être un peu fraîche. Mais vous trouverez refuge dans ses délicieux cafés et restaurants (le chocolat chaud est incroyable !). Dans le même article, nous racontons notre exploration du site maya de Palenque, entouré d’une jungle épaisse et situé sur le chemin depuis le Yucatán, ainsi que notre découverte de l’impressionnant Canyon du Sumidero situé sur le chemin vers Oaxaca.

Lire l’article sur San Cristóbal de Las Casas, Palenque et Sumidero


État de Oaxaca : séjour de deux mois

Ruelles colorées de Oaxaca

– Oaxaca de Juárez : 2 mois

Impossible de ne pas tomber sous le charme de cette ville coloniale, superbement colorée et régulièrement animée par des fêtes traditionnelles. Comme nous avions du temps devant nous, nous y sommes restés carrément deux mois et nous vous conseillons au moins trois jours pour bien en profiter. Dans les environs se trouvent le site historique de Monte Alban qui vaut le coup d’œil, ainsi que les cascades pétrifiées de Hierve el Agua, une curiosité naturelle assez spectaculaire.

Lire l’article sur la ville de Oaxaca

 

– Les plages du Pacifique dans l’Etat de Oaxaca : 3 jours

Retour à la plage ! Certes, par rapport au Yucatán, la côte Pacifique du Mexique est moins turquoise, l’eau est moins lisse, mais nous lui avons trouvé plus de charme, un côté plus brut et sauvage. Nous n’avons pas vraiment accroché avec l’ambiance de Zipolite, où s’entassent les Occidentaux l’hiver, en revanche nous avons savouré l’ambiance « détente sous les cocotiers » de Mazunte et San Agustinillo. À une nuit de bus seulement de Oaxaca !

Lire l’article sur Zipolite, Mazunte et San Agustinillo


Autour de Mexico : cinq jours

Lac de la lune, Nevado de Toluca

– Puebla et Cholula : 2 jours

La belle Puebla est différente des autres villes mexicaines : un côté plus moderne, une influence espagnole plus forte qu’ailleurs peut-être ? Quoi qu’il en soit, les faïences de ses façades sont superbes, l’ambiance est dynamique, et la ville abrite un grand nombre de monuments à visiter. Le tout à 100km de Mexico. Depuis Puebla, nous avons aussi visité Cholula et sa fameuse pyramide oubliée, puis redécouverte.

Lire l’article sur Puebla et Cholula

 

– Taxco : 2 jours

Gros coup de cœur pour cette petite ville blanche toute en pente, nichée dans les montagnes au sud-ouest de Mexico. Les ruelles étroites, envahies de vielles Coccinelle montent à n’en plus finir jusqu’à un mirador impressionnant et une joyeuse ambiance anime les rues, notamment autour du marché. C’est aussi une ville célèbre pour sa production de bijoux en argent.

Lire l’article sur Taxco

 

Nevado de Toluca : 1 jour

Enfin, nous sommes montés randonner dans le cratère du volcan Nevado de Toluca, à plus de 4000m ! Déjà que nous sommes fans de volcans, mais quand en plus ils recèlent des lacs répondant aux doux noms de Lac de la lune et Lac du soleil… Si vous êtes chanceux, vous pourriez bien voir le Nevado de Toluca recouvert de neige (aux alentours de février-mars). C’était aussi l’occasion de tester le stop pour la première fois au Mexique : un jeu d’enfant !

Lire l’article sur le volcan Nevado de Toluca

 

Notre circuit au Mexique sur une carte

 

Les transports mexicains

Nous sommes assez étonnés du nombre de voyageurs qui organisent leur séjour au Mexique entièrement en voiture de location, en particulier dans le Yucatán. Pourtant, le Mexique est l’un des pays les plus adaptés au voyage en bus. Ils sont tout confort (bien plus qu’en Europe), fréquents, ponctuels, climatisés, à la conduite prudente… N’hésitez pas une seconde, vous économiserez, voyagerez comme les locaux, polluerez moins et vous fatiguerez moins, car les distances sont longues dans le pays. Les bus de nuits sont aussi un bon moyen de gagner du temps sur un planning chargé.

Le seul inconvénient serait la difficulté supplémentaire pour atteindre certains sites excentrés et peu touristiques, comme les cénotes du Yucatán « profond ». Mais il est toujours possible de louer une voiture à la journée dans une petite agence de centre-ville, de faire appel à un taxi ou d’emprunter un vélo.

De Cancún à Mexico, en traversant Oaxaca et en redescendant vers San Cristóbal de Las Casas, nous avons fait plus de 3 000km en bus. Bilan : tout s’est passé comme sur des roulettes. Nous avons même pu écrire nos articles pendant les trajets, grâce à la clim et aux prises électriques !

Nos conseils sur la réservation de bus au Mexique (et comment obtenir des tarifs réduits)

Pour les distances plus courtes, en ville ou pour atteindre un point d’intérêt dans les environs, vous trouverez toujours un système de colectivos (petits bus locaux) efficace. Parfois bondés, mais fréquents, fiables et pas chers. Les locaux seront ravis de vous indiquer l’emplacement de la station la plus proche : « ¿Dónde esta el colectivo para Izamal por favor? ».

En soirée, les colectivos ne circulent plus. Vous pouvez emprunter un taxi pour un prix raisonnable. Seuls ceux qui attendent les touristes devant les terminaux de bus gonflent les prix, les autres sont globalement honnêtes. Mettez-vous d’accord sur le prix avant de grimper.

 

La nourriture mexicaine

Voilà un pays qui sait faire plaisir ! Les Mexicains accordent une grande importance à la nourriture et sont fiers de leurs spécialités. Le moindre taco, la moindre tortilla, ont la simplicité savoureuse. Vous découvrirez des recettes originales selon les régions, avec parfois des mélanges… étonnants :

Spécialités mexicaines étranges

La nourriture de rue est abondante, mais malheureusement trop peu végétarienne pour que nous en profitions.

Les restaurants ont un excellent rapport qualité/prix, en particulier à Oaxaca et San Cristóbal, les deux villes dans lesquelles nous avons passé le plus de temps. Les serveurs sont toujours sympathiques, les cuisiniers s’appliquent et il est rare de repartir déçu. Contrairement à la nourriture de rue, nous n’avons eu aucun mal à trouver de bons plats végétariens sur les menus.

Les cafés sont eux aussi de vrais lieux qui font plaisir, cosy, fleuris, détendus… Le café local est vraiment bon, mais attention, le chocolat chaud est encore meilleur !

 

Les hébergements au Mexique

Là encore, les Mexicains ne se moquent pas de leurs touristes et nous avons rarement été déçus de nos logements, même de ceux à prix modestes. À moins de 30€ pour deux, les établissements n’ont pas forcément un charme fou mais ils sont propres et confortables. En augmentant un peu le budget, il est possible de se faire plaisir, dans de beaux bâtiments coloniaux par exemple, sans se ruiner pour autant.

Voici quatre adresses qui sortaient du lot :

  • à Campeche : Nous sommes tombés sous le charme de l’Hôtel Socaire (~40€)i et de sa décoration soignée. Il est situé en plein centre et la piscine est un vrai plus sous le soleil de Mexiiiiiico.
  • à Mazunte : Nous étions à la Villa Luna de Miel (~32€)i, un bel appartement sur la colline avec salon ouvert et vue sur la mer. Nous y serions bien restés trois fois plus longtemps.
  • à Taxco : L’hôtel Los Arcos (~35€)i est un superbe bâtiment style colonial. La terrasse sur le toit offre une vue panoramique sur la ville blanche.
  • à San Cristóbal de las Casas : L’hôtel Casa Azabache (~25€)i est bien situé et décoré avec beaucoup de goût et… des hamacs ! Les jeunes gérants espagnols fournissent de bons conseils pour visiter la ville.

 

Les rencontres

Nous nous sommes fait la réflexion que si nous devions cohabiter jusqu’à la fin de nos jours avec une population, nous choisirions probablement les Mexicains : ce ne sont pas les habitants les plus exubérants et chaleureux que nous ayons croisés mais ils sont bienveillants, détendus, souriants, avec une attention discrète. Agréables sans être envahissants. Du genre avec lequel il est impossible de se disputer !

Au quotidien, nous avons aimé nous faire tutoyer et appeler amigos ou chicos (les enfants). Dans les restaurants et les services en général, l’envie de bien faire est toujours présente. Y compris dans le Yucatán, où nous pensions que les Mexicains seraient lassés de l’affluence touristique, nous avons retrouvé cette décontraction joyeuse. Nous avons même apprécié nos échanges avec les « figures d’autorité » que nous avons croisées, comme les contrôleurs de bus, policiers ou douaniers, qui ne se prenaient pas trop au sérieux et trouvaient le moyen de blaguer.

Notez tout de même que dans les grandes villes, les habitants, très modernes, vous remarqueront à peine. Ils vivent leur vie et c’est bien normal.

Plage de Zipolite, Mexique

 

La sécurité au Mexique

En Europe, les actualités ne parlent que très rarement du Mexique, sauf lorsqu’il s’agit de se faire l’écho de violences liées aux cartels de la drogue. De fait, tout le monde s’imagine que le pays est ultra dangereux. Oubliez cela, tout le sud du pays (Yucatán, Chiapas, Oaxaca) est très sûr, même dans les villes et même de nuit. Nous ne nous sommes jamais sentis en danger.

C’est même l’inverse, les Mexicains sont d’un tempérament particulièrement pacifique et honnête. Le premier jour du voyage, nous avons oublié un sac dans une boutique sans nom à Cancún. Il nous attendait intact trois jours plus tard !

Certaines zones du pays sont moins sécurisées en revanche, comme Acapulco ou le nord du Mexique près des États-Unis. Il s’agit généralement de règlements de compte liés au trafic de drogues qui ne touchent pas les touristes mais mieux vaut ne pas traîner par là… Vérifiez les consignes de sécurité récentes sur le site de France Diplomatie.

 

La meilleure saison pour voyager au Mexique

Entre octobre et janvier, nous étions en saison sèche : il faisait un peu plus froid que le reste de l’année mais nous n’avons eu quasiment que du soleil. Globalement, vous pouvez viser entre octobre et avril pour votre voyage. Ensuite, la température monte en flèche, avant que de fortes pluies ne s’abattent sur une bonne partie du pays, jusqu’en septembre environ. Mais il n’y a pas de règles absolues et il est toujours possible de passer entre les gouttes !

Niveau affluence touristique, évitez la période des fêtes de fin d’année ou réservez tôt vos logements, car nous avons constaté une forte hausse du nombre de touristes. Des Américains et Canadiens, notamment, qui fuient l’hiver.

Plage de Zipolite, Mexique

 

Nos trucs et astuces

– De nombreux hôtels mettent à disposition de l’eau purifiée. Apporter une gourde vous évitera l’achat d’un bon nombre de bouteilles d’eau.

– En entrant ou en quittant un restaurant, gratifiez vos voisins de table d’un « buen provecho », c’est la coutume et ça leur fera plaisir !

– Le marchandage n’est pas courant au Mexique. Les commerçants vous proposeront un prix honnête dès le départ.

– N’oubliez pas le pourboire ! Au Mexique, le service n’est pas compris dans l’addition comme en Europe. La norme est d’ajouter 10%, ou plus si vous êtes satisfaits. Dans certains lieux très touristiques, les restaurants ont fini par ajouter le service sur l’addition.

– Avant d’entreprendre un séjour sur la Riviera Maya (Cancún, Playa del Carmen, Tulum…), vérifiez l’actualité des algues sargasses. Une fois tous les deux ou trois ans, ce n’est pas une science exacte, elles reviennent s’échouer sur les plages pendant un, deux, voire trois mois. L’île d’Holbox est généralement épargnée car les courants l’évitent. Bacalar aussi puisqu’il s’agit d’une lagune d’eau douce.

 

Quelques anecdotes

– Les Mexicains prennent un petit déjeuner salé très copieux vers 10-11h, et non pas sucré au réveil comme nous.

– Si vous louez un appartement, vous verrez que l’interphone sonne souvent : que les gens cherchent un emploi, veuillent vous donner un prospectus ou vous vendre quelque chose, ils sonnent directement chez les autres, y compris très tôt le matin !

– Faites le test dans un restaurant au Mexique : terminez votre assiette, posez votre fourchette et commencez à compter. Nous parions que vous n’aurez pas le temps d’aller jusqu’à 10 que l’on vous aura déjà débarrassé ! Les serveurs battent des records de vitesse.

– Les Mexicains sont de grands spécialistes de la peinture publicitaire. Ici, on n’accroche pas un panneau Coca-Cola sur son restaurant, on peint directement Coca-Cola sur la façade. Et c’est pareil pour tout !

 

Le Mexique pour les nomades

Le Mexique regorge de villes sympas où s’installer pour quelque temps : Oaxaca, Guanajuato, San Miguel de Allende, Puebla et même Mexico. Surtout entre l’automne et le printemps, lorsque les températures s’adoucissent et le soleil brille. Le wifi est rapide, tout comme la 3G/4G. Enfin, à part dans le Yucatán, il y a assez peu d’Occidentaux, ce qui change d’autres destinations populaires auprès des nomades comme Chiang Mai en Thaïlande ou Ubud en Indonésie. Vous pourrez plus facilement vous mêler à la population.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

26 réponses à “Voyage au Mexique : avis, conseils et itinéraire”

  1. Emilie dit :

    Quel joli hasard: en novembre 2016, j’ai fait exactement le même itinéraire lors de mes 15 jours dans le Yucatan et Bacalar fut aussi mon coup de coeur… J’avais déjà envie de retourner au Mexique, mais vos articles me plongent dans l’urgence de m’y rendre à nouveau! Merci pour votre partage.

  2. Midori dit :

    Bonjour, j’ai beaucoup aimé votre article hyper dépaysant dont je parle aujourd’hui dans mon post « Chez les blogueuses, j’ai aimé…. » (j’espère que ça ne vous dérange pas) !
    À bientôt 🙂

    Midori.
    https://www.bowsome.com/

  3. SABRINA dit :

    Bonjour je souhaite partir au MEXIQUE avec une amie mais nous avons que deux semaines sur places. Que peux tu nous conseiller? nous aimons les belles plages, pas le côté trop touristique, les volcans,montagne, méditation, …malheureusement nous ne pourrons tt faire 🙁 . Le sud est-il plus cher? Merci bcp pour ton aide

    • mifuguemiraison dit :

      Bonjour Sabrina !

      C’est pas facile de tout concilier ! Les plages les plus turquoises et le sable le plus blanc se trouvent dans la péninsule du Yucatán, mais c’est aussi là qu’il y a le plus de touristes, que les prix sont les plus élevés et sans le moindre petit volcan à l’horizon…

      On vous recommanderait bien de viser plutôt la région de Mexico, d’aller jusqu’à Oaxaca, d’où vous pouvez faire un saut sur les plages Pacifique au sud d’Oaxaca. Les plages ne sont pas paradisiaques, mais agréables tout de même !

  4. Hypno180 dit :

    Je viens de lire votre article, je viens tout juste de rentrer du Mexique et mon itinéraire était similaire au votre. Franchement dans tout le Yucatan c’était parfait, la seule chose dommage c’était les algues présentes. Mais après c’était super, les paysages sont à couper le souffle. Je conseille aussi au passage Uxmal c’était mieux que Pisté (chichen itza) car il y a moins de touristes.

    • mifuguemiraison dit :

      Merci pour ton retour et on est bien d’accord, le Mexique est le voyage parfait !

      Par contre, pas de chance pour les algues car pour notre part on n’en a pas eu. Ça doit être à certaines périodes de l’année seulement…

  5. Mamie Dany dit :

    Bonjour, l’an passé, votre blog nous a bien aidé pour l’organisation de notre séjour au Sri Lanka. Une grève de 9 jours nous a privé du trajet en train de kandy à Ella, mais on s’est adapté et tout était bien. Merci encore et bravo pour ce que vous faites.
    Aujourd’hui, je reviens vers vous pour le Mexique, où nous aimerions partir 5 semaines de mi novembre à Noël environ.
    Votre trajet nous semble parfait puisqu’on aimerait visiter les sites, rencontrer les habitants, et profiter de la nature et de plage. Nous sommes des « routards seniors » mais voyageons toujours en bus et surtout quand comme au Mexique ils sont fiables. Pouvez vous nous dire quelles coupes faire dans l’itinéraire pour le « caser » dans 5 semaines sans courir, en essayant de faire une boucle. Quel sens serait le meilleur.

  6. Isabelle dit :

    Bonjour,
    Nous aimerions aussi faire le transfert de Cancun à holbox, mais ne parlant pas espagnol et arrivant le soir vers 22h à l aéroport est-ce que vous me conseillez mieux de partir direct de l’aeropOrt vers le ferry ou dormir une nuit à Cancun et se rendre au terminus si ce facile?

    De plus, entre coba ou Tulum vous avez eu une préférence?

    Merci d’avance

    • mifuguemiraison dit :

      À 22h, ce n’est pas sûr qu’il y ait encore des bus ni des ferries. On vous conseille plutôt de faire comme nous : choisir un hôtel près du terminal de bus de Cancun et partir tranquillement le lendemain matin pour Holbox. On n’a pas visité Coba, désolés !

  7. Adeline dit :

    Bonjour nous sommes une famille de deux adultes et deux enfants de cinq et six ans. Nous souhaitons passer cinq mois au Mexique de début décembre 2018 jusqu’à début mai 2019. Nous voulons nous installer dans une ville du Yucatan. Nous souhaitons vos conseils pour choisir notre ville de séjour. Le papa et moi-même souhaitons pouvoir faire du kitesurf sur une mer de débutant.  Nous ne souhaitons pas être dans une trop grosse ville mais une ville Aufrant tout de même quelques activités pour les enfants ainsi qu’une école local pour pouvoir les scolarisé afin qu’ils apprennent l’espagnol. Nous souhaitons ne pas être trop loin de cancun et Playa del Carmen afin de pouvoir aller visiter Ceq villes le week-end. Nous espérons recevoir vos avis prochainement merci de votre aide. Adeline

    • mifuguemiraison dit :

      Bonjour Adeline,
      Difficile pour nous de vous conseiller car nous sommes passés en coup de vent dans cette région et nous ne connaissons ni Cancun ni Playa del Carmen. Jetez un œil du côté de Tulum, Cozumel, Akumal, des stations balnéaires réputées. Sinon, peut-être que vous pouvez poser votre question dans un groupe Facebook de Français au Mexique, il en existe plusieurs. Des expatriés dans cette région sauront sûrement mieux vous renseigner que nous. Bon courage pour trouver les infos et bonne installation !

  8. Laura dit :

    Bonjour,

    Nous partons pour 3 mois avec pour trajet, Yucatan, Belize, guatemala, remonter vers Mexico. Nous sommes deux adultes et un enfant de 5 ans. La partie du Guatemala a Mexico est encore très floue (durée d’environ 1 mois). Que nous conseillez vous?

    • mifuguemiraison dit :

      Bonjour !
      On a bien aimé nos étapes : Quetzaltenango au nord du Guatemala, San Cristóbal de las Casas, Oaxaca, Puebla, Taxco. Si vous avez envie de plage, vous pouvez faire un saut aux plages de l’Etat de Oaxaca vers Mazunte. Et si vous aimez la montagne/les volcans, on recommande grandement le volcan Nevado de Toluca dans les environs de Mexico. Si vous avez encore du temps, on a entendu dire que Guanajuato au nord de Mexico est une superbe petite ville. Et puis gardez plusieurs jours pour la ville de Mexico elle-même qui le mérite. C’est super trois mois, ça va être un beau voyage !

  9. fanny dit :

    Coucou à vous ! Activement à la recherche d une destination pour janvier nous nous penchons sur le mexique et encoreplus après votre article ! Nous aurions un budget de 1500 euros chacun, d’après vous , est ce faisable? Nous avons l’habitude de voyager en mode « backpack » ! Bonne soirée 🙂

    • mifuguemiraison dit :

      Hello !
      On te recommande vivement le Mexique en janvier, c’est la saison idéale.
      Pour le budget, on t’avoue qu’on ne tient pas de comptes, donc on est bien embêtés pour te répondre. Nos hôtels étaient à 20-25€ en moyenne pour des chambres doubles, les bus ne sont pas chers et la nourriture non plus si on mange local. Vous comptez partir combien de temps ?
      Pour l’avion on a payé 350€ l’aller simple depuis Madrid, à voir les prix depuis chez vous.
      Ça dépend aussi des régions que vous visitez. La côte du Yucatán, par exemple, est plutôt chère pendant la haute saison et les activités font vite grimper la note.
      Sur le site À-Contresens, ils indiquent un budget moyen de 31€ par jour en mode backpacker, hors avion.
      À la prochaine !

  10. Sarah dit :

    Bonjour, je pars 15 jours dans le yucatan et j’aimerai savoir si mon itineraire est intéressant: Arrivée à Cancun on passe 1 nuit la bas le temps de se reposer puis le lendemain on part pour Holbox 2 nuits et 3 jours ensuite direction Tulum pour 4 jours le temps de visitier les ruines, profiter de la plage(plage d’Akumal) ect apres 4 jours à Tulum on part pour Bacarlar 2 nuits et 3 jours et pour finir 3 jours à Playa del Carmen le temps de faire une petite journée à Isla mujeres ou/et Cozomumel, Merci pour vos avis

    • mifuguemiraison dit :

      Bonjour Sarah,
      Oui, l’itinéraire nous semble tenir la route. Si jamais vous souhaitez vous éloigner des plages et visiter une jolie ville, on a entendu du bien de Valladolid. Sinon, vos étapes seront bien reposantes et vous ferez le plein de baignades !

  11. Marie dit :

    Bonjour à vous,
    Tout d’abord merci pour votre blog très inspirant et très bien fait. Il nous a permis de nous décider pour notre prochain voyage en Janvier/Février pour 3 semaines et demi: le Mexique (on hésitait entre Philippines/Mexique). L’idée pour nous quand nous voyageons est d’allier culture, authenticité et nature. Nous revenons d’un mois en Equateur où l’on est passé des vacances très sportives et très authentiques dans la cordillère des Andes. Suite à la lecture de votre circuit, voici donc l’itinéraire avec quelques questions. Arrivée à Mexico. Nous pensions y rester 5- 6 jours pour visiter la ville et les alentours (Taxco, Toluca, je ne sais pas pour puebla ?), ensuite descendre sur Oaxaca (5-6 jours) pour visiter la ville, Monte Alban et les sites de Hierve el Agua et de Milta. Pour ce qui est des plages on pensait plutôt passer du temps en fin de séjour sur les plages de Bacalar, qu’en pensez vos ? L’autre hésitation porte sur le Chiapas, en effet cet état nous semble magnifique mais n’ayant que trois semaines et demi nous devons faire des choix si l’on ne veut pas voir tout trop rapidement. D’autre part on revient d’un mois en Equateur où nous avons séjourné dans les montagnes auprès des amérindiens, peut-être que l’ambiance est proche de celle du Chiapas ? La suite de notre itinéraire serait dans le Yucatan. Là encore quelques questions. Nous ne sommes pas très fan des lieux touristiques mais il me semble que cet état est un incontournable si l’on souhaite voire des sites archéologiques. On pensait donc séjourner vers Merida, dans votre blog vous indiquez que cette ville est sans grand intérêt, que conseillez-vous comme « camps de base » pour visiter la région ? Ensuite on aime en fin de séjour se poser, on pensait passer quelques jours à Bacalar pour « farnienter ». Retour de Cancun.
    Désolée pour ce long commentaire. N’hésitez pas si vous avez des suggestions, nos principales interrogations portent sur faire ou pas faire le Chiapas et faire ou pas faire le Yucutan.
    Merci pour votre aide.
    Bon dimanche et bonnes fêtes de fin d’année.
    Marie et Paul.

    • mifuguemiraison dit :

      Bonjour à tous les deux !

      Bon choix avec le Mexique 🙂 Si vous avez aimé l’authenticité de l’Équateur et que vous ne recherchez pas à tout prix de l’eau turquoise, on vous conseille plutôt de privilégier le Chiapas au Yucatán, très touristique. Un peu loin de San Cristobal mais toujours dans le Chiapas, le site maya de Palenque est sacrément impressionnant.

      Nous, à refaire, on passerait encore plus de temps autour de Mexico. En plus de Taxco et Toluca, la ville de Guanajuato semble valoir le détour dans les environs de la capitale.

      Pour les plages, il faut savoir qu’il n’y a pas de plages à Bacalar, seulement deux pontons publics et plusieurs pontons privés qui donnent accès directement à la lagune, sans sable. C’est un endroit magnifique, mais très différent des plages du Pacifique du coup.

      C’est vrai qu’il y a quelques similitudes entre l’ambiance des montagnes équatoriennes et celle du Chiapas (la réserve des gens, les traditions fortes), avec une touche évidemment plus mexicaine, et plus de jungle que de montagne. Si vous visitez le Yucatan, on ne sait pas trop quoi conseiller comme camp de base. Peut-être Valladolid ? Mais on ne l’a pas visitée.

      Désolés, on a du mal à vous orienter. Nous on fuit la foule et on n’est pas grands amateurs de baignade alors en haute saison, on éviterait le Yucatan. Mais si vous y allez, vous serez éblouis par la couleur de l’eau. Bon courage !

      • Marie dit :

        Merci beaucoup pour votre retour ! Désolée une toute dernière question : en supposant que l’on ne fasse pas le Yucutan pensez vous qu’il est préférable de reprendre notre vol de Mexico? Merci encore! Bonne journée.

        • mifuguemiraison dit :

          San Cristobal de Las Casas semble plus proche de Cancun que de Mexico sur une carte mais il nous semble que la route est moins bonne côté Yucatan donc il est possible que ça prenne à peu près autant de temps dans un sens que dans l’autre. On vous conseille de faire en fonction du prix du billet !

  12. Carole dit :

    Bonjour, bravo pour votre super blog! :-). Moi aussi je suis végétarienne mais en plus je ne peux pas manger de haricots rouges et de piment, et pas trop d’avocat. J’ai donc peur d’avoir des difficultés à me nourrir correctement au Mexique. Qu’en pensez-vous ? Merci par avance pour votre feed-back.

    • mifuguemiraison dit :

      Salut Carole !
      Aïe, ça ne va pas être évident. Tu pourras manger du fromage, des tacos, des crudités (si l’eau est filtrée), du maïs… et sinon, selon les endroits où tu voyages, tu trouveras aussi des pâtes, pizzas et hamburgers. Sinon, demande aux Mexicains, ils adapteront sûrement leurs recettes avec d’autres ingrédients auxquels on ne pense pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.