Mi-fugue, mi-raison

Le nord-ouest du Yucatán : Mérida, Uxmal, Izamal et Campeche

Publié dans la catégorie Mexique, le 11 décembre 2017

Plus notre voyage au Mexique avance et plus nous aimons ce pays qui regorge de bonne humeur et de belles découvertes ! Après Bacalar, un bus nous mène à Mérida. Du sud-est de la péninsule du Yucatán, nous passons directement au nord-ouest. Il n’y a plus d’eaux turquoise mais le programme est tout de même réjouissant : villes colorées, cénotes et temples maya surgis de la jungle !

Dessin : Carte du Yucatan : Mérida, Campeche, Izamal, Uxmal, Mayapan, Noh-Mozon

 

À la recherche de la fête des morts à Mérida

Mérida, avec ses huit cent mille habitants, est la capitale du Yucatán. Mais qui dit grande ville au Mexique ne dit pas forcément grands immeubles. Au contraire, la ville est plate et rares sont les bâtiments qui dépassent les deux étages. Ajoutez-y des rues pavées, quelques vieilles églises, une large place ombragée et une pincée de façades colorées, vous obtenez la ville mexicaine coloniale typique.

Merida, Yucatán, Mexique Merida, Yucatán, Mexique Merida, Yucatán, Mexique

Le problème de Mérida, parce qu’il y en a un, se situe au niveau des pollutions atmosphériques et sonores. Elles nous gâchent quelque peu la découverte du centre-ville. En soirée, la température descend et les piétons deviennent plus nombreux que les voitures. Nous commençons alors à apprécier l’animation de la ville. Ici un quatuor de mariachis, là un spectacle de jongleurs, plus loin un chanteur sur une petite scène. Et inévitablement, dès que de la musique résonne, les couples mexicains de 11 à 121 ans se mettent à danser. Ça semble plus fort qu’eux !

Merida, Yucatán, Mexique

En revanche, nous passons complètement à côté de la fameuse fête du « jour des morts ». Nous nous étions spécialement arrangés pour faire halte dans une grande ville durant les trois jours de cet Halloween mexicain. Hélas, il ne se passe pratiquement rien à Mérida. C’est à peine si nous repérons quelques personnes maquillées et… deux grandes statues fleuries censées représenter des squelettes.

Merida, Yucatán, Mexique

Conseils pratiques sur Mérida

Hôtel à Mérida : Nous avons trouvé un vrai bon plan avec la maison d’hôtes Casa XunanKabi. Elle est parfaitement tenue, située à proximité du centre et son prix est très raisonnable (~17€).

Restaurants à Mérida : Dans un parc proche de notre logement (Parque de Santa Ana), se trouvent de supers stands de nourriture de rue. Dans un style moins mexicain, nous nous sommes délectés d’excellentes pâtes au restaurant italien Oliva Kitchen & Bar et sommes tombés le lendemain sur un food market nocturne un peu chic appelé Mercado 60, qui propose un grand choix de plats internationaux servis dans une cour en plein air, avec un groupe qui joue de la musique.

Combien de temps rester ? L’intérêt touristique de Mérida étant faible, ne vous y attardez pas. Si vous manquez de temps, n’hésitez pas à zapper cette étape. La ville s’avère cependant une bonne base pour visiter Uxmal ou Izamal en journée. Vous pourrez alors apprécier l’ambiance du centre-ville en rentrant le soir.

Louer une voiture à Mérida : Nous n’avons pas été satisfaits de l’agence Mexico Rent A Car à Mérida. Elle nous a loué une petite voiture sans climatisation pour 500 pesos en nous arnaquant de 15L d’essence au passage.

Venir depuis Bacalar : Nous pensions devoir faire un changement à Chetumal, mais plusieurs bus de première classe font maintenant le trajet direct en 5h10. Nous avons payé notre bus de la compagnie ADO 323 pesos par personne au lieu d’environ 500 pesos au tarif normal grâce à la réduction anticipada (voir notre article Comment réserver un bus au Mexique ?).

 

Les pyramides d’Uxmal

Nous partons à la découverte d’Uxmal, un important site archéologique maya situé à 80km au sud de Mérida. Même s’il est possible de s’y rendre en bus, nous louons cette fois-ci une voiture à la journée. D’autres endroits un peu trop perdus nous intéressent dans le coin et nous aurions bien du mal à les atteindre en transports en commun.

Nous ne sommes pas déçus du voyage. Uxmal nous accueille avec une majestueuse pyramide de forme arrondie :

Temples Maya à Uxmal, Yucatán, Mexique Temples Maya à Uxmal, Yucatán, Mexique

Nous suivons incognito un groupe de Français et leur guide qui décrit avec moult détails où se trouvent les toilettes les différentes architectures du site ainsi que les formes que nous sommes censés observer sur les frises. Mention spéciale pour les petits oiseaux accrochés un peu partout.

Temple d'Uxmal, Yucatán, Mexique Site archéologique d'Uxmal, Mexique Site archéologique d'Uxmal, Mexique

Nous découvrons au milieu des temples et palais un terrain de pelote. En cette lointaine époque où le basketball n’avait pas encore été inventé, les peuples d’Amérique centrale jouaient déjà à un jeu en équipe dont le but consistait à faire passer une balle de caoutchouc à travers un anneau placé en hauteur.

Dessin : le jeu de balle maya était-il en fait du basketball ?

Une règle « bonus » était appliquée dans le Yucatán afin de pimenter un peu les parties : le capitaine de l’équipe perdante était sacrifié. L’histoire ne dit pas s’il y avait beaucoup de candidats au poste.

À Uxmal plus encore qu’à Tulum, les iguanes adorent se relaxer sur les vieilles pierres et nous bondissons chaque fois qu’un de ces énormes lézards, invisibles dans sa tenue de camouflage, bouge subitement. Ça fait partie de la visite ! Mais ce que nous préférons à Uxmal, c’est la possibilité de prendre de la hauteur en grimpant sur certaines plateformes. Le point de vue est alors superbe sur la zone entière, dont notre pyramide arrondie qui semble surgir de la jungle.

Temple d'Uxmal, Yucatán, Mexique Iguane à Uxmal, Mexique Temple d'Uxmal, Yucatán, Mexique

Conseils pratiques sur Uxmal

Le site ouvre à 8h et ferme à 17h. Venez plutôt le matin car d’une part vous aurez de l’ombre pour vous reposer, et d’autre part vous aurez le soleil dans le dos pour prendre de belles photos. L’entrée est à 223 pesos par personne et le parking 30 pesos.

Si vous préférez venir à Uxmal en bus depuis Mérida, vous pouvez suivre les explications détaillées  du blog Travel Pics & Tips. Avec le recul, nous regrettons la location de voiture qui nous a fait perdre du temps et de l’argent.

 

Mayapan, le petit site maya méconnu

Nous enchaînons avec Mayapan, une autre ville maya redécouverte sous la jungle. Celle-ci est garantie sans bousculade puisque nous n’étions que quatre touristes sur l’ensemble des ruines en milieu de journée.

Site archéologique de Mayapan, Mexique

Les ruines sont ramassées sur une petite surface, ce qui les rend finalement assez impressionnantes. Les bâtiments étaient essentiellement administratifs et religieux et représentaient le centre de la cité antique. Les habitations s’étalaient en périphérie et étaient édifiées en bois, d’où l’absence quasi totale de vestiges. L’ascension des pyramides est autorisée, mais les marches sont dans un tel état qu’il est probablement moins risqué de devenir capitaine d’une équipe de jeu de balle maya !

Temples maya à Mayapan, Mexique Temples maya à Mayapan, Mexique

Conseils pratiques sur Mayapan

Le site est ouvert de 8h à 17h et le prix d’entrée est de 40 pesos par personne. Il n’y a aucune boutique sur place, venez donc avec vos réserves d’eau !

 

Le cénote de Noh-Mozon, au sud de Mérida

Pour rappel, les cénotes sont des trous béants remplis d’eau, disséminés un peu partout dans la péninsule du Yucatán. Nous en repérons deux à proximité de Mayapan.

Notre découverte du premier, appelé Nah Yah, est un échec. Après avoir payé l’entrée, nous nous retrouvons face à un trou sombre au fond duquel stagne une eau sale. Peut-être qu’il ne s’agit que de malchance et que l’expérience est meilleure lorsque le soleil éclaire l’eau depuis le zénith. Nous repartons dans la minute.

Direction le cénote Noh-Mozon, quelques kilomètres plus loin. La route de terre pour s’y rendre est complètement cabossée et il nous faut bien trente minutes pour la parcourir. Le soleil baisse à vue d’œil et nous sommes de plus en plus inquiets. Certes, il n’est que 15h30, mais la nuit tombe à 17h30 en novembre à Mérida. En arrivant, c’est le soulagement, une belle lumière s’engouffre toujours dans le cénote et le met parfaitement en valeur !

Cenote Noh-Mozon, Yucatán Cenote Noh-Mozon, Yucatán, Mexique

Les photos ne rendent pas suffisamment justice au lieu. Nous restons presque une heure au fond du cénote, dans cette eau ultra-limpide, la tête en arrière et les bras écartés, admirant le ciel, les arbres, les racines tombantes…

Cenote Noh-Mozon, Yucatán

Conseils pratiques sur les cénotes Yah Nah et Nos Mozon

Essayez de venir aux alentours de 11h-midi pour avoir la plus belle version possible des cénotes. Mais même dans ces conditions, nous doutons que Yah Nah soit particulièrement agréable.

Le prix d’entrée de Yah Nah est 30 pesos par personne, celui de Nos Mozon 35 pesos.

L’idéal serait d’avoir un 4×4 pour parcourir le chemin digne d’un champ de dos d’ânes mexicains, mais nous nous en sommes sortis avec notre petite voiture. Veillez simplement à bien refermer chacune des barrières derrière vous, quelques vaches pourraient en profiter pour s’échapper. Il n’y a quasiment pas de réseau mobile dans le coin, essayez donc de charger l’itinéraire au préalable si vous comptez utiliser votre smartphone en tant que GPS.

 

Jaune comme Izamal

Le lendemain, nous partons à nouveau à la journée, mais cette fois-ci en bus. L’objectif de cette escapade est Izamal, une petite ville située à 60km à l’ouest de Mérida. Autant Mérida ne mérite pas sa réputation de « ville blanche », autant Izamal n’a pas volé son surnom de « ville jaune ». Impossible de ne pas tomber sous le charme de ses superbes ruelles.

Izamal, Yucatán, Mexique

À l’origine, seul le couvent qui trône au centre de la ville était jaune, puis la mode s’est répandue à toutes les maisons, presque sans exception.

Ville d'Izamal, Yucatán, Mexique

Izamal est une ville bien tranquille. Les habitants passent lentement sur leurs vélos et les voitures sont rares. Nous nous sentons tout aussi détendus. Le jaune aurait-il des propriétés apaisantes ?

Ville d'Izamal, Yucatán, Mexique Izamal, Yucatán, Mexique Izamal, Yucatán, Mexique

Le plus surprenant à Izamal est que la ville espagnole s’est construite sur l’ancienne ville maya. Elle est même parfois surnommé la ville aux collines, qui ne sont rien d’autres que… des pyramides !

Pyramide maya à Izamal, Mexique

L’une d’elles est particulièrement grande. Au moment où nous pensons atteindre son sommet, nous découvrons une large plateforme au centre de laquelle repose une autre pyramide. Et c’est reparti pour quelques dizaines de marches dans le plus pur style maya, autrement dit dangereuses !

Les escaliers mayas

Et puis, surprise ! Alors que nous avons parcouru tout Mérida à la recherche de la fête des morts, c’est elle qui nous rattrape à Izamal. D’abord avec deux jeunes filles aux visages inquiétants, puis un groupe de danseurs à claquettes sur la place principale. Enfin !

Fête des morts à Izamal, Mexique Tenues traditionnelles mexicaines pour la fête des morts

Conseils pratiques sur Izamal

Venir à Izamal en bus depuis Mérida : Rendez-vous à la station Noreste de Mérida, d’où part environ un bus par heure. Le trajet coûte 28 pesos pour 1h15 de trajet climatisé.

Manger à Izamal : Le choix étant mince, nous vous conseillons Muul, un restaurant qui sert une cuisine mexicaine simple mais efficace, sur la place principale.

Musée de l’artisanat : Sur la place principale se trouve également ce petit musée dédié à l’artisanat mexicain contemporain. Le tour de la collection se fait en moins de quinze minutes et le prix du billet d’entrée est 25 pesos.

 

La ville fortifiée de Campeche

Nous quittons Mérida pour de bon et nous dirigeons vers Campeche. Il s’agit de l’une des toutes premières villes espagnoles au Mexique et elle demeura pendant de nombreux siècles le principal port de commerce avec l’Europe. Après plusieurs mises à sac par les pirates, les Espagnols prirent le taureau par les cornes et protégèrent Campeche derrière une épaisse muraille. Elle entoure aujourd’hui l’un des plus jolis centres-villes du Mexique, pris dans un ballet de vieilles Coccinelles chevrotantes.

Rues de Campeche, Mexique Ville de Campeche, Yucatán, Mexique Ville de Campeche, Yucatán, Mexique Ville de Campeche, Yucatán, Mexique Campeche, Yucatán, Mexique

En fin d’après-midi, nous apprécions la promenade sur les remparts qui offre une jolie vue sur la ville. Nous enchaînons avec un coucher de soleil en bord de mer. Le rivage est agrémenté de palmiers et armé de canons. Sait-on jamais, les pirates pourraient revenir un jour.

Remparts de Campeche, Mexique Remparts de Campeche, Mexique Coucher de soleil à Campeche

Une fois la nuit complètement tombée, c’est sur la place principale que ça se passe. Toute la ville s’y retrouve et s’installe sur les bancs pour discuter en regardant du coin de l’œil le spectacle son et lumière projeté sur la façade de la bibliothèque à 20h pile.

Conseils pratiques sur Campeche

Dormir à Campeche : Nous sommes tombés sous le charme de l’Hôtel Socaire (~40€)i et de sa décoration soignée. Il est situé en plein centre et dispose même d’une piscine.

Hôtel à Campeche, Mexique

Restaurants à Campeche : Après plusieurs tentatives infructueuses, nous vous recommandons d’éviter la rue n°59, où il est difficile de faire trois pas sans que le rabatteur d’un restaurant ne tende un menu. Les prix ne sont pas donnés et la qualité est décevante. Nous sommes finalement tombés deux rues plus loin sur le restaurant Mestizo, tout juste ouvert mais qui relève déjà le niveau gastronomique de la ville tout en gardant des prix très corrects. Un coup de cœur !

Prendre un café à Campeche : Situé 100m en dehors des remparts, nous avons beaucoup aimé Uj ArteCafé qui sert de bons snacks dans un joli décor. Un peu plus chic, nous vous recommandons également le Café Luan dans le centre.

Monter sur les remparts : L’entrée se situe au bout de la rue n°57, en direction du sud. Le prix est de 15 pesos par personne.

Combien de temps rester à Campeche ? Nous aimons d’habitude rester longtemps au même endroit mais nos quatre nuits à Campeche étaient de trop. La ville est petite et pas très animée. Même si elle est adorable, son côté ville-musée nous a lassés dès le deuxième jour. Nous vous conseillons d’arriver en début d’après midi, de profiter de la soirée sur place puis de repartir au petit matin.

Venir depuis Mérida : Nous avons réservé un bus ADO de première classe pour 226 pesos par personne avec la réduction anticipada (voir notre article Réserver un billet de bus au Mexique). Il est possible de trouver moins cher en s’y prenant encore plus tôt, ou bien en empruntant l’un des nombreux bus de deuxième classe sans réserver. Le trajet dure 2h30.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

9 réponses à “Le nord-ouest du Yucatán : Mérida, Uxmal, Izamal et Campeche”

  1. Marie dit :

    Merci, pour tous ces détails, vous êtes un guide touristique !! Bon, c’est beau toutes ces couleurs, mais pour un passage, ça semble bien… ça fait du bien de voir vos photos, ici, c’est grisaille, vent et pluie, un vrai hiver !! Alors où allez-vous fêter Noël ? Biz

    • mifuguemiraison dit :

      On a de plus en plus de lecteurs qui construisent leurs itinéraires en se basant sur nos récits. Du coup, puisqu’on connait plein d’infos pratiques, autant en écrire le maximum !

      On reste à Oaxaca pour Noël, mais on pensera à vous 😉 Bon courage face à la grisaille !

  2. Aurore dit :

    Non seulement les photos sont superbes, mais en plus plus besoin d’acheter le guide du routard, il suffit d’aller sur mifiguemiraison ! Sérieusement vos articles sont tellement complets ♥ Je sauvegarde pour quand j’irai à mon tour 🙂

    • mifuguemiraison dit :

      Merci c’est trop sympa ! Tes photos sont superbes aussi, on adore le style coloré !

      Le Mexique est haut dans ta liste ?

    • Lola dit :

      Bonjour ,

      Pour avoir visité quelques États du Mexique décrit dans ce blog , je peux assurer que ces divers récits/photos collent parfaitement a la réalité du pays. Tant de choses à faire / a découvrir . C’est un pays magnifique , accueillant , avec une culture hors normes . Le seul regret que je pourrais avoir est d y être restée seulement 2 semaines et demies .
      Un voyage que je conseille à tous . Et les conseils d3 ce blog sont au top. Et très pratiques surtout au niveau du transport. Qui peut être une vrai galère quand on ne connaît pas …
      Merci en tout cas de m’avoir fait revivre mon voyage au Mexique pour une seconde fois , Extraño mucho Mexico 🙁
      Lola

      • mifuguemiraison dit :

        Merci pour ton message, on confirme que ce que tu confirmes est vrai 😁. Bref, tout le monde est d’accord, ce pays est génial !

  3. Katarina dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos articles ! Ils sont simples et efficaces ! Nous partons aussi pour la fête des morts en novembre… mais du coup savez vous quel est le meilleur endroit pour la célébrer ? Merciiiiiii

    • mifuguemiraison dit :

      Salut Katarina,
      Merci à toi ! Il paraît que Oaxaca est l’un des meilleurs endroits où célébrer la fête des morts. Toute la ville est en fête ! À refaire, c’est là qu’on irait.
      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.