Mi-fugue, mi-raison

Oaxaca, c’est toi la plus belle !

Publié dans la catégorie Mexique, le 24 janvier 2018

S’il y a une ville que tout le monde adore au Mexique, c’est bien Oaxaca de Juárez, la capitale de l’état de Oaxaca. Nous nous sommes lancés dans des calculs savants et les résultats sont formels : il est statistiquement impossible de ne pas en tomber amoureux. Vous trouvez que nous en faisons un peu trop ? Attendez d’avoir lu cet article et nous en reparlons !

Dessin : Mi-fugue, mi-raison à Oaxaca

À vrai dire, nous avions découvert Oaxaca neuf ans plus tôt, bien avant la création de ce blog, lors de notre premier voyage ensemble. Deux petits jours seulement, tout juste le temps de parcourir quelques ruelles, de visiter des ruines zapotèques et de s’étourdir au mezcal. Cette fois-ci, nous lui consacrons deux mois !

 

Oaxaca, une ville haute en couleurs

Depuis notre arrivée au Mexique, nous avons traversé un paquet de jolies villes à l’héritage colonial. Mais Oaxaca est l’une des plus harmonieuses : des rues paisibles, des sols pavés, des arbres en fleurs… et toutes ces façades colorées.

Ruelles colorées de Oaxaca Église de Oaxaca, Mexique Ruelles colorées de Oaxaca Ruelles colorées de Oaxaca

Entre novembre et janvier, la ville nous offre un climat idéal, un peu comme un printemps italien : un grand ciel bleu, quasiment pas de pluie, et des températures clémentes. Les trottoirs bien larges invitent à la flânerie. Rapidement, nous adoptons une coutume locale : déambuler dans les rues en fin de journée, profiter du cadre, admirer les derniers rayons de soleil sur l’église Santo Domingo et sur les montagnes au loin.

Santo Domingo, Oaxaca, Mexique Ruelles colorées de Oaxaca

Notre coup de cœur va au quartier situé au nord du centre, avec ses ruelles tranquilles et tellement mignonnes, autour de la calle de Xólotl et du vieil aqueduc.

Ruelles colorées de Oaxaca Ruelles colorées de Oaxaca Ruelles colorées de Oaxaca

À Oaxaca plus qu’ailleurs, les murs sont épais. Très épais. La chaîne de montagnes au centre du Mexique est en pleine croissance et les séismes sont beaucoup trop fréquents pour se permettre de construire avec des briquettes. Nous avons d’ailleurs vécu un tremblement de terre, léger, heureusement sans dégâts. Il n’a duré qu’une seconde, un peu comme un vertige furtif. Sauf que l’eau dans nos verres a continué de se balancer. Nous nous sommes précipités dehors et… nous sommes sentis bien ridicules ! Les Mexicains, complètement habitués, poursuivaient le cours de leur vie sans relever ce minuscule soubresaut.

Dessin : Sauve qui peut, un tremblement de terre !!!

S’il y a bien une chose que les Mexicains prennent en revanche très au sérieux, c’est Noël ! Les décorations sont omniprésentes. Nous avons la chance d’être à Oaxaca pendant cette période et de voir le centre-ville s’illuminer chaque soir un peu plus jusqu’à la naissance du Niño Jesús. Comme les familles mexicaines sont en vacances, il y a bien plus de monde et d’ambiance dans les rues.

Oaxaca de nuit, Mexique

 

Tralala poin poudoum pouet pouet !

En parlant de fêtes, Oaxaca possède une vraie expertise. Combien de fois nous sommes tombés par hasard sur un défilé ! Chaque mariage, par exemple, est l’occasion d’une parade tonitruante dans la rue principale. Les mariés se déhanchent, accompagnés d’une fanfare, de deux géants en papier à leur effigie et d’un tourbillon de danseuses en tenues traditionnelles. Vive les mariés !

Mariage à Oaxaca, Mexique Mariage à Oaxaca, Mexique Mariage à Oaxaca, Mexique Mariage à Oaxaca, Mexique Mariage à Oaxaca, Mexique

Pour de l’animation à toute heure de la journée, c’est au zócalo qu’il faut se rendre, la grande place du centre. Vendeurs de ballons côtoient musiciens, cireurs de chaussures (un métier encore très courant au Mexique) et stands de nourriture. Vous y trouverez sans surprise des tacos, mais aussi des elotes (épis de maïs) à la mode locale, c’est-à-dire bouillis, enrobés de mayonnaise et parsemés de fromage râpé. Nous passons notre tour !

Vendeur de tacos à Oaxaca Vendeuse de ballons au zocalo de Oaxaca

Toujours au zócalo, nous avons adoré assister aux mercredis dansants, à partir de 18h. Les Oaxaquéniens et Oaxaquéniennes viennent en couple, tout pomponnés, pour de belles danses solennelles.

Danseurs à Oaxaca, Mexique Danseurs à Oaxaca, Mexique

Deux jours avant Noël, nous découvrons une improbable fête des radis, la Noche de Rábanos. Une cinquantaine d’artistes s’affrontent dans un grand concours de sculpture sur radis. Oui oui ! Des radis énormes, du style extraterrestro-transgéniques !

Noche de Rábanos, Oaxaca

Mais Oaxaca n’est pas juste une ville festive. Elle valorise toute la culture au sens large. Il n’y a qu’à voir le nombre de galeries d’art et la qualité des œuvres. Plusieurs fois, nous restons en admiration devant des toiles, des sculptures et surtout devant les furieuses couleurs que les artistes mexicains parviennent à dompter.

Pour les amateurs de spectacles, il y en a dans tous les sens, souvent gratuits ou à bas prix. Nous assistons par exemple à un concerto de quatuor à cordes dans le Centre Culturel San Pablo, ainsi qu’à un spectacle de danse contemporaine au Théâtre Juárez.

Danse contemporaine

 

Église, musée et jardin de Santo Domingo

Du point de vue touristique, nous ne pouvons que vous conseiller de vous attarder vers l’ancien couvent Santo Domingo de Guzmán, bâti avec cette pierre typique de Oaxaca légèrement teintée de vert.

Santo Domingo, Oaxaca de Juarez

Juxtaposé à l’église aux beaux clochers se trouve le bâtiment principal du couvent, reconverti en un Musée des cultures de Oaxaca, que nous recommandons chaudement. Avec ses allures de palais et ses larges fenêtres, l’édifice vaut en lui-même la visite. Quant à la collection, elle contient notamment des pièces pré-hispaniques retrouvées sur le site voisin de Monte Albán.

Santo Domingo, Oaxaca Musée de Santo Domingo, Oaxaca Musée de Santo Domingo, Oaxaca

Juste derrière se situe le jardin du couvent. Il s’appelle maintenant Jardin Botanique de Oaxaca et s’est spécialisé dans l’indexation et la sauvegarde des espèces végétales de l’état de Oaxaca. Une visite qui ne peut se réaliser qu’avec un guide et à des horaires bien précis. Ceux-ci nous ont expliqué craindre le vol de graines, voire de plantes !

Jardin botanique de Oaxaca, Mexique

Informations pratiques pour visiter Santo Domingo

L’entrée dans l’église est gratuite, mais les horaires d’ouverture sont un peu mystérieux. Sans compter les messes et mariages fréquents qui empêchent également la visite.

La porte du musée, à gauche de celle de l’église, ouvre de 10h à 18h tous les jours sauf le lundi. Le ticket d’entrée est à 70 pesos.

Pour accéder au jardin botanique, vous devez contourner l’église par la droite. Visites guidées obligatoires en espagnol à 10h, 12h et 17h du lundi au samedi pour 50 pesos, en anglais à 11h le mardi, jeudi et samedi pour 100 pesos, ou en français le mardi à 17h pour 100 pesos.

 

Prendre de la hauteur sur la ville de Oaxaca

La ville est relativement plate, mais encerclée de montagnes. Nous nous mettons en tête de rechercher les plus beaux points de vue. Le plus simple est de monter au Mirador del Fortín, juste devant la grosse bâche blanche que vous ne pouvez pas rater et qui fait office d’auditorium. La vue sur Oaxaca y est superbe. Nous avons prolongé l’ascension jusqu’à l’observatoire astronomique mais ne vous embêtez pas à en faire autant, les arbres se sont ligués pour nous boucher la vue.

Vue sur Oaxaca de Juarez, Mexique

Le 1er janvier, nous grimpons sur une autre colline avant le lever du soleil. Les lumières de la ville endormie brillent sous une fine brume tandis que l’horizon commence à rougeoyer… Une belle façon de démarrer l’année ! Pour les intéressés, il s’agit de la colline de la Santa Cruz.

Lever de soleil sur Oaxaca, Mexique Lever de soleil sur Oaxaca, Mexique Lever de soleil sur Oaxaca, Mexique

 

Monter à Monte Albán

Tout proche de Oaxaca se trouve Monte Albán, l’ancienne capitale des Zapotèques. Vous ne connaissez pas ? Pour simplifier, ce sont les Aztèques du coin, qui régnaient sur la région avant l’arrivée des Espagnols. Ce qui nous a le plus impressionnés, c’est que les anciens habitants ont eu l’idée folle d’aplanir le sommet de la montagne pour s’y installer. Un travail de titan ! Nous validons également le choix de l’emplacement pour la superbe vue à 360°.

Monte Albán, Oaxaca Monte Albán, Oaxaca Monte Albán, Oaxaca Monte Albán, Oaxaca

Informations pratiques pour visiter Monte Albán

Le site est ouvert de 8h à 17h et son prix d’entrée est de 70 pesos.

Pour atteindre la zone archéologique, nous sommes passés par une petite agence qui propose un service de mini-bus à 50 pesos l’aller-retour. Entrez dans l’hôtel Rivera del Ángel et vous trouverez l’agence dans son lobby. En semaine, les horaires (aller-retour) sont 8h30-12h, 9h30-13h, 10h30-14h, 11h30-15h, 12h30-16h, 13h30-17h, 14h30-17h, 15h30-17h. Le week-end, les départs sont toutes les 30 minutes, mais attention, le site est probablement bondé le dimanche, car gratuit pour tous les Mexicains.

Dans la région, nous sommes aussi partis visiter les superbes cascades pétrifiées de Hierve el Agua, ainsi que les plages de la côte pacifique.

 

Oaxaca, ville gastronomique

Les gourmands ne peuvent pas repartir déçus de Oaxaca. L’offre de restaurants est vaste et les cuisiniers sont particulièrement doués. Pour ne rien gâter, il n’est pas rare de manger en plein air dans une belle cour ombragée.

Le repas le plus important pour les Mexicains est le petit déjeuner, servi jusqu’à 13h environ. Il est copieux et tourne généralement autour de l’œuf sous toutes ses formes. Lancez-vous et goûtez par exemple les chilaquiles con huevos, des tortillas enrobées d’une sauce doucement relevée et recouvertes de deux œufs sur le plat. Le début d’après-midi est l’occasion d’un repas léger et le dîner est traditionnellement encore plus frugal. Ne soyez pas étonnés si de nombreux restaurants ferment leurs portes vers 18h.

L’une des spécialités culinaires de Oaxaca est la tlayuda, une grande crêpe de maïs remplie entre autres de purée de haricots rouges et de fromage puis grillée au barbecue.

Tlayuda, plat mexicain de Oaxaca

Nous nous empiffrons évidemment de tacos, le plat national, fourrés de mille façons différentes. Nous finissons même par en cuisiner chez nous, en achetant des tortillas fraîches du jour comme nous serions allés chercher une baguette en France !

Tacos mexicains

Côté boissons, nous sommes devenus accros au chocolat chaud local, le meilleur du monde. Ils ajoutent une légère pointe de cannelle qui fait toute la différence.

Dans un autre style, les mélanges à base de bière sont très prisés à Oaxaca. Commençons en douceur avec le suero : le jus d’un citron et quelques glaçons sont glissés au fond d’un verre, du sel ajouté sur le contour, puis la bière est versée par-dessus. Ça passe très bien ! Surtout en comparaison d’une immonde cerveza con clamato : prenez la recette précédente et ajoutez-y un jus de tomate aromatisé au bouillon de palourde. Enfin, pour les plus courageux, il y a la michelada, une version extrême dans laquelle un pot entier d’épices rouges semble flotter. Au secours, ils sont fous !

 

Nos bonnes adresses à Oaxaca

Notre lieu préféré est un petit marché en plein air, comprendre un espace avec de grandes tables en bois entourées de stands de nourriture. Il s’appelle Mercádo Organico La Cosecha et est ouvert du mercredi au dimanche de 8h à 17h30. Repérez le petit monsieur à chapeau au fond, il fait un excellent chocolat chaud dans un pot de terre posé sur le feu pour seulement 18 pesos.

Mercádo Organico La Cosecha

Une autre adresse que nous aimons beaucoup à Oaxaca est le Cocina Bar Agavero. Leurs cocktails sont originaux et délicieux (95 pesos les deux verres lors de l’happy hour entre 18h et 20h). Quant à la cuisine, elle est très soignée pour des prix dérisoires. Le burger végétarien est merveilleux !

Cocina Bar Agavero, Oaxaca

Notre café préféré, pour travailler ou simplement boire un verre, est ce Cafe Brújula du centre-ville (il y en a plusieurs à Oaxaca). La cour est superbe, à la fois ouverte sur le ciel et ombragée.

Café Brujula à Oaxaca

 

Déplier nos autres adresses pour bien manger ▼

  • Le petit restaurant Xuncu Choco : une carte mexicaine aux touches originales. Les options végétariennes ne sont pas nombreuses mais ils se sont creusé la tête pour nous et nous nous sommes régalés.
  • Pour déguster des tlayudas comme il se doit, foncez à El Negro à cinq ou six blocs du centre-ville. L’adresse est garantie 100% locale, 0% touristique, et il vaut mieux se débrouiller en espagnol car il n’y a pas de menu !
  • Nous recommandons le restaurant Calabacitas Tiernas qui propose de nombreuses options végétariennes. Le menu du jour est particulièrement intéressant pour 100 pesos. Vous pouvez le consulter sur leur page Facebook avant de venir.

Restaurant Calabacita tiernas

  • Pour un restaurant plus chic dans un superbe cadre, allez dîner au mexicano-libanais du centre culturel San Pedro, joliment illuminé la nuit. Les prix des plats sont un peu élevés, mais il y a des options bon marché comme les crêpes ou les « pizzas arabes ».
  • El Destilado est une autre adresse plutôt haut de gamme. Nous n’avons pas testé le menu de dégustation à neuf plats qui doit être incroyable, en revanche vous pouvez venir pendant l’happy hour pour boire un cocktail à 70 pesos et goûter leur guacamole aux patates douces rôties et cacahuètes à 40 pesos.

Guacamole et patates douces

Déplier nos autres adresses de cafés pour travailler ▼

  • PAN:AM : à la fois café et boulangerie, ce lieu est idéal pour travailler en extérieur avec un bon sandwich et un jus de fruits frais.

Café à Oaxaca

  • Blasón : cette marque de café a ouvert un beau lieu à l’ambiance feutrée et aux sièges confortables, parfait pour se concentrer.
  • Boulenc : en manque de croissants ? Cette boulangerie les réussit à la perfection. Le pain est excellent lui aussi. Les prix sont en revanche un peu élevés. Nous avons surtout acheté à emporter mais l’adresse dispose d’une jolie cour.
  • A.M. Siempre Cafe : terminons par ce petit café dans le quartier-village de Xochimilco. L’ameublement n’est pas au goût du jour, mais le personnel est adorable. Le jus de pamplemousse frais est un régal, tout comme le gâteau chocolat-amandes.

 

Pour respecter parfaitement les coutumes mexicaines, n’oubliez pas de souhaiter bon appétit (« Buen provecho ») aux tables qui se trouvent sur votre passage lorsque vous arrivez ou quittez un resto !

Dessin : Buen provecho dans les restaurants mexicains

 

Vivre deux mois à Oaxaca, c’est comment ?

Vous l’aurez compris, la ville est sublime. Ne vous fiez pas au riche folklore et aux coutumes ancestrales de ce pays, le Mexique est un pays moderne (et inégalitaire, mais c’est un autre sujet). L’Internet est rapide, les restaurants sont inventifs, les cafés très agréables, les salles de cinéma géantes… Le supermarché de notre quartier vend même des paquets de gnocchi de la marque De Cecco ou de la semoule Tipiak pour changer de la nourriture mexicaine. Tout le confort à l’européenne et le dépaysement au coin de la rue !

Mariage à Oaxaca, Mexique
Pour être parfaitement honnêtes, le charme de Oaxaca a surtout agi lors des premières semaines. Puis, nous avons commencé à tourner en rond dans cette ville finalement plutôt petite. Trop tard, nous avions déjà réglé le deuxième mois de loyer. Si vous venez pour quelques jours, ne vous inquiétez pas, vous adorerez la ville, nous en mettons nos mains à couper !

Conseils pratiques sur Oaxaca

Logement sur le court terme : En débarquant à Oaxaca, nous sommes restés deux nuits à l’hôtel Posada del Centro (~29€)i que nous recommandons : joliment organisé autour de patios fleuris, bien situé et d’un bon rapport qualité-prix.

Hôtel de Oaxaca

Ajoutons que deux amis venus nous rendre visite ont adoré leur séjour dans l’auberge de jeunesse Mixteco Naba Nandoo (~14€)i.

Appartement sur le long terme : Nous n’avions rien réservé en pensant chercher sur place. Finalement, nous avons commencé à regarder les petites annonces une semaine avant notre arrivée (sur le site Vivanuncios ou sur le groupe Facebook Renta en Oaxaca) et à paniquer : tout était cher et/ou vieillot. Nous avons fini par repérer un studio tout neuf sur Airbnb (prix de lancement très attractif à 350€ le premier mois, puis 430€ le deuxième). !MAJ février 2018! l’appartement n’est plus disponible sur le site. Si jamais, comme nous, vous prévoyez un séjour de plusieurs semaines, n’hésitez pas à vous y prendre à l’avance pour avoir plus de choix, surtout si vous comptez passer les fêtes de fin d’année à Oaxaca.

Quel quartier choisir ? Sur une courte période, n’hésitez pas et optez pour un hôtel du centre. En revanche, les appartements pour le long terme y sont rares et vous devrez vous éloigner un peu. Le nord du centre-ville est vraiment charmant et aurait constitué notre quartier idéal, tranquille et coloré. Juste au-dessus se trouve le quartier de Xochimilco, encore plus calme, une sorte de petit village à une dizaine de minutes à pied du centre. Pour notre part, nous étions dans le quartier de la Colonia Reforma : moderne, plein de commerces, mais sans grand charme, à une grosse demi-heure du centre de Oaxaca.

Quartier de Xochimilco, Oaxaca

Quartier de Xochimilco, Oaxaca

Se déplacer : Si vous logez dans le centre, tout se fait sans problème à pied. Pour les plus longues distances, comptez environ 10 pesos le kilomètre en taxi (négociez avant d’entrer). Nous avons beaucoup emprunté le réseau de bus (appelés ici camiones), à 7 pesos le trajet, efficace jusqu’à 20-21h mais manquant cruellement de renseignements.

Évènements culturels : Pour trouver des informations sur les spectacles, concerts, festivals… jetez un œil au site Qué Pasa Oaxaca. Vous pouvez également guetter les spectacles souvent gratuits du Centro Cultural San Pablo.

Cinéma : Il y en a plusieurs à Oaxaca, mais c’est à Cinépolis que nous avons fini par trouver des séances en VO, sous-titrées en espagnol. Les prix varient pratiquement du simple au double, selon le jour de la semaine. Notre séance la moins chère était à 39 pesos. En revanche, les Mexicains ne sont pas les spectateurs les plus sages…

Dessin : aller au cinéma voir le nouveau Starwars au Mexique

 

Toutes nos bonnes adresses à Oaxaca sur une carte

 

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

25 réponses à “Oaxaca, c’est toi la plus belle !”

  1. Pauline dit :

    Très bel article ! Quel plaisir de me replonger dans mes souvenirs de Oaxaca à travers vos beaux mots et vos magnifiques photos ! Et je vous rejoins totalement sur le fait de tomber amoureux de cette ville, je ne vois pas non plus comment le contraire serait possible ! J’ai déjà hâte de lire vos impressions sur Hierve El Agua !

  2. Virginie dit :

    Ça y est je suis sous le charme…
    Le Mexique n’était pas forcément le 1er pays auquel j’aurais pensé pour debuter un voyage en Amérique du Sud. Que j’avais tord !!
    C’est juste splendide.
    Merci pour cette belle découverte.
    Bonne continuation
    Virginie

    • mifuguemiraison dit :

      Ah ça, il y a vraiment de grandes chances que tu adores le Mexique. Les paysages, les villes, les gens, la culture, la nourriture… Un superbe ensemble !

  3. J’avais complètement oublié le chocolat chaud à la cannelle que j’avais goûté lorsque je suis partie 2 semaines au Mexique, et d’un coup en le lisant sur votre post, toute sa saveur m’est revenu! Merci, parce que j’adorais 🙂 Oaxaca c’est magnifique, même les mexicains adorent cette ville. Superbe photo, très bel article, j’ai envie d’y retourner maintenant!

    • mifuguemiraison dit :

      On avoue, on est en train de traverser la frontière du Guatemala avec quelques réserves de chocolat oaxaquénien dans le sac ! Enfin, peut-être que celui du Guatemala sera aussi bon…

  4. Pauline dit :

    Rooohhh vous m’avez donné faim de tacos !!

  5. Aurore dit :

    Quelle belle découverte cette ville! Les rues colorées doivent être très agréable pour une petite balade. L’architecture a également l’air splendide!

  6. geoffrey dit :

    Tu t’améliores dans les dessins ! Le premier est splendide, on se croirait à San Cristóbal de la Laguna.
    J’avais bien aimé Oaxaca mais il m’était arrivé tout un tas de sales coups là-bas, je n’en garde pas un souvenir impérissable.
    Avez-vous dansé un peu sur le zocalo ?
    C’est moi ou vous vous êtes mis à l’alcool ?
    Amusez-vous bien les loulous !

    • mifuguemiraison dit :

      Merci ! Bon par contre, un dessin comme celui-là c’est 5h de travail, donc Mi-raison risque de ne pas en faire dans chaque article !
      Quel genre de sales coups il t’était arrivé ? On ne s’en souvient pas !
      Non non, on n’a pas dansé. On a laissé faire les pros, le niveau est beaucoup trop élevé !
      On n’a jamais arrêté l’alcool, on a juste réduit parce que ça représente un budget, mais on aime depuis notre plus tendre enfance.

  7. Marie dit :

    Bon, en fait, y en a partout des articles sur le Mexique dans tous les coins… c’est trop cool !! Bon, hâte que Robin grandisse bien pour aller se faire de belles balades !! ça donne bien envie, moi qui ne suit pas trop ville! Bon je vais aller continuer à fouiller le blog !! Ok, avec Geoffrey le 1er dessin est top et les photos aussi bien sûr !!!

    • mifuguemiraison dit :

      Ah ça, le Mexique plait à tout le monde alors n’hésitez pas à y faire un tour ! Les randonnées ne sont pas toujours faciles par contre, mais ça dépend où. Vers Oaxaca justement il y a des sentiers dans la montagne.

  8. Steph dit :

    Cet endroit semble rempli de charme, en effet. Ça se voit sur les photos ! J’aime bien ce genre de lieu avec les petites ruelles et les maisons de toutes les couleurs. Après avoir senti le séisme et vu que la population n’était pas inquiète, vous avez sûrement dû rire de la situation, lol.

  9. francoise dit :

    Magnifiques récits de voyage qui me rappelle tant de souvenirs

  10. Laura dit :

    Merci pour ce superbe article!!

  11. Annick dit :

    Merci pour cet article Je débute les recherches pour Oaxaca Une question sur le budget des loyers que j’ai vu sur les sites que vous avez mentionné C’est de l’ordre des 2 à 3000dollars les locations de studios, autant que les propositions Ils comptent comment alors ?
    PS Vous écrivez et illustrez super bien Un bÔ carnet de voyage !

    • mifuguemiraison dit :

      Bonjour Annick et merci pour les compliments ! Tu parles de Vivanuncios par exemple ? Au Mexique, ils ont l’habitude d’utiliser le symbole $ pour indiquer les prix mais c’est en réalité en pesos mexicains qu’ils comptent. C’est pour ça que les tarifs semblent si élevés ! Si tu comptes t’installer quelques mois, tu trouveras les meilleures affaires sur ces sites mais si c’est seulement pour quelques nuits, ce n’est pas adapté, ils s’adressent aux gens qui restent à moyen/long terme. Pour un séjour inférieur à un mois, mieux vaut utiliser les classiques Airbnb, Booking et compagnie.

  12. Annick dit :

    Merci de la réponse, oui, je voudrais y rester 3 ou 4 mois. J’ai vu de jolis peits stdios,mais en voyant lesprix en dollars je me demandais comment faire!!! Du co u les 3000$ deviennent 300€ environ c’est ça? Et la vie courante à Oaxaca pour un mois en étant simple : courses au marché, manger dans la rue …. il faut compter combien vous pensez?

    • mifuguemiraison dit :

      Non, 3000 pesos c’est quelque chose comme 150€. Vérifie tout de même que ça n’en soit pas en US$, on ne sait jamais 🙂

      Au niveau de la nourriture, compte 2 fois moins qu’en France environ et les sorties ne sont pas trop chères. Nous ne notons jamais notre budget, donc nous ne pouvons pas te dire précisément. Le site numbeo.com donne des estimations du coût de la vie assez précises si besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.