Mi-fugue, mi-raison

Les stupéfiantes cascades pétrifiées de Hierve el Agua

Publié dans la catégorie Mexique, le 11 février 2018

Dans les environs de Oaxaca de Juárez, à une soixantaine de kilomètres dans les montagnes, se trouve un phénomène géologique assez impressionnant : les cascades pétrifiées de Hierve el Agua.

Cascade pétrifiée de Hierve el Agua, Mexique

Pourquoi pétrifiées ? Car ce n’est pas de l’eau que vous voyez dégringoler de la falaise, mais des sels minéraux qui se sont déposés naturellement au fil des siècles et se sont figés, un peu comme une chute d’eau qui aurait gelé. De là à parler de stalactites, il n’y a qu’un pas !

Cascade pétrifiée de Hierve el Agua, Mexique

Hierve el Agua signifie « eau qui bout ». Et effectivement, c’est la première fois que nous voyons cela, plusieurs sources d’eau jaillissent du sol en faisant bloup-bloup. De là à parler de jacuzzi naturel, il n’y a qu’un pas !

Hierve el Agua, Oaxaca, Mexique

L’eau s’écoule ensuite en terrasses, formant des bassins de calcaires. Certains sont suffisamment grands pour se baigner, ce que font la plupart des visiteurs à la saison chaude (en décembre, nous avons gardé nos pulls). De là à parler de piscine à débordement, il n’y a qu’un pas !

Hierve el Agua, Oaxaca, Mexique Cascade pétrifiée de Hierve el Agua, Mexique Cascade pétrifiée de Hierve el Agua, Mexique

Un panneau nous enjoint de prendre garde aux canaux pré-hispaniques. Interloqués, nous regardons de plus près et repérons des rigoles qui traversent le site, certaines abandonnées, d’autres en activité. Elles récupèrent l’eau depuis d’autres sources et la dirigent vers les cascades, qui ne sont donc pas aussi naturelles que nous le pensions. De là à parler de triche, il n’y a qu’un pas !

Hierve el Agua, Oaxaca, Mexique

Les paysages sont magnifiques, surtout sous le soleil couchant. Peu à peu, les visiteurs repartent et le ciel finit par s’embraser de rose. De là à dire que ce n’est rien que pour nous, il n’y a…

– IL N’Y A QU’UN PAS, OUI, ON SAIT ! VOUS NE VOUDRIEZ PAS CHANGER DE DISQUE ?

Cascade pétrifiée de Hierve el Agua, Mexique Piscine naturelle de Hierve el Agua
Piscine naturelle de Hierve el Agua, Mexique

Les restes de deux touristes avalés par le monstre de la cascade.

Hierve el Agua, Oaxaca, Mexique Coucher de soleil à Hierve el Agua, Mexique Coucher de soleil à Hierve el Agua, Mexique

Même si les touristes viennent en nombre, nous avons bien profité du site et l’avons trouvé fascinant, tout comme la vue sur les montagnes alentours. Ne vous limitez pas à la cascade principale : un petit chemin permet de rejoindre une seconde cascade.

Vous pouvez même prolonger l’expérience en empruntant une boucle en contrebas qui permet d’admirer les cascades sous un autre angle. Prévoyez quarante-cinq bonnes minutes car pour le coup, il y a plus qu’un pas.

Coucher de soleil à Hierve el Agua, Mexique Cactus au coucher du soleil

 

À voir en chemin : l’église et les ruines de Mitla

La route vers Hierve el Agua passe par le village de Mitla et nous en avons profité pour découvrir sa zone archéologique. Quelques murs joliment travaillés datent du XIVème siècle, peu avant l’arrivée des Espagnols. Ces derniers ont dû les trouver à leur goût puisqu’ils ont bâti là une élégante église aux tuiles rouges, en plein milieu.

Détail de Mitla, Oaxaca, Mexique Mitla, Oaxaca, Mexique

 

Conseils pratiques sur Hierve el Agua et Mitla

Venir en transports en commun depuis Oaxaca : La route se fait en deux temps. D’abord un bus jusqu’à Mitla, puis une camioneta jusqu’aux cascades. Le bus est de couleur verte avec un panneau « MITLA » à l’avant ; il passe environ toutes les vingt minutes et nous l’avons attrapé à cet endroit précis, entre le stade de baseball et le McDonald’s (prix 20 pesos, durée 40 minutes). Une fois à Mitla, les conducteurs de camionetas vous feront signe dès la sortie du bus. Ils vous entasseront à l’arrière de cette espèce de pick-up protégé par une bâche, qui part dès qu’il est plein. Accrochez-vous, le chemin de montagne est bien bosselé (prix 50 pesos, durée 45 minutes). Si vous comptez rester pour le coucher de soleil, pensez à vous renseigner sur l’horaire du dernier retour, variant selon la saison.

Le site de Hierve el Agua : Le prix d’entrée est de 25 pesos par personne. Vous trouverez vers l’entrée des petits stands pour vous restaurer ou boire un verre.

Le site de Mitla : Il se trouve à l’opposé du village par rapport à l’arrêt de bus. Comptez une quinzaine de minutes de marche ou faites-vous déposer par un tuk-tuk. Le prix d’entrée des ruines est ensuite de 65 pesos. Si vous êtes ric-rac au niveau du budget, sachez qu’une partie des ruines est gratuite, au nord de l’église, et que la partie payante n’est pas beaucoup plus intéressante.

Timing : Comptez entre 3 et 4h pour le transport aller-retour, plus 1h d’arrêt à Mitla et 2h à Hierve el Agua.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

23 réponses à “Les stupéfiantes cascades pétrifiées de Hierve el Agua”

  1. Pauline dit :

    C’est toujours chouette de voir d’autres photos de ces cascades (et en plus les vôtres sont très jolies !) ! Par contre je ne savais pas pour les canaux pré-hispaniques, ça fait un peu triche du coup oui … Mais bon le résultat est tellement beau, on va pas leur en tenir rigueur ! Et Mitla … <3

    • mifuguemiraison dit :

      Si c’est pré-hispanique, on les excuse facilement, ça ajoute une dimension archéologique aux cascades ! Par contre on n’a pas réussi à trouver plus d’infos que ça sur la signification (mystique on imagine) de ce lieu pour les peuples qui étaient là avant…

  2. Constance dit :

    Ça a l’air de valoir le coup pour le coucher du soleil en effet, vos photos sont encore une fois sublimes!

  3. Mila dit :

    Wow ça a l’air superbe en effet ! Ça doit valoir le coup d’y faire un petit tour. Pour un prochain voyage sans doute 😀

  4. geoffrey dit :

    c’est chouette !

  5. Sego dit :

    Moi j’ai bien remarqué la photo de l’abre qui fait un pas ! Je trouve tes photos très très belles. Bisous !

  6. Très joli site ! Effectivement, on dirait vraiment une piscine à débordement, dans un très beau cadre, ce qui ne gâche rien 🙂

  7. Maë dit :

    Très belles photos!

  8. janine dit :

    heureusement vous n’avez pas été pétrifiés!Il faut dire que faire un pas à chaque fois cela reste prudent!
    en ce qui concerne l’arbre qui semble faire un pas je pense que c’est dû à l’ombre portée,c’est amusant d’imaginer un arbre qui marche.

  9. Marie dit :

    Super les photos et je me suis rendue compte de mon grand retard dans les articles… Et le titre de ce post m’a interpellée car en Auvergne, nous avons visité une grotte avec des Fontaines pétrifiantes à St Nectaire en Auvergne unique en France… et ils en fabriquent des oeuvres en pierre !! un business depuis plusieurs générations. Faudra visiter l’Auvergne et aller chez Cyrille et Pascale dans la Creuse, c’est très chouette aussi !! Je vais lire les autres articles !!

    • mifuguemiraison dit :

      Ah tiens, on ne connaissait pas les fontaines pétrifiantes de Saint Nectaire ! Oui, on aimerait bien passer dans la Creuse pour les voir, on essayera d’organiser ça la prochaine fois qu’on viendra dans votre coin du monde 🙂

  10. Steph dit :

    Coucou,
    Ce premier article que je lis sur votre blog me fascine. Je ne m’attendais pas à voir une telle ressemblance entre ces sels minéraux et les cascades d’eau. Et puis, le fait de parler de jacuzzi naturel et de piscine à débordement me plait bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.