Mi-fugue, mi-raison

Les Gorges de l’Aveyron : Saint-Antonin-Noble-Val, Bruniquel…

Publié dans la catégorie France, le 24 juillet 2020

Aujourd’hui, c’est du côté des Gorges de l’Aveyron que nous vous emmenons. Voici le récit d’une échappée improvisée sur un week-end, combinant canoë, randonnée, villages coquets et nuits étoilées. Le tout au cœur de paysages dont nous nous souviendrons !

Randonnée avec vue sur le village de Penne

Vous n’imaginez pas combien raconter ses voyages fait progresser en géographie. Nous avons si peur de mettre sur écrit des âneries que nous vérifions et revérifions les localisations abordées. Et les Gorges de l’Aveyron, par leur nom, ont perdu plus d’un vagabond. Car voyez-vous, cette portion de la rivière où les berges se resserrent ne se situe guère dans le département de l’Aveyron, mais entre Tarn et Tarn-et-Garonne. Inversement, les Gorges du Tarn se situent en Lozère et Aveyron. Bonjour l’embrouille !

Carte : où se situent les Gorges de l'Aveyron ?

Plus précisément, les Gorges de l’Aveyron démarrent à Saint-Antonin-Noble-Val, frôlent Penne et prennent fin à Bruniquel. À ces trois villages plus beaux les uns que les autres, nous avons ajouté la visite de Cordes-sur-Ciel, absolument pas situé dans les gorges, mais qui nous faisait de l’œil !

Carte : les villages visités dans les Gorges de l'Aveyron

 

 

Un peu plus près des étoiles, à Cordes-sur-Ciel

C’est à Cordes-sur-Ciel que débute notre escapade. Ce village, spectaculairement perché sur sa butte, n’a pas oublié d’être tout aussi spectaculairement beau.

Village de Cordes-sur-Ciel, Tarn

Depuis que nous traînons nos guêtres dans la région, nous remarquons des touches de Moyen Âge un peu partout autour de nous. Eh bien à Cordes-sur-Ciel, nous sommes carrément au cœur du Moyen Âge, dans des ruelles diantrement instagroimables, comme disaient les damoiselles et les damoiseaux d’antan.

Tourisme à Cordes-sur-Ciel, Tarn
Port des Ormeaux à Cordes sur Ciel
Halle de Cordes-sur-Ciel

Atteindre la plus ancienne partie de Cordes-sur-Ciel nécessite de grimper à perdre haleine. L’ensemble des parkings se trouve au pied du monticule. Mais une fois la dernière muraille de fortification franchie, tout est soudain bien plat. Les amateurs se régaleront : des maisons venue d’un temps immémorable, un palais aux fenêtres vénitiennes, une vieille halle ou encore une église flanquée d’une tour de château fort. Ceux qui préfèrent le lèche-vitrine ne seront pas en reste, avec des dizaines de boutiques d’artisanat dans tous les recoins.

Village de Cordes-sur-Ciel

Le village a plusieurs cordes à son arc, puisqu’autour des ruelles les plus touristiques nous en découvrons d’autres calmes et sauvages, où pierres séculaires et plantes clandestines se livrent une bataille silencieuse.

Fleurs à Cordes sur Ciel

Quant à la plus jolie ruelle du village, nous la découvrons en redescendant. Ou plutôt la redécouvrons, car nous étions trop occupés à haleter dans la montée pour en profiter. Elle serpente entre les maisonnettes et franchit trois portes successives.

Rue Barbacane à Cordes-sur-Ciel

Enfin, pour une glace ou un café, nous conseillons de suivre les flèches vers le Jardin des Paradis. Nous n’avons pas visité le jardin à proprement parler (4€), mais la terrasse de la buvette est elle-même semblable au paradis.

Le soir approche, il est temps de rejoindre notre chambre qui se situe… sur un coin de pelouse de la colline d’en face. Nous avons repéré un spot de bivouac avec la meilleure vue possible sur Cordes-sur-Ciel !

Vue panoramique sur Cordes-sur-Ciel au coucher du soleil

Nous saluons une famille en camping-car, nos voisins pour la nuit, pique-niquons face au coucher de soleil cordes-sur-cielesque et nous couchons avec les poules.

Dessin : se coucher avec les poules
Bivouac de rêve à Cordes-sur-Ciel

Vous repérez notre tente ?

Nous recommandons le point de vue même à ceux qui ne comptent pas dormir ici. Il suffit d’une quinzaine de minutes sur un sentier de randonnée depuis le bas du village (le belvédère est visible sur l’appli Maps.me).

L’aube est réputée encore plus spectaculaire, et il fallait que nous observions cela ! La vallée aurait tendance à accumuler les nuages pendant la nuit et laisser tout juste dépasser le sommet de Cordes lorsque le soleil reprend sa place. Le village flotte alors sur une mer vaporeuse. Cela a inspiré le suffixe « sur-Ciel » à une poétesse autochtone, adopté ensuite par la mairie.

Dessin : le village de Codes-sur-Ciel entouré de nuages

Ce ne sera pas pour cette fois ! Il fait froid, il brume, il crachine, bref nous sommes DANS le nuage !

Conseils pratiques pour visiter Cordes-sur-Ciel

Parking

Le tarif est unique, que ce soit pour une heure ou pour la journée : 3,50€ en haute saison, 2€ en basse.

Spot de bivouac

Nous l’avons trouvé via l’appli Park4night. Au bout du chemin (très bosselé), il y a à peine la place pour un ou deux véhicules. Il vaut mieux, si vous avez une tente, vous garer avant la fin et terminer à pied.

 

Boucle en randonnée entre Penne et Bruniquel

Laissant le ciel de côté, nous rejoignons les rives de l’Aveyron. Le programme de cette nouvelle journée consiste en une randonnée pour rallier le village perché de Bruniquel depuis Penne, un village tout aussi perché. À croire que les crues de la rivière sont terribles. L’itinéraire suit une boucle sur dix-sept kilomètres, ce qui permet de récupérer la voiture là où nous l’avions laissée.

Nous n’attendions rien de particulier de Penne, or ce village est un bijou en roc massif, serti d’un château dix-huit carats. Le bijoutier n’y est pas allé de main morte sur la silhouette du rocher :

Ville de Penne sur son rocher

 

Dessin : la forme du château de Penne

Les ruelles sont très simples. Rien n’est prétentieux, tout est délicieux. Les maisons à colombages, les portes de pierre, les photos d’époque accrochées aux murs et surtout les poèmes distillés sur des ardoises.

Porte du village de Penne
Horloge de Penne
Poésie dans le village de Penne
Belle maison à Penne, Tarn

Nous hésitons à grimper au château pour le visiter (5€), mais une affichette indique que la visite prend une heure. C’est qu’une randonnée nous attend !

Les Gorges de l'Aveyron depuis Penne

Bâtons en main et brin d’herbe aux lèvres, nous nous enfonçons entre les chênes et les fleurs sauvages. Le sentier monte, descend, serpente, longe des crêtes, mais jamais n’ennuie.

Paysage entre Penne et Bruniquel
Fleurs sur la randonnée de Penne à Bruniquel
Fleur pois vivaces
Liserons, fleurs sauvages

Seule légère déception : nous pensions profiter de multiples vues sur l’Aveyron et sur ses gorges déployées. Il est hélas assez pudibond et se dérobe à notre regard sur la majeure partie de la randonnée.

Tout à coup… tiens, quel est ce village qui joue à l’équilibriste sur une falaise ? C’est Bruniquel !

Château de Bruniquel sur un rocher

C’est le coup de cœur du week-end. Bruniquel nous ensorcelle. Chaque ruelle déborde de fleurs, chaque virage invite à découvrir le suivant et chaque maison apporte sa touche de fantaisie. Nous nous régalons et en venons à nous demander si le fait d’arriver à pied n’aurait pas décuplé nos émotions.

Village de Bruniquel, Tarn-et-Garonne Vieille maison dans le village de Bruniquel

Deux noms de rue retiennent notre attention : Trotte-Garces dont la signification nous échappe et Bombecul, tellement pentue…

À force d’arrondir le postérieur, nous atteignons le château au sommet du village, que nous visitons cette fois-ci (3,50€). Ou plutôt les châteaux, car différentes époques et architectures se partagent le lieu. L’état général est loin d’être rutilant, certaines parties tombent même en morceaux, mais la visite est enrichissante et comprend quelques expositions de photos.

Château de Bruniquel, Tarn-et-Garonne

Nous nous exclamons même devant la colonnade, style renaissance, qui surplombe la verte rivière et la non moins verte nature environnante.

Point de vue sur l'Aveyron depuis le château de Bruniquel

Si, après coup, nous devions choisir un hébergement dans les gorges de l’Aveyron, ce serait sans hésiter Bruniquel. D’autant plus que nous apercevons des panneaux indiquant neuf randonnées à la journée au départ du village. Dernier argument pour venir, il y a des figuiers qui embaument un peu partout. Mmmmmm…

Bruniquel, village perché au-dessus de l'Aveyron

Nous pique-niquons au pied du village, près de l’Aveyron, puis entamons le retour à Penne par un autre chemin, sur la rive opposée. Nous attendent de nouvelles montées, de nouvelles descentes, l’ombre rafraîchissante de nouvelles chênaies, des crêtes et… les cigales les plus assourdissantes de France !

Dessin : cigales folles

Avant que nous ne soyons au bout de nos peines, Penne revient dans notre champ de vision. La boucle est bouclée !

Randonnée dans les bois près de Bruniquel
Vaches d'Occitanie
Pigeonnier dans le Tarn, Occitanie

Conseils pratiques pour randonner entre Penne et Bruniquel

Itinéraire de la randonnée

Nous avons adoré cet itinéraire trouvé sur Visorando. Le dénivelé indiqué ne prend pas en compte la montée dans Bruniquel, ajoutez-y donc quelques gouttes de sueur. Nous vous conseillons de partir tôt le matin, car il fait rapidement chaud sur les plateaux en été. Des sources d’eau potables sont disponibles aux deux villages pour recharger les gourdes.

 

Une soirée à Saint-Antonin-Noble-Val

En fin de journée, nous reprenons la route vers Saint-Antonin-Noble-Val, à l’autre extrémité des gorges de l’Aveyron. La ville nous plaît elle aussi dès les premières secondes. Il faut avouer que l’arrivée par le pont, depuis la rive opposée, ouvre l’appétit oculaire.

Saint-Antonin-Noble-Val et l'Aveyron Coucher de soleil sur l'Aveyron à Saint-Antonin-Noble-Val

Nous installons notre tente en deux temps trois mouvements (bon d’accord, un peu plus) sur un emplacement du camping municipal, puis revenons explorer Saint-Antonin-Noble-Val à pied. Nous pensions qu’il s’agissait de « la grande ville du coin », moins choupinette que nos précédentes illuminations, mais que nenni. Elle possède elle aussi un sacré patrimoine culturel et floral.

Ville de Saint-Antonin-Noble-Val
Vieille façade à Saint-Antonin-Noble-Val
Maisons de Saint-Antonin-Noble-Val

Un imposant beffroi occupe la place centrale, ainsi qu’une halle de vieux marché, tandis que des ruelles pavées entremêlent leurs volets colorés. Surtout, l’ambiance est enjouée, détendue, décontractée. La Terre peut bien s’arrêter de tourner, les multiples terrasses continueront de trinquer.

Terrasses de Saint-Antonin-Noble-Val

Conseils pratiques pour visiter Saint-Antonin-Noble-Val

Camping

Pas de camping sauvage cette nuit-là, parce qu’une douche chaude fait du bien à l’odorat après une longue randonnée. Il existe plusieurs campings dans les environs de Saint-Antonin-Noble-Val, mais notre préférence va systématiquement aux moins étoilés, plus calmes. Nous avons jeté notre dévolu sur le municipal Le Ponget, bien tenu et aux prix tout doux (13,30€ la nuit pour deux).

Chambre d’hôtes

Nous avions longuement hésité à venir début juin, lorsque les campings n’avaient pas encore rouvert post-covid. Et pour cela, nous avions repéré la belle maison d’hôtes Marie Colline à la Campagnei, en plein centre, avec jardin au bord de l’Aveyron. Avis aux amateurs de farniente.

Restaurants

Nous avons dîné dans une pizzeria située au pied du beffroi, mais elle ne nous a pas emballés. Nous aurions aimé nous attabler au Citron Bleu, très bien noté, mais les jours d’ouvertures restreints ne collaient pas. Avis aux amateurs de saveurs asiatiques et aux végétariens.

 

Boucle canoë-randonnée entre Saint-Antonin-Noble-Val et Cazals

Pour le dernier jour de ce week-end dans les Gorges de l’Aveyron, nous tirons d’un chapeau à gages imaginaire le papier suivant : « Descendez la rivière en canoë et remontez à pied ». Chiche !

Plus prosaïquement, nous cherchions à profiter un maximum des gorges et à changer de point de vue, tout en laissant la voiture au placard pour la journée. Le résultat fut à la hauteur de nos espérances !

Canoë sur l'Aveyron à Saint-Antonin-Noble-Val

Après avoir loué un canoë à Saint-Antonin-Noble-Val, nous voilà lancés pour dix kilomètres de flip flop flip flop jusqu’au village de Cazals. Là, nous rendrons l’embarcation et rentrerons à pied sur une douzaine de kilomètres en passant par les collines et en profitant de la vue.

C’est une belle rivière qui nous accueille, large, aux berges très peu construites. Comme nous partons parmi les premiers de la journée, nous sommes pratiquement seuls. En fin de matinée ou l’après-midi, c’est un défilé permanent. Nous profitons d’une eau lisse, de quelques hérons et d’un soleil encore doux.

Canoë dans les Gorges de l'Aveyron entre Saint-Antonin et Cazals

Nous ne nous endormons pas pour autant. À intervalles réguliers, des rapides nous réinjectent un peu d’adrénaline dans le sang et trois barrages nous offrent des douches gratuites. Un parcours amusant et bien équilibré.

Les loueurs nous avaient prévenus, tout ce qui dépasse sera mouillé. Eh bien c’est le cas. Surtout pour la personne placée à l’avant et sur un barrage en particulier. Nous vous laissons le suspense, sinon ce n’est pas drôle.

 

Dessin : se faire éclabousser en Canoë Kayak

Conseils pratiques pour le canoë-kayak depuis Saint-Antonin-Noble-Val

Location de canoë

Nous avons opté pour l’agence la moins chère, appelée Cap Canoë et située à deux cents mètres seulement du centre-ville. Rien à redire, ils sont pro et sympas.

Pour les 10km qui mènent à Cazals, comptez 17€ par personne et entre 2h30 et 3h sur l’eau selon vos biscottos. Pour les plus motivés, il est possible de prolonger jusqu’à Penne, cela fait alors 22km et 25€.

Pratique, les bidons étanches sont suffisamment grands pour y glisser des sacs à dos et même des bâtons de randonnée repliés.

Cela va sans dire, si vous ne comptez pas randonner pour le retour, la navette de l’agence vous ramènera au point de départ.

Avant d’attaquer la randonnée, il faut remplir nos estomacs qui crient famine. La « guinguette » repérée près du point d’arrivée des canoës s’avère être un restaurant un peu chic et surtout… complet ! Gloups. Devant nos têtes paniquées, la serveuse finit par nous trouver une table. Mais si vous suivez nos traces, ayez soit un pique-nique, soit une réservation en poche.

Baignade dans l'Aveyron à Cazals

C’est un peu plus lourds que nous nous remettons en route. Le premier tiers de la randonnée ne suit pas de sentier précis, il nous force à marcher par moment sur le bitume. Attention à ne pas grimper comme nous jusqu’au village de Brousse, car il vous faudra alors redescendre par un chemin particulièrement raide, avec échelles et chaînes ! Il convient de le contourner par la gauche en suivant la rivière (nous vous glissons l’itinéraire plus bas).

Les choses sérieuses commencent lorsque nous quittons le bord de l’Aveyron à l’attaque de la colline. L’ombre d’une forêt bien chevelue nous offre sa fraîcheur jusqu’au sommet.

Arbres couverts de mousse, randonnée dans les Gorges de l'Aveyron

Nous atteignons alors un plateau doté de points de vue réguliers. Le belvédère ultime étant celui du cirque de Bône, qui nécessite un léger détour de quatre cents mètres.

Cirque de Bône, gorges de l'Aveyron, Saint-Antonin-Noble-Val Kayak sur l'Aveyron entre Saint-Antonin-Noble-Val et Cazals

Nous redescendons ensuite via la « côte de Ouf », c’est son nom officiel ! Et effectivement elle est ouf, comprenez sacrément raide. Heureusement que nous l’empruntons dans le sens de la descente et que des cordes sont là pour éviter de rouler-bouler jusqu’à l’eau.

Côte de Ouf, Randonnée à Saint-Antonin-Noble-Val
Randonnée de la côte de ouf à Saint-Antonin-Noble-Val

Et nous revoilà au niveau de la rivière.

Canoë et kayak sur l'Aveyron à Saint-Antonin-Noble-Val

Notre périple s’achève sur trois kilomètres de plat jusqu’à Saint-Antonin-Noble-Val. Une fin toute en douceur, sous des arbres au bord de l’eau, avec une pause baignade bien méritée !

Conseils pratique sur la randonnée

Itinéraire

Nous avons mis en ligne ici sur Wikiloc le tracé redessiné à la main de notre itinéraire. Nous ne sommes pas certains à 100% qu’il existe un passage piéton à gauche de Brousse pour rejoindre le pont, merci de nous le confirmer si vous le réalisez. Sinon, il vous faudra monter au village, le traverser et trouver le chemin qui descend au niveau des containers de recyclage. Cette randonnée nous a demandé environ 4h, en prenant tout notre temps.

Le restaurant de Cazals

Il s’appelle La Guinguette de Cazals et attire des gens bien habillés venus en voiture pour l’occasion, plutôt que des randonneurs en shorts mouillés. Mais le lieu et le personnel sont très sympas. Comptez 25€ pour entrée-plat-dessert ou 18€ le plat seul. Nous nous sommes vu offrir une ristourne pour la version végétarienne. Réservation impérative en haute saison.

 

Un dernier point de vue pour la route

Avant de repartir, nous nous offrons une montée au point de vue du Roc d’Anglars. En voiture cette fois, nos jambes font grève. Celui-ci se situe juste au-dessus de Saint-Antonin-Noble-Val et permet d’admirer la ville ainsi que la région entière. Et quelle région, n’est-ce pas !

Saint-Antonin-Noble-Val depuis le Roc d'Anglars
Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Vous souhaitez nous remercier pour les conseils du blog et nous encourager à continuer ? Voici diverses manières de le faire.


Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

6 réponses à “Les Gorges de l’Aveyron : Saint-Antonin-Noble-Val, Bruniquel…”

  1. virgnie dit :

    Super week-end.Et comme d’habitude les photos sont superbes. Merci à tous les 2 pour les belles idées rando.

    • mifuguemiraison dit :

      Merci Virginie !
      Au fait, que faites-vous finalement cet été ? Vous partez à l’étranger ou vous restez en France ?

      • Virginie dit :

        Alors on a été très sage. La période est trop incertaine et on voulait ne pas être dépendant des avions ou trains
        4 jours à Anvers, 2 à Eindhoven ( surprenante) et 4 à Duisburg en Allemagne pour voir des amis. On avait comme besoin de changer d’air. Vacances très citadines mais super. Nous sommes partis à contre courant des lieux touristiques.
        Et vous toujours en France????

        • mifuguemiraison dit :

          C’est vrai que vous n’avez pas choisi les destinations les plus courues !
          Nous oui, toujours en France. On ne sait pas jusqu’à quand, il y a trop d’incertitudes encore. En attendant on a prévu un programme bien fourni en randonnées !

  2. Constance dit :

    Waow tout ça! Je connais tellement mal tout le sud-ouest de la France, je suis contente de découvrir à travers votre périple. Je note donc pour de prochaines vacances: Tarn et Tarn-et-Garonne!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.