Mi-fugue, mi-raison

Une semaine d’été dans les Hautes-Pyrénées à Saint-Lary-Soulan

Publié dans la catégorie France, le 30 septembre 2020

Connaissez-vous Saint-Lary-Soulan ? En juillet dernier, alors que nous réfléchissons à une escapade dans le Sud-Ouest, une idée sort du lot : les Pyrénées. Plus nous l’examinons, plus elle nous emballe. Nous connaissons relativement peu la région et les stations de ski bondées l’hiver attirent le chaland l’été avec des prix doux. Plus important encore, la randonnée dans des paysages grandioses nous manque !

Parmi les cinq départements qui couvrent la chaîne de montagne, l’un sonne mieux que les autres : les Hautes-Pyrénées. Et c’est ainsi que nous atterrissons à Saint-Lary-Soulan, petite ville de chalets douillets, à quelques kilomètres de l’Espagne, entourée de montagnes hautes comme trois énormes pommes.

Carte Saint-Lary-Soulan Hautes Pyrenees

Puisque nous avons essentiellement passé la semaine à randonner, nous ne vous parlerons ni de vélo, ni de rafting, ni de raclette, ni de scrabble. Désolés. En revanche, nous allons vous présenter quatre idées de randonnées très différentes les unes des autres dans les environs de Saint-Lary-Soulan. Il y en a pour tous les goûts : deux petites, une moyenne et une grande.

Randonnée au-dessus des nuages dans les Pyrénées

Saint-Lary, Soulan et le Pla d’Adet

Mais avant, quelques mots sur Saint-Lary-Soulan. Il y a un demi-siècle, deux villages se mirent en couple : Saint-Lary qui vivait au fond de la vallée et Soulan en ermite sur la montagne. Rapidement, nos deux tourtereaux enfantèrent d’une station de ski qu’ils prénommèrent Pla d’Adet. Ils forment tous trois la famille Saint-Lary-Soulan.

Depuis cette époque, Saint-Lary s’est allègrement développé. Il a mis de côté son charme villageois et pris des airs de grande bourgade, s’offrant au passage des thermes et s’étoffant de restaurants, hôtels et boutiques de sport ou souvenirs.

Eglise de Saint-Lary-Soulan
Ville de Saint-Lary-Soulan
Centre-ville de Saint-Lary dans les Pyrénées

Nous imaginons sans mal que les touristes s’y pressent en hiver autour de vins chauds et de crêpes au suc’. Mais nous étions surpris de découvrir une certaine affluence estivale et une myriade de boutiques de saucissons, fromages, glaces et marmottes en peluches. Les rues un peu trop artificielles ne nous emballent pas plus que cela. Le jardin des thermes et les berges de la rivière ont notre préférence, pour une promenade relaxante.

Rassurez-vous, des villages authentiques en pierres d’époque et en ardoises bien grises, il y en a dans toute la vallée d’Aure. Soulan par exemple, sauf que la départementale qui le traverse n’est pas vraiment adaptée à la promenade. Vous préférerez jeter un œil à Vielle-Aure ainsi qu’à son église aux toits coniques.

Église de Vielle-Aure, Hautes-Pyrénés

Quant au lieu qui a le moins d’âme, il s’agit probablement du Pla d’Adet où nous avons réservé notre logement pour la semaine. Cette mignonne ribambelle d’immeubles alignés au pied des pistes à 1700m d’altitude… gâche le paysage dans la plus pure tradition des années 70 !

Pla d'Adet, montagnes des Hautes-Pyrénées

Allez, il y a tout de même deux avantages à loger ici. Premièrement, les prix sont plus bas qu’ailleurs l’été. Et deuxièmement, une partie des logements offre une vue digne d’un hublot d’avion, le bruit des réacteurs en moins.

Balcon avec vue sur les montagnes des Pyrénées au Pla d'Adet

Une terrasse comme on aimerait en avoir toute l’année !

Lever de soleil à Saint-Lary-Soulan

Sur notre gauche, les remontées mécaniques sont au chômage technique et les pistes bleues, rouges ou noires sont vertes de pâtu-rage. Seul le gling-gling de troupeaux de vaches bien dodues s’élève jusqu’à nos oreilles. À droite, les nuages se promènent, s’agglutinent ou s’effilochent au fond de la vallée. Les réveils au-dessus d’une mer de nuages sont d’ailleurs fréquents.

Nuages au Pla d'Adet, Saint-Lary-Soulan
Mer de nuages au Pla d'Adet, Saint-Lary, Pyrénées
Vaches sur les montagnes de Saint-Lary-Soulan

 

Randonnée n°1 : Grimpette facile aux Granges de Grascouéou

Distance 6,7km
Dénivelé positif 350m
Durée 2h30
Difficulté Modérée

Les mollets, c’est comme les vieux moteurs, il faut les démarrer en douceur. Pour cela, nous nous lançons dans une rapide randonnée sur la colline d’en face. Elle part du village de Soulan et permet d’admirer les granges de Grascouéou.

Au passage, il n’y a que des montagnards pour imaginer des noms pareils !

Chants du Tyrol vs Pyrénées

La boucle commence par une montée que nous n’imaginions pas si raide, pas évidente pour nos mollets-moteurs encrassés. Nous croisons déjà quelques granges.

Petite maison dans la montagne près de Soulan, Hautes-Pyrénées

Puis nous débarquons sur la crête de la colline, avec vue d’un côté, puis de l’autre. L’herbe bien grasse fait le bonheur des vaches, qui la remboursent en engrais frais, tandis que des milliers de fleurs sauvages désodorisent l’air. La nature est bien faite !

Grascoueou : la montagne l'été dans les Pyrénées
Fleurs de montagne dans les Hautes-Pyrénées
Village de Saint-Lary-Soulan, Hautes-Pyrénées l'été

Le lilliputien village de Saint-Lary, tout en bas.

Paysage des Pyrénées l'été à Saint-Lary-Soulan

Bientôt, nous croisons le troupeau de granges foraines. « Foraines » dans le même sens que foreign en anglais (étranger), car elles appartenaient à des fermiers lointains qui s’en servaient comme annexes estivales. Les choses changent peu, puisqu’elles se vendent désormais à prix d’or comme maisons secondaires.

Randonnée aux granges de Grascoueou, Saint-Lary
Granges de Grascoueou : randonnée l'été dans les Pyrénées

N’hésitez pas à démarrer tôt le matin pour de belles lumières sur la vallée.

Nous nous sommes basés sur cette trace Wikiloc. Au final, nous serons partis quatre heures, mais ceci inclut trouze-mille photos ainsi qu’un petit déjeuner au sommet. Pour ceux qui ne craignent pas le dénivelé, il est également possible de réaliser cette randonnée au départ de Saint-Lary, beaucoup plus bas !

 

Randonnée n°2 : Promenade au col d’Azet

Distance 6,4km
Dénivelé positif 200m
Durée 2h
Difficulté Facile

Cette deuxième randonnée n’en est pas vraiment une. Disons plutôt une balade tranquille toute indiquée pour les familles, au sommet d’une colline voisine. Puisque le parking de départ se trouve en altitude, au col d’Azet, il suffit de suivre un chemin avec un dénivelé tout doux pour obtenir des vues à 360°.

Les montagnes des Hautes-Pyrénées l'été près du Col d'Azet

Une fois là-haut, vous pouvez poursuivre plus ou moins loin selon votre envie du jour, sans risquer de vous perdre. Nous optons pour une petite balade sur la butte qui part à droite, pour un total de deux heures de marche très facile.

Vaches dans la montagne, les Pyrénées au Col d'Azet

Ce qui nous amuse le plus, ce sont les innombrables vaches que nous croisons et leurs trognes impassibles.

Vache : tu veux ma photo ?

Le régime pyrénéen semble leur convenir, elles sont énormes. Attention cependant à ne pas trop les déranger, il leur arrive d’être agressives lorsqu’elles ont un veau à défendre.

Vache dans la montagne au col d'Azet, Hautes-Pyrénées

Cette colline est également le lieu favori des écoles de parapente, avec des décollages incessants et un défilé de minibus pour amener les casse-cous sur le pas de lancement.

Parapente au col d'Azet, lac de Génos-Loudenvielle

En bas, le lac de Génos-Loudenvielle

Au fait, pourquoi le col s’appelle d’Azet ? C’est le nom d’un croquignolet village un peu plus bas.

Village d'Azet dans les Hautes-Pyrénées

Pour cette balade au col d’Azet, nous nous sommes inspirés de cet enregistrement GPS.

 

 

Randonnée n°3 : L’ascension aux lacs de Barroude

Distance 18km
Dénivelé positif 1050m
Durée 7h
Difficulté Plutôt élevée

Attention, nous attaquons les choses sérieuses. Voici une sublime randonnée dans la vallée de la Géla, jusqu’aux lacs de Barroude. Le dénivelé total est important et certaines sections sont raides, mais « à randonneur vaillant, rien d’impossible », n’est-ce pas ?

Nous nous réveillons avant le soleil et, depuis notre nid d’aigle, plongeons dans les nuages pour rejoindre le début de la randonnée.

Lever de soleil avec brume à Saint-Lary-Soulan

Problème : les nuages refusent de partir. Nous entamons la marche dans une purée de pois à la ciboulette.

Randonnée dans le brouillard vers les lacs de Barroude Randonnée dans la vallée de Gela sous le brouillard, Hautes-Pyrénées

Des gling-glings nous informent de la présence de vaches, mais ce n’est qu’au bout de deux heures que nous apercevons la première. De même pour les paysages. À part l’indice des clapotis d’un ruisseau, nous sommes incapables de deviner ce qui se trame autour.

Dessin : attention aux vaches sous le brouillard

Nous nous concentrons sur la dimension inférieure, celle qui sautille ou fleurit à hauteur de chaussettes.

Grenouille
Fleurs dans la montagne sous la pluie
Iris des Pyrénées

Arrivés aux deux tiers de la montée, nous croisons des randonneurs qui redescendent :

– Le ciel est découvert là-haut ?
– Oh oui, il fait super beau !

Nous soupçonnons fortement une blague de leur part. Jusqu’à ce qu’au milieu d’une pente bien raide… wouaaaaaah… le nuage s’évapore sous nos yeux éblouis.

Randonnée vers le lac de Barroude, les Pyrénées l'été Randonnée dans la vallée de Gela, Hautes-Pyrénées

Plus haut, nous atteignons un palier sur lequel la végétation se singularise. À part le chardon, plus aucune plante ne nous est familière. Vient un lac, puis un deuxième, puis le grand.

Lac de Barroude dans les Hautes-Pyrénées

Oh, un cœur !

Nous sortons le repas du sac, sous le regard de majestueux rapaces qui passent et rapassent. Désolés les gars, nous n’avons rien pour vous !

Chardon dans la montagne

Randonnée au lac de Barroude dans les nuages
Randonnée au lac de Barroude, Hautes-Pyrénées

Il est possible de poursuivre sur le même sentier jusqu’à ce qui semble être un col, 200m plus haut. Nous passons notre tour et entamons la redescente par le même chemin. La brume s’est dissipée en totalité, la vallée s’étale sous nos yeux, grandiose, captivante.

Vaches dans la vallée de Gela, Barroude Randonnée dans la vallée de Gela, Hautes-Pyrénées

Nous réalisons que les vaches sont partout, organisant même des sittings au milieu du sentier.

Vaches posées sur le chemin de randonnée dans les Pyrénées Face à deux vaches dans la montagne

En fin connaisseur de la montagne, Mi-raison s’écrie soudain : « Regarde, une loutre ! ». Il s’agit, vous l’aurez compris, d’une marmotte.

Marmotte dans les Hautes-Pyrénées
Rivière Neste dans la vallée de Gela
Papillon orange sur un chardon

Conclusion : foncez ! Cette vallée est sublime et, bien que très cornue, elle semble peu connue des marcheurs. Nous n’avons croisé en tout et pour tout qu’une quinzaine d’autres promeneurs sur la journée, en plein mois de juillet.

Vallée de Gela, les montagnes des Pyrénées l'été

Quelques derniers conseils : Le sentier est globalement évident, mais non balisé. Armez-vous donc d’une carte ou de cette trace GPS trouvée sur Visorando (surtout en cas de brume). La durée indiquée sur le lien est exagérée, il est facile de conclure la marche en 6h30 ou 7h. Le point de départ se situe au village d’Aragnouet, juste avant l’entrée du tunnel vers l’Espagne, et le parking est gratuit. Enfin, pensez à la crème solaire car l’ombre est rare.

 

Randonnée n°4 : Deux jours dans la réserve du Néouvielle

Distance 28km
Dénivelé positif 1700m
Durée 2 jours
Difficulté Élevée

Pour finir cette semaine en beauté, nous partons crapahuter deux jours dans la réserve du Néouvielle, célèbre pour sa ribambelle de lacs de montagne. Deux jours, cela signifie que nous portons sur le dos notre tente ainsi que des réserves de nourriture et d’eau.

Lac de Bastan du milieu, Néouvielle, Pyrénées
Randonnée dans la réserve du Néouvielle : la montagne l'été
Bivouac sous la nuit étoilée près d'un lac de Néouvielle

Comme cette page est déjà bien longue, nous avons glissé toutes les infos pratiques et les photos de cette boucle dans un article séparé : Notre trek de deux jours sur le massif du Néouvielle.

S’il vous manque le matériel de bivouac ou si vous préférez dormir au chaud, sachez que cette réserve naturelle propose des dizaines d’autres parcours à la journée. Vous pouvez par exemple aller admirer un ou deux lacs seulement : Oule (1h de marche), Aumar, Aubert, Orédon (parkings tout proches ou navettes en haute saison), Bastan (aller-retour en une journée) et bien d’autres !

 

Notre avis sur Saint-Lary-Soulan et les Hautes-Pyrénées

Non seulement nous sommes repartis des Hautes-Pyrénées avec des mollets en titane triple couche, mais aussi avec des souvenirs de paysages épastrouillants (oui, ce mot existe dans le dictionnaire). Les vallées sont profondes, les nuances de vert éclatantes et les sommets surgissent partout où le regard se pose.

Quant à la ville de Saint-Lary-Soulan, elle n’a rien d’épastrouillant en soi, mais elle s’avère une bonne base pour profiter de la montagne en été. Les randonneurs peuvent y passer des semaines sans s’ennuyer. Les autres aussi, si nous en croyons les mille-et-une activités aperçues sur prospectus.

Randonnée au lac de Barroude, Hautes-Pyrénées

Conseils pratiques pour visiter Saint-Lary et randonner dans les Hautes-Pyrénées

Loger à Saint-Lary-Soulan

Nous étions très satisfaits de notre petit appartement au Pla d’Adet, trouvé sur Airbnb (voir l’annoncei), avec un prix imbattable pour la saison (350€ la semaine). Points positifs : une cuisine toute équipée et un balcon avec une vue spectaculaire. Cinq matins sur sept nous nous sommes réveillés au-dessus des nuages ! En négatif, la localisation excentrée qui ajoutait 15 minutes de voiture à la plupart de nos déplacements. Malgré cela, nous n’avons jamais eu besoin de faire plus de 45 minutes pour rejoindre une randonnée.

Manger à Saint-Lary-Soulan

Nous avons profité de notre appart pour cuisiner la plupart de nos repas. Une seule exception pour un dîner à La Galette d’Or. Les crêpes y sont excellentes, avec une pâte croustillante et des choix sucrés délicieux. Attention, réservez absolument en haute saison, et même plutôt deux jours avant.

Sur le chemin du retour, prévoyez un arrêt dans la pâtisserie Histoire de Gâteaux à Ancizan pour une délicieuse tourte aux myrtilles.

Se déplacer autour de Saint-Lary-Soulan

Sans surprise, il est très difficile de rejoindre les points de départ des randonnées éloignées sans voiture. Il existe toutefois des randonnées au départ de Saint-Lary. Un téléphérique relie le bourg au Pla d’Adet, ce qui permet de prendre facilement de la hauteur et de trouver d’autres randonnées à partir de là.

Bivouaquer

Le parc national des Pyrénées et la réserve naturelle du Néouvielle autorisent tous deux le bivouac, à condition de démonter la tente au réveil. Prenez juste garde à la météo, les Pyrénées sont réputées orageuses en été, surtout en soirée. Informez-vous avant de partir et n’hésitez pas à redescendre si vous ne le sentez pas.

Plus d’informations sur les randonnées

L’office de tourisme de Saint-Lary-Soulan propose une carte des randonnées de la région. Cent mètres plus loin, la maison du parc national des Pyrénées fournit théoriquement des itinéraires plus précis, mais son bureau était fermé lors de notre passage.

Randonnée sur la crête de Grascoueou, Saint-Lary-Soulan, Pyrénées

I’m a poor lonesome Mi-fugue

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Vous souhaitez nous remercier pour les conseils du blog et nous encourager à continuer ? Voici diverses manières de le faire.

6 réponses à “Une semaine d’été dans les Hautes-Pyrénées à Saint-Lary-Soulan”

  1. Serge dit :

    En ces temps de restrictions de voyages à l’étranger, une bonne idée de randonnée. Nous l’avons faite. C’est super. Merci pour les petits conseils.
    Quel est votre prochain voyage hors de France ?

    • mifuguemiraison dit :

      Oui, les Pyrénées nous permettent de rattraper les randonnées de Patagonie qu’on n’a pas réussi à faire avant le confinement.
      Notre prochain voyage sera en destination de… eh bien on aimerait bien le savoir ! Pour le moment on n’ose rien prévoir.

  2. virginie dit :

    Alors j’avoue la loutre montagnarde je ne l’attendais pas 😂.
    Sinon paysages magnifiques et rando qui donnent envie. Marcher dans la purée de pois (je préfère celle de petits pois perso)au milieu des vaches, tout un programme.

  3. Segolino dit :

    Magnifiques paysages ! On connaissait en hiver, y’a plus qu’à en été. Merci pour la récap sur qui est Mi-Fugue, car mon cerveau refuse toujours d’imprimer ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.