Mi-fugue, mi-raison

Bilan 2017 : notre deuxième année de vie nomade

Publié dans la catégorie Réflexions, le 23 décembre 2017

Oh là là, déjà le 23 décembre ! Il est grand temps de partager avec vous le bilan de cette deuxième année de nomadisme.

Bilan 2017

Commençons par une précision : dans le récapitulatif des pays traversés cette année, vous trouverez que nous nous extasions beaucoup. Eh bien, nous ne surjouons pas notre enthousiasme ! Vraiment, cette année fut pleine d’excellentes surprises. Nous nous sommes sentis bien sur quatre continents, avons adoré l’accueil des locaux et fait beaucoup de belles découvertes.

 

Janvier – février : le pays des sourires

Nous commençons la nouvelle année dans le nord de la Thaïlande, en nous installant pour un mois dans la ville moderne de Chiang Mai. Une excellente étape sous un doux soleil hivernal, au milieu d’habitants adorables. Après deux mois de vagabondage en Indonésie puis aux Philippines, ralentir nous fait beaucoup de bien.

Nous nous trouvons un appartement tout confort et nous recréons nos habitudes : aller au cinéma, au petit restaurant du coin… Mention spéciale pour la délicieuse cuisine dont les thaïlandais ont le secret, à trois bahts six sous. Avec une telle qualité de vie, nous comprenons mieux pourquoi tant de nomades viennent et reviennent dans cette ville de Chiang Mai.

Moines au Wat Umong, Chiang Mai

 

Février – mars : pépite de l’océan Indien

Nous amorçons un retour très progressif vers l’Europe. C’est ainsi que nous décidons d’une halte de quarante jours au Sri Lanka. Nous essayons toujours d’enchaîner nos destinations dans un ordre qui minimise les trajets en avion, déjà trop nombreux (sept sur l’année).

Mais revenons-en au Sri Lanka. Jamais nous ne nous étions sentis à l’aise aussi rapidement dans un pays. Il est vert, accueillant, exotique et relativement simple à visiter. Sans parler des habitants, ici encore tellement gentils. Bref, c’est un petit bijou que nous recommandons sans hésiter, y compris avec des enfants puisque nos neveux et nièces nous ont accompagnés dans la découverte de ce pays.

Voyage en train au Sri Lanka

 

Avril : printemps marocain

Salam aleykoum ! Nous arrivons au Maroc pour un mois. Un pays que nous aimions déjà grâce à des voyages précédents. Nous concentrons nos visites sur quelques coins qui nous sont inconnus et tombons littéralement amoureux de la région du Souss, tout au sud, vers les villes de Taroudant et de Tafraout. En avril, avant les grosses chaleurs, une lumière magique semble éclairer les paysages de l’Anti-Atlas. L’ambiance dans les rues est particulière, à la fois pleine de mystère et de bienveillance. Vraiment, ce pays nous envoûte !

Gorges de l'Aït Mansour, Maroc

 

Mai – juin : au large de l’Afrique

Par un saut de puce, nous débarquons aux îles Canaries pour un mois et demi. Même si, techniquement, elles appartiennent à la plaque continentale africaine, nous y découvrons une culture et un mode de vie 100% espagnols. L’eau du robinet est enfin potable, nous faisons nos courses à l’hypermarché Auchan du coin et plus personne ne nous identifie comme touristes dans la rue. Autant nous adorons le dépaysement culturel à l’autre bout du monde, autant nous apprécions de retrouver cette vie à l’européenne.

Nous nous installons sur l’île de Tenerife. Léger bémol, les appartements bon marché étant difficiles à trouver, nous habitons dans un quartier résidentiel peu animé, à quarante minutes à pied du centre d’une petite ville. Cet éloignement nous pèse et nous avons tendance à rester un peu trop enfermés pour travailler. Heureusement, l’île est splendide, avec de nombreuses possibilités de randonnées. Nous partons également quelques jours en escapade sur Lanzarote, l’indescriptible île aux mille volcans.

Teide, Tenerife, Canaries

 

Juin – juillet : escale en terrain connu

C’est le premier retour en France depuis le début de notre aventure. Nous sommes trop heureux de revoir tout le monde ! Nos familles nous logent et nous bichonnent, mais l’impression de ne plus avoir de chez nous est étrange. Les promenades parisiennes ne sont plus les mêmes, nous nous sentons touristes dans notre ancienne ville. Pendant que nos amis souscrivent un à un à des crédits immobiliers, nous leur expliquons que notre retour est temporaire, que nous allons très vite repartir voyager et que notre mode de vie, si singulier soit-il, nous convient réellement.

La rue des Barres, à Paris

 

Août : bretzels et crêpes

Début août, la bougeotte revient. Autant profiter de la belle saison pour monter vers le nord. Nous nous échappons quinze jours en Allemagne, entre Berlin et Hambourg. Nous découvrons d’une part que ce pays est bien agréable, et d’autre part que nous sommes devenus assez doués pour voyager à budget réduit, sans rien sacrifier au plaisir de la découverte.

Île aux musées, Berlin

Et comme nous souhaitons faire honneur à la France autant qu’aux autres pays du monde, nous partons fin août découvrir la Bretagne. C’est à vélo que nous la parcourons, en dormant sous notre tente. Un mode de voyage que nous apprécions particulièrement mais peu évident à reproduire sur d’autres continents. Nous nous promenons ainsi pendant quinze jours le long des côtes du Finistère et traversons de superbes paysages.

Sentier des douaniers, Finistère, Bretagne

 

Septembre – octobre : automne méditerranéen

Après de chaleureux au revoir, nous fuyons le froid qui s’apprête à tomber sur le nord de l’Europe et nous installons un mois à Valence, en Espagne. Nous ne connaissions pas grand-chose de cette ville, mais sa douceur de vivre nous conquiert complètement. Elle est dynamique, bénéficie d’une météo optimale, dispose d’un tas de bons restos à prix bas, le tout dans une ambiance décontractée. Bref, un lieu idéal pour être « nomade » en Europe. Si nous n’avions pas déjà acheté nos billets pour le pays suivant, nous serions bien restés plus longtemps !

Étrangement, les touristes français boudent Valence et affluent sur Barcelone, Madrid ou Séville. Nous voulons crier sur les toits que c’est ici qu’il faut venir en weekend ! Mais nous non plus, avant de changer de vie, nous n’avions jamais envisagé de passer quelques jours à Valence, Belgrade, Sarajevo… ces villes européennes injustement boudées. Quel luxe d’avoir le temps et la possibilité de se perdre !

Centre-ville de Valence, Espagne

 

Octobre – décembre : le nouveau monde

Fin octobre, c’est le grand saut. Nous changeons de continent et débarquons au Mexique, le pays de notre premier voyage ensemble, neuf ans plus tôt. Après trois semaines à vadrouiller dans le sud-est, nous nous installons pour deux mois dans la belle ville colorée de Oaxaca.

Non seulement le pays est magnifique avec une variété folle de paysages, mais il est aussi particulièrement agréable à vivre. Plus nous le découvrons, plus nous trouvons les Mexicains sympas. Pas seulement gentils comme en Asie du Sud-Est. Non, ici nous sommes accueillis comme des égaux, des amis. Pour ne rien gâcher, ils adorent la fête et se déchaînent sur les préparatifs de Noël. Un bon pays où finir l’année !

Enfants qui jouent sous les décorations de Noël à Taxco, au Mexique

 

Nos meilleurs souvenirs de 2017

C’est parti pour le top 3 de Mi-fugue :

  1. un lever de soleil dans la vallée de Tafraout au Maroc (le matin de ses 30 ans)
  2. un autre lever de soleil au sommet du volcan Teide à Tenerife (décidément, pour quelqu’un qui adorait les grasses mat’…)
  3. l’accueil des Marocains et des Sri Lankais
  4. oh… et les paysages volcaniques de Lanzarote (on avait dit 3 !)

Et maintenant le top 3-4 de Mi-raison :

  1. l’humour des Marocains
  2. le lever de soleil au sommet du Pidurangala Rock au Sri Lanka (décidément !)
  3. la ville bleue de Chefchaouen au Maroc
  4. la nourriture de rue en Thaïlande (quel goinfre…)

 

Nos sentiments sur la vie nomade

Cette deuxième année est une confirmation. Nous adorons notre nouvelle vie, faite de changements permanents !

Vue sur le Lion's Rock, au Sri Lanka

Vous pourriez penser que les déménagements à répétitions nous perturbent, mais non. Nous nous sentons immédiatement bien dans un nouveau meublé, prenons rapidement nos marques dans un quartier, retrouvons des ingrédients que nous savons cuisiner et repérons mille lieux à visiter aux alentours.

Coucher de soleil depuis le Teide, Tenerife

Évidemment, tout n’est pas rose dans cette vie hors des normes. Pour nous permettre de voyager autant, nous faisons des concessions. Par exemple sur notre salaire et par répercussion sur notre confort. Il est aussi assez étrange de vivre tous deux collés l’un à l’autre 24h/24 et 365 jours par an. Heureusement que nous nous entendons bien ! Enfin, l’équilibre entre travail et repos n’est pas évident en tant que freelances. Nous aimons nos boulots, nous adorons alimenter ce blog, et par conséquent, nous nous retrouvons facilement quinze heures consécutives devant l’ordinateur, parfois plusieurs jours de suite, oubliant de profiter du pays dans lequel nous nous trouvons.

Dessin : Ordinateur en plein soleil

Ces points négatifs, nous nous en accommodons. En échange, nous savourons une immense liberté. Aucun patron ne décide du planning de nos journées et aucune entrave géographique ne nous empêche de vivre notre passion du voyage et ça, ça n’a pas de prix !

Nous avons également apprécié de prendre le temps de profiter de nos familles lors du passage en France, des proches qui sont venus nous voir à l’étranger (et ils étaient nombreux en 2017) ou encore des amis expatriés à qui nous n’aurions probablement jamais rendu visite autrement.

 

Le blog

Notre blog a parcouru un bon bout de chemin lui aussi. En 2017, vous êtes 135 000 à être passés nous voir, soit 11 fois plus que l’année dernière. Rien que ça !

Donc merci du fond du cœur, cela nous fait un plaisir fou ! Merci aussi pour tous vos petits messages, chacun d’eux nous booste et nous encourage à poursuivre encore longtemps !

Dessin : mails de remerciement blog de voyage

Pour continuer avec les statistiques, voici les trois pays qui ont le plus passionné nos lecteurs cette année. Sans surprise, le soleil des tropiques séduit les voyageurs :

  1. L’Indonésie
  2. Les Philippines
  3. Le Sri Lanka

Quant au petit dernier, le pays qui a eu le moins de succès, il s’agit de la Bosnie-Herzégovine. Il mériterait une meilleure place, si vous voulez notre avis !

Parmi les nouveautés du blog cette année, nous nous sommes lancé le défi de publier un dessin chaque lundi, afin d’illustrer notre vie de vadrouilleurs. Cela se passe sur notre page Facebook.

Dessin du lundi : les plats pimentés en voyage

 

Nos plans pour 2018

Nous vous avions déjà annoncé en fin d’année dernière que nous comptions ralentir le rythme. Ce fut un peu le cas cette année, surtout à Tenerife, sans être suffisant. Nous avons l’intention de freiner davantage, à la fois pour mieux profiter de la vie sur place et pour nous dégager du temps de travail.

Lever de soleil à Bacalar, Mexique

Nous avons d’ailleurs repéré quelques villes qui nous font de l’œil en Amérique du Sud. Vous l’aurez compris, notre programme pour l’année 2018 est assez simple : descendre plein sud, à la découverte de ce continent que nous connaissons très peu, en prenant notre temps. Courir partout pour visiter chaque recoin de chaque pays n’est pas dans notre philosophie. Nous préférons explorer plus doucement, mettre quelques pays ou régions de côté et avoir ainsi de bonnes raisons de revenir dans cette partie du monde dans quelques années !


Merci à vous tous de nous lire, merci à ceux qui sont venus nous rendre visite, à nos amis expats qui nous ont reçus… Excellente année 2018 !

 

PS : Notre bilan de l’année précédente pourrait également vous intéresser : le passage à l’acte, nos impressions de nomades balbutiants, nos doutes, nos découvertes… C’est ici : bilan 2016, notre première année de vie nomade.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

24 réponses à “Bilan 2017 : notre deuxième année de vie nomade”

  1. Kenza dit :

    Youhouh quel bilan ! c’est agréable, parce que vous êtes aussi relativement en temps réel par rapport à d’autres blogueurs nomades, vous faites pas un secret d’où vous êtes à quel moment, c’est plus facile de vous suivre. Et vivement l’an 3 ! Par rapport à la situation géographique du Mexique, je me demandais si vous alliez venir plus au nord ou au sud mais je penchais bien pour la seconde solution. On se rencontrera plus tard et je vous lirai toujours 🙂

    • mifuguemiraison dit :

      On reste au chaud pour l’instant mais on espère bien visiter le Canada un jour ! Merci beaucoup pour ton commentaire, on attend ton bilan à toi, qui ne devrait pas tarder, il paraît 🙂

  2. Très chouette votre bilan et toutes ces cultures auxquelles vous vous êtes frottés en un an ! Mon petit doigt me dit que vous n’allez pas regretter la suite non plus ! 😉

  3. Jéromine dit :

    J’adore les bilans de fin d’année, ça permet de rattraper les articles que j’ai loupé ! Et l’enthousiasme ça fait du bien, surtout sur internet ! Passez de bonnes fêtes, hâte de lire vos aventures de 2018 !

  4. Bernard & Isabelle dit :

    Un bien joli retour sur l’année écoulée !

  5. Alain dit :

    Salut mi fugue et mi raison !
    Moi qui suis parti 3 mois l’an dernier l’aventure, j’ai l’impression d’être un tout petit joueur face à vous 🙂
    Et à chaque fois que je vous lis, j’ai la furieuse envie de repartir !!
    Profitez car vous allez jusqu’au bout de vos idées et ça c’est magique : bravo !
    Bonnes fêtes de fin d’année à l’autre bout de la planète et à très vite sur votre blog ! Alain
    http://lanouvelleaventure.com

    • mifuguemiraison dit :

      Merci c’est sympa ! On garde ton blog sous le coude pour le jour où on ira au Vietnam ou au Cambodge, deux pays qui nous font bien envie !
      Une nouvelle nouvelle aventure prévue en 2018 ?
      Bonnes fêtes à toi aussi 🙂

  6. Flo dit :

    Trop mignons les messages du jour !
    Bien sûr que vous êtes les meilleurs :p !
    … & vivement le bilan de l’année prochaine !

  7. Nin dit :

    Whaouhh votre bilan fait vraiment rêver !!!
    C est génial ce choix de vie!
    Bravo!

    • mifuguemiraison dit :

      Merci ! On ne se rend pas trop compte, au jour le jour, que notre vie fait rêver. C’est quand on écrit un bilan comme ça qu’on se dit que c’est fou !

  8. Ségo dit :

    Ah c’est mieux cette version 😉 La Bosnie c’est finalement pas si bien c’est ce que vous voulez dire ? Bonne fin d’année et merci pour ce petit rappel. Bisous

    • mifuguemiraison dit :

      Non non, on voulait dire que la Bosnie mériterait d’être mieux placée, et non dernière de la liste ! On a réécrit la phrase car ce n’était pas clair 🙂
      Bises

  9. tres très belle année ! Comme je vous envie, continuez le plus possible à être nomade et à explorer le monde, c’est tout ce que je vous souhaite pour 2018 !

  10. Nath dit :

    Coucou! Mais comment voulez-vous que je choisisse mes prochaines vacances…vous donnez envie d’aller partout…quoique Valence le temps d’un w-e semble un bon projet pour mon 2018 à moi!!!

    Je vous souhaite de magnifiques moments pour cette nouvelle année! Et un peu…beaucoup de courage pour trouver la force de travailler!

    Bons baisers

    Nath

    • mifuguemiraison dit :

      Haha, désolés ! Oui Valence est une bonne idée pour prendre un peu de soleil au début du printemps par exemple !

      Excellente année à toi aussi !

  11. geoffrey dit :

    Bravo, beau bilan et belle diversité des pays !
    Les villes à ne pas absolument pas manquer en Amérique Latine : Carthagène des Indes, Cuzco, Antigua Guatemala, San Cristóbal de las Casas (que vous connaissez déjà), et La Havane (mais n’y allez pas car la connexion internet est pourrie).
    Les endroits vraiment sympas : toute la cordillère des Andes (surtout la Bolivie, le Sud Lípez et la quebrada de Humahuaca), le Guatemala, le Nicaragua.

  12. Marie Hélène dit :

    Trouvé votre blog par hasard en regardant Chiang Mai.Nous sommes également partis en 5 minutes mais cela correspond à notre retraite!sans but,avec vaguement une notion de temps, 2 ans,et sans trop de budget.Une question comment trouvez vous vos vols, pas chers?, Et combien de temps à l’avance? Vous utilisez AirNB partout?Nous sommes encore un peu compulsifs des achats pas cher…alors encore problème de bagages!AVous lire encore

    • mifuguemiraison dit :

      Bonjour chère collègue voyageuse !

      Pour les billets, on passe beaucoup de temps sur les comparateurs de vols, en choisissant attentivement l’agence de voyage car toutes ne sont pas honnêtes. Expedia ou Voyages-SNCF n’ajoutent pas de « frais surprise » par exemple. On essaye aussi de voir si la compagnie elle-même ne vend pas les billets moins chers. Quant au moment idéal pour réserver le billet, il paraît que c’est 3 mois avant le vol, et dans l’ensemble ça se confirme.

      Pour les logements on cherche à la fois sur AirBnb et sur Booking. AirBnb marche surtout pour les longs séjours car les propriétaires font souvent des réductions importantes au mois et parce qu’on cherche alors à avoir un vrai appart pour pouvoir cuisiner. Booking est mieux pour les courtes durées. Il n’y a qu’à Chiang Mai et Ubud qu’on n’a pas réservé et qu’on a cherché sur place.

      Et vous alors, vous êtes en Asie en ce moment ? Êtes-vous plutôt du style voyage rapide ou voyage lent ? En tous cas profitez bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.