Mi-fugue, mi-raison

Deux semaines en Bretagne : le Finistère à vélo

Publié dans la catégorie France, le 15 octobre 2017

Une fois n’est pas coutume, nous allons vous parler de la France. Vous connaissez ?

Début 2016, juste après avoir quitté nos jobs et notre appartement, nous étions partis pour un inoubliable mois de cyclotourisme en Andalousie et au Portugal. Cette année, de retour en France pour l’été, nous avions très envie de retrouver notre équipement dans le grenier des parents et de nous remettre en selle. Direction la Bretagne pour deux semaines de voyage à vélo dans le Finistère !

Vélo en BretagneVélo dans la forêt en Bretagne

 

De Lorient à Brest en deux semaines

Contrairement à ce que vous imaginez peut-être, il n’y a pas besoin d’être un grand sportif pour faire du cyclotourisme. Comme nous sommes plus du genre tortues que lièvres, nous nous sommes fixé un objectif très raisonnable : relier Lorient à Brest en longeant la côte.

Itinéraire de notre circuit de deux semaines en Bretagne

Au total nous avons pédalé 390km, soit 26km par jour ou 32km en retirant trois jours de pause. Vous voyez, c’est un rythme tranquille ! Comme nous étions même un peu trop lents, nous avons triché sur la fin et embarqué sur un bateau entre Crozon et Brest.

Certains tronçons, en particulier sur la côte sud du Finistère, possèdent déjà le balisage de la future véloroute bretonne n°5 qui devrait être achevée en 2021-2022. Elle ne consiste pas en une piste cyclable protégée, mais plutôt en un itinéraire qui évite les grosses routes et guide les cyclistes pour leur offrir les plus belles vues. Nous lui prédisons un franc succès !

Vélo en Bretagne Vélo en Bretagne

Un point important : le relief. Les buttes et les collines sont nombreuses, surtout autour de Concarneau et Quimper. Nous imaginions la région moins vallonnée et le poids des sacoches n’arrange évidemment pas les choses !

Le relief à vélo Vélo en Bretagne Vélos à Quimper

Concrètement, nous n’avions aucun plan fixe. Chaque jour, nous trouvions sans mal un camping pour le soir-même et mettions le cap sur celui-ci sans nous presser. Le camping complète parfaitement l’expérience, celle de la vie au grand air vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Nous aimons franchement bien nous endormir dans notre cocon et les exercices physiques de la journée aident à oublier l’épaisseur, ou plutôt le manque d’épaisseur des tapis de sol !

Camping en Bretagne

 

La Bretagne, un monde à part

Nous connaissions relativement mal la Bretagne, en particulier le Finistère. Nous avons été surpris de découvrir une région si riche en traditions et qui cultive autant ses différences. Les panneaux sont doublés en langue bretonne, les maisons sont coiffées de leurs petites ardoises bien alignées, les hortensias sont bichonnés, les drapeaux noirs et blancs sont omniprésents, les armoires débordent de costumes traditionnels…

Fête bretonne à Concarneau

Ne vous emballez pas, les Bretons ne s’habillent pas comme ça toute l’année. Dommage ! Nous sommes tombés par hasard sur quelques fêtes locales, dont un grand festival à Concarneau. Les habitants de tout âge avaient revêtu les tenues spécifiques à leur canton et dansaient au son du biniou ou s’installaient à de grandes tablées pour faire couler le cidre à flots.

Fête traditionnelle bretonne Fête bretonne à Concarneau

Un autre trait caractéristique des Bretons : ils sont fous amoureux de la mer. Il faut dire que le littoral breton, avec tous ses plis et ses replis, représente un tiers de la longueur totale des côtes françaises.

Les Bretons aiment la mer, et ça se voit chez eux...

Sur la côte bretonne, rien n’est plus courant que de croiser des passants qui déplacent une barque, trimballent une épuisette ou causent des coefficients de marée.

« T’as révisé tes rattrapages ? », demande une étudiante à sa copine. « Pas encore. On va faire un tour en bateau ? Je sens que je vais pêcher des trucs aujourd’hui ! ».

Enfant sur la plage en Bretagne Enfants sur la plage en Bretagne Paysage de Bretagne Breton devant des bateaux

Aaaaah, et la gastronomie armoricaine ! C’est simple, nous nous sommes goinfrés de crêpes. Elles ne sont pas chères et absolument délicieuses. Même la plus simple de toutes, au beurre, suffit à se régaler. Et puis la région compte certainement plus de crêperies que de boulangeries, alors comment résister dans ces conditions ?

Crêperie bretonne

En parlant de beurre, nous avons évidemment aussi craqué sur quelques kouign-amanns, ces délicieuses pâtisseries bretonnes particulièrement diététiques.

Recette du Kouign-Amann

 

Des paysages bretons de toute beauté

Nous pensions que les paysages seraient simplement beaux. Mais non, ils sont MAGNIFIQUES ! La nature a su garder le contrôle sur la région, avec de grandes zones peu construites. Et tout ceci reste accessible aux promeneurs, grâce notamment au sentier des douaniers qui longe le littoral.

Si les Bretons sont aux petits soins pour leur région, c’est aussi pour en profiter eux-mêmes. Nous nous sommes progressivement rendu compte qu’une grande partie des touristes étaient en fait du coin.

Le Breton aime partir en vacances en... Bretagne

 

Notre petit plaisir consistait, en arrivant dans un camping, à poser les vélos puis à embarquer un pique-nique pour une marche le long de la falaise et un dîner, seuls au monde, face au coucher du soleil.

Rando-pique-nique en Bretagne Promenade en bord de mer, Bretagne Coucher de soleil en Bretagne

 

 

Nos dix coups de cœur dans le Finistère

Parce que nous n’allons pas vous embêter avec une description interminable de nos 390km, voici les lieux qui nous ont marqués au fil de nos pérégrinations, par ordre de découverte.

 

1 – La côte de Clohars-Carnoët

Alors que nous venons tout juste de quitter le Morbihan pour entrer dans le Finistère et que nous campons à cinq cents mètres de la plage, nous enfilons nos coupe-vents pour une promenade au-dessus de la grande et belle plage du Kérou. C’est ici que nous découvrons le chemin des douaniers et la douce lumière des soirées bretonnes.

Clohars-Carnoët, Bretagne Clohars-Carnoët, Bretagne Clohars-Carnoët, Bretagne

 

2 – Le village de Pont-Aven

Pont-Aven, haut lieu de l’impressionnisme aux notes bucoliques et lumineuses, porte toujours aussi bien son surnom de « cité des peintres ». De nombreux artistes y vivent et une bonne partie des maisons abritent des galeries d’art. Le village, fleuri et animé, garde son charme malgré le nombre de touristes. Il est traversé par la rivière de l’Aven, qui déboule entre les rochers avant de s’élargir pour abriter un petit port de plaisance.

Pont-Aven, Finistère, Bretagne Pont-Aven, Finistère, Bretagne Pont-Aven, Finistère, Bretagne

 

3 – Concarneau et le Festival des Filets Bleus

Sans le savoir, nous débarquons à Concarneau lors de l’énorme Festival des Filets Bleus, qui s’y tient fin août. Au programme : concerts de musique, danses bretonnes et stands de crêpes. Surtout, les Bretons sortent leurs habits traditionnels et se fondent dans la foule. Nous n’avons pas oublié d’admirer la ville en elle-même, dont le centre trône sur une île fortifiée, en plein milieu du port.

Fête bretonne à Concarneau Fête bretonne à Concarneau Fête bretonne à Concarneau Vieille ville de Concarneau, Bretagne

 

4 – Quimper

Quimper, retranchée dans les terres, nous impose un détour parsemé d’éprouvantes collines russes. Mais la ville vaut la visite, avec ses jolies ruelles anciennes et ses maisons à colombages. Les plantes du sud se plaisent sous le climat breton : palmiers, yuccas ou bananiers dépassent des jardins des maisons. Un petit parc, le jardin de Retraite, est même dédié aux plantes méditerranéennes. Nous troquons ponctuellement la tente contre une chambre d’hôtes. Nous ne regrettons pas, l’agitation touristique de l’après-midi laisse place à une belle sérénité en soirée.

Quimper, Finistère, Bretagne Cathédrale de Quimper, Finistère, Bretagne

 

5 – Sainte-Marine

Un adorable village situé juste en face de Bénodet. Nous pique-niquons sur un banc, face à une myriade de petits bateaux. Il ne faut pas hésiter à monter sur le pont de Bénodet afin de profiter d’une vue d’ensemble sur l’anse. Pas très loin, l’Île-Tudy et Loctudy sont deux autres charmants villages du même style.

Sainte-Marine, Finistère, Bretagne Sainte-Marine, Finistère, Bretagne

 

6 – Pointe du Raz et Pointe du Van

Laissons un peu les villages de côté pour savourer les paysages naturels du Finistère. Les pointes du Raz et du Van jettent leurs falaises escarpées dans l’océan à deux kilomètres l’une de l’autre. Nous avons aperçu la pointe du Raz au loin et nous sommes attardés sur sa consœur la pointe du Van. Nous avons accroché nos vélos pour parcourir un bout du sentier des douaniers à pied. Le chemin serpente dans un maquis de fleurs jaunes et mauves, laissant apparaître par endroits de superbes criques à l’eau turquoise. De quoi rendre jalouses les côtes corses !

Baie des trépassés, Pointe du Raz, Bretagne Promenade sur la Pointe du Van, Bretagne Promenade sur la Pointe du Van, Bretagne Promenade sur la Pointe du Van, Bretagne

 

7 – La baie de Plomodiern

À vrai dire, nous n’avons pas visité le village de Plomodiern. Nous y avons juste campé et ce fût notre meilleur emplacement du voyage en Bretagne, avec vue sur la mer. Fin août, les campings commençaient à se vider et nos voisins de tente à se compter sur les doigts de la main. Ce soir-là, le sentier des douaniers nous offre un coucher de soleil mémorable, diffusant ses teintes roses et mauves sur le miroir de l’océan.

Camping en Bretagne Plantes en bord de mer Coucher de soleil en Bretagne

 

8 – Locronan

Le petit village de Locronan a beaucoup de succès auprès des visiteurs et ce n’est pas pour rien. Il fait partie du club privilégié des « plus beaux villages de France ». Tout en pierres de taille, il offre un véritable retour au Moyen-Âge. Notez que la pâtisserie de la place principale concocte d’excellents kouign-amanns !

Village de Locronan, Finistère, Bretagne Village de Locronan, Finistère, Bretagne Village de Locronan, Finistère, Bretagne Village de Locronan, Finistère, Bretagne

 

9 – L’Île Vierge à Crozon

Techniquement, ce petit bijou n’est pas une île, mais une presqu’île aussi appelée Pointe de Saint-Hernot. Bruyères et pins embaument l’étroit chemin qui descend vers la mer. L’ambiance est déjà très méditerranéenne, lorsque tout à coup – waouh ! – une mer turquoise s’étale sous nos yeux ébahis. Turquoise comme la plus turquoise des plages paradisiaques. La fin du sentier pour descendre jusqu’au banc de sable est particulièrement glissante, ce qui rend l’endroit difficile d’accès et confidentiel. D’ailleurs, une coalition bretonne complote pour garder le lieu secret !

Île vierge, Crozon, Bretagne Île vierge, Crozon, Bretagne Île vierge, Crozon, Bretagne Île vierge, Crozon, Bretagne

 

10 – Camaret-sur-Mer

Dixième et dernière trouvaille : la région de Camaret-sur-Mer, au nord de la presqu’île de Crozon. Le charme du village en lui-même est quelque peu gâté par la ribambelle de restaurants face au port. En revanche, nous avons savouré nos promenades à pied sur la Pointe du Toulinguet, la Pointe de Pen Hir et les plages qui les accompagnent. L’occasion de nous empiffrer au passage de tonnes de mûres sauvages. Nous sommes même tombés sur des alignements de menhirs, pas aussi beaux que ceux d’Obélix, mais impressionnants tout de même.

Plage de Pen Had, Camaret, Bretagne Plage de Pen Had, Camaret, Bretagne Pointe du Toulinguet, Camaret, Crozon Pointe du Toulinguet, Camaret, Crozon Menhirs à Camaret-sur-mer

 

 

Et la météo dans tout ça ?

Eh bien, malgré les prédictions pessimistes de nos amis, nous avons eu beau temps. À peine deux jours de pluie en deux semaines, c’est acceptable !

Plage de Guidel, Bretagne Alerte canicule en Bretagne

Nous avons même subi une journée de « canicule ». Bon, rien de très grave, la température est montée à 26°C ce jour-là, mais les Bretons avaient l’air de se demander si leur peau n’allait pas fondre. C’est le seul jour où nous sommes rentrés sans trop de difficultés dans l’eau !

Se jeter à l'eau La météo en Bretagne, vue par les Bretons

 

L’intégralité de notre circuit en Bretagne

Retrouvez tous les lieux par lesquels nous sommes passés ainsi que nos appréciations sur une carte :

Conseils pratiques sur le Finistère à vélo

Venir en train : En s’y prenant tôt, il est possible de trouver des billets de TGV Paris-Lorient ou Brest-Paris pour 29€ par personne. L’idéal est de réserver pile 3 mois avant, jour pour jour. À cela nous avons ajouté l’option vélo à 10€, qui permet d’embarquer l’engin dans le train sans emballage ni démontage.

Camper : Cette partie de la Bretagne ne manque pas de campings. Comme le 15 août était passé et que la saison touristique se calmait, nous n’avons jamais eu besoin de réserver. Juste un coup de fil dans la journée pour vérifier l’heure de fermeture de la réception. Google Maps est un bon moyen de les repérer et de lire les avis clients. Nous avons privilégié les petits campings à une ou deux étoiles, plus calmes, plus agréables et moins chers que les gros campings avec piscine et animations. Tous disposaient d’un tarif réduit « sans voiture », entre 10 et 19€ pour deux, même lorsque ce n’était pas affiché (il ne faut donc pas hésiter à demander).

WarmShowers : Le site WarmShowers.org est une communauté de cyclo-voyageurs qui recense des personnes prêtes à offrir un emplacement dans leur jardin, voire un lit, ainsi qu’une douche chaude aux cyclistes de passage. Nous avons tenté de l’utiliser pour une nuit à Quimper, malheureusement sans succès car l’hôte était en vacances.

Notre équipement pour voyager à vélo : En bref, nous avions des grandes sacoches accrochées au porte-bagages arrière, une tente igloo classique, des tapis de sol, des duvets épais, un réchaud, une popote, une batterie pour smartphones, des serviettes de randonnée microfibre, des vêtements chauds pour le soir et des imperméables pour la pluie.

Nos crêperies préférées : Toutes les crêperies sont bonnes (les Bretons ne savent pas faire de mauvaises crêpes) mais en voici deux qui sortent du lot :

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

17 réponses à “Deux semaines en Bretagne : le Finistère à vélo”

  1. Virginie dit :

    Oh la la …. nous quittons dans 6 mois Clermont Ferrand pour aller nous établir à Rennes 😀et lire cet article sur le Finistère , c’est Juste génial. Nous connaissons très bien l’ile Tudy, concarneau , Quimper….
    les photos sont comme d’habitude absolument superbes .
    Bonne continuation.
    Virginie

    • mifuguemiraison dit :

      Un beau changement de décor en perspective, avec des virées sympa le weekend ! Merci pour le gentil message.

      PS : Allez-vous vous mettre à décorer votre salon comme de vrais Bretons ? 😉

      • Virginie dit :

        Je ne suis pas sure, nous avons encore un peu de temps pour y réfléchir🤔. Par contre trop hâte de découvrir cette magnifique région.
        Bonne continuation
        Virginie

  2. Aurélia dit :

    Magnifique ! Ça fait des années que je rêve de faire la Bretagne, quelle variété de paysages ! Et quelle chance d’avoir pu profiter de cette « canicule » hihi !

  3. Leslie dit :

    Super beau ! Je déménage dans quelques petites semaines sur Saint-Malo et j’envisage aussi de faire ce genre de voyage à vélo par là-bas… Je ne connais pas du le Finistère mais j’ai déjà repéré quelques beaux endroits comme la Pointe du Raz et Crozon. Chouette article !

  4. Sego dit :

    Ah j’en rêve aussi mais trop peur de reproduire la météo des Asturies (qui doivent un peu être la Bretagne de ;’Espagne). Vous pourriez faire un article sur NLS hein ? Ca va la vie valenciaine ? Bisous

    • mifuguemiraison dit :

      C’est sûr, c’est un risque ! Peut-être que le mieux est d’attendre le dernier moment et de vérifier les prévisions météo à 10 jours, en gardant un plan B sous le coude. B comme Bahamas, Bali ou Bolynésie par exemple !

      La vie va super bien à Valence, on adore tellement qu’on est tristes de partir bientôt…

  5. Marc dit :

    J’adore la photo des alignements et le dessin des bigoudaines . Bisous alors que nous rentrons d’une Savoie verte avec bien douce température . Edith

    • mifuguemiraison dit :

      Merci Edith ! Il va falloir qu’on visite la Savoie nous aussi un de ces jours. Mais peut-être pas à vélo, ou alors des électriques !

  6. Locronan, Camaret-sur-mer, la presqu’île de Crozon, ces noms m’évoquent des souvenirs 🙂 J’ai découvert la Bretagne, deux années de suite, avec mes parents quand j’étais adolescente. Et j’avais adoré. Contre toute attente, parce que moi aussi, je pensais que la Bretagne, ça voulait surtout dire temps gris et pluie. On a eu de la chance apparemment, il a fait magnifique les deux années 🙂

    Un chouette article! J’aurais bien aimé tomber sur ce festival. Et ces couvre-chefs! 😮

    • mifuguemiraison dit :

      Oui c’était très sympa ce festival ! Les danses sur la scène principale étaient bien typiques et hypnotisantes, on aurait pu rester des heures à les regarder tourner et faire claquer leurs sabots. Tout un univers qu’on ne s’attendait pas à trouver en France !

  7. Marie dit :

    Bah, dis donc, j’avais pas lu votre article… Et pis comme j’aime bien laisser un commentaire le voilà : bah, c’est très beau, nous y sommes (Trégastel, côte de granite rose), bon la météo n’était pas top top, mais quand même je me suis baignée aujourd’hui… si si le 26 octobre !! trop contente. Bah, elle est comme chez nous, bien froide, mais ça fait tellement de bien quand on sort !! On a amené les kayaks, mais on n’a pas pu en faire beaucoup, vivement que les enfants grandissent, qu’on fasse des trucs un peu plus fou !!
    Sinon, moi j’ai un super souvenir de Crozon, car il y a un site d’escalade à Penhir, la pointe du milieu de la presqu’île, et bah, c’était trop beau aussi. Bon et vos photos, elles sont très belles aussi !! Biz de Bretagne !!

    • mifuguemiraison dit :

      C’est marrant que vous soyez justement en Bretagne en ce moment ! Glaglagla, on imagine que vous n’êtes pas beaucoup de fadas à vous baigner fin octobre. C’est un peu comme les Scandinaves qui se jettent dans la neige… mais sans le sauna pour se réchauffer ensuite 🙂

      Il doit en effet y avoir de jolis sites d’escalade sur les rochers bretons. Dans notre prochain article autour de Valence tu remarqueras de belles falaises à pic, on y a croisé des tas de grimpeurs !

  8. Lauriane dit :

    L’île vierge de Crozon a une eau si claire, c’est vraiment vraiment très beau 🙂 Mais bon le reste aussi ! Comme vous (avant du coup !) je connais mal la Bretagne, il va falloir que j’y traine mon amoureux !
    J’espère que vous kiffez le Mexique !

    • mifuguemiraison dit :

      Oui, c’est top la Bretagne, faut que t’y traînes ton amoureux !
      Quant au Mexique, tu te doutes qu’on adore ! On vient d’arriver à Oaxaca et on compte bien y rester un moment, probablement jusqu’à la fin de l’année.
      À plus, on attend tes articles sur le sujet 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.