Mi-fugue, mi-raison

Les bastides de Lomagne, entre Gers et Tarn-et-Garonne

Publié dans la catégorie France, le 3 avril 2021

Parcourir le Sud-Ouest de la France est sans fin, tant il y a à découvrir. Plus nous creusons, plus nous nous amourachons ! Aujourd’hui, nous vous emmenons roucouler avec nous dans la partie nordique du département du Gers, en débordant légèrement sur le sud du Tarn-et-Garonne. Cette zone correspond à l’ancienne Lomagne, née au Moyen Âge et disparue avec la Révolution, mais qui reste chère dans le cœur de ses habitants.

Carte de la Lomagne, Gers et Tarn-et-Garonne

Nous y avons notamment visité Lectoure, Beaumont-de-Lomagne… ne bougez pas… une table des matières vaut parfois mieux que mille mots !

Ces noms de villes et villages résonnent comme des promesses de calme, et cela se confirme totalement sur place. Il s’agit d’un coin tranquille de France, à se demander si nous ne sommes pas tombés en plein concours de sieste. Mais cela n’ôte rien au charme des vieilles pierres, du bleu pastel des volets et des ruelles fleuries.

 

 

Le village de Dunes ★★☆

Avant d’explorer la Lomagne, ne retenez qu’un seul mot : bastide. Imaginez un paysage champêtre doucement bosselé, quasi désert…

Paysage du Gers

… quelques cornes…

Vache dans la campagne du Gers

… et par-ci, par-là, POUF, des villages. Mais pas de n’importe quel type. Les braves gens du Moyen Âge ont adopté en bloc une certaine technique défensive, se regroupant au sommet des collines et barricadant le tout. Des bastides comme cela, il en existe des centaines dans le Sud-Ouest, dont une bonne partie en Lomagne.

Dunes, le premier village que nous traversons, représente d’ailleurs un beau spécimen. Sa place centrale entourée d’arcades illustre la plus pure tradition des bastides, sans oublier les fleurs qui vont avec. La mairie est même entièrement posée sur des arches, preuve qu’on ne plaisante pas du tout ici.

Village de Dunes dans le Tarn-et-Garonne

Non loin, les fans de chanson française peuvent faire pèlerinage à Astaffort, le village de Francis Cabrel. Avec un peu de chance, vous tomberez durant ses « Rencontres » musicales, créées en 1994, qui continuent encore et encore (c’est que le début d’accord, d’accord).

 

Castéra-Lectourois ★★☆

Nous rejoignons ensuite Castéra-Lectourois, minuscule mais… tellement choupinet ! La place de la mairie ressemble pratiquement à un jardin botanique, puis une unique ruelle bien serrée mène à la petite église. Nous marchons sur la pointe des pieds tant le calme règne.

Village de Castéra-Lectourois dans le Gers
Fleurs de printemps dans le Gers
Eglise de Castéra-Lectourois
Dessin : le village de Castéra-Lectourois

Deux châteaux, dont il ne reste qu’une poignée de pierres, dissuadaient autrefois les ennemis. Mais en suivant un petit panneau « chemin de ronde », nous remarquons que les murs des maisons, hauts et bien alignés, font eux-mêmes office de muraille. À moins que ce ne soit l’inverse. Les habitants ne se seraient-ils pas accaparé les remparts en y perçant des fenêtres ?

Chemin de ronde à Castéra-Lectourois

 

La Romieu et sa collégiale ★★★

Nous sommes souvent d’accord avec le label « Les Plus Beaux Villages de France », mais pas toujours. Nous classerions plutôt La Romieu dans une liste des « Presque plus beaux » afin de ne pas décevoir les visiteurs comme nous. Imaginez une jolie place centrale, quelques ruelles aux volets pastel et puis… ben voilà.

Dessin : le place centrale de La Romieu Village de La Romieu dans le Gers

À un détail près : la collégiale de La Romieu ! Elle justifie à elle seule le déplacement.

Afin de ne pas écrire de bêtises, nous avons cherché une définition de « collégiale » :

Collégiale : Qui a rapport à un collège de chanoines.

Hum…

Chanoine : Clerc diocésain membre d’un chapitre collégial.

Hum hum…

Chapitre : Corps des chanoines d’une collégiale.

Nous ne sommes absolument pas plus avancés, mais sachez que la collégiale de la Romieu en jette sacrément ! Comptez 5€ pour obtenir accès à un splendide cloître médiéval, une église toute en étroitesse et en vitraux, une chapelle au plafond peint, deux tours avec vue et même un étonnant colimaçon à double hélice. (Sinon, pour 0€, vous avez toujours la possibilité d’observer le cloître depuis la rue à travers une grille.)

Collégiale Saint-Pierre à La Romieu
Cloître de la collégiale à La Romieu
Cloître de la Collégiale de la Romieu, Gers
Fenêtre de la collégiale de la Romieu
Village de La Romieu depuis la collégiale

 

Marsolan ★☆☆

Nous voilà de retour dans une bastide, celle de Marsolan. Un tout petit village avec bien peu de choses à voir, mais typique de la région. Hélas, ses routes étaient en plein chantier lors de notre passage.

Bastide de Marsolan, village du Gers
Village de Marsolan dans le Gers
Campagne du Gers à Marsolan

 

Lectoure ★★★

Lectoure est la capitale historique de Lomagne. Et devinez quoi ? C’est une bastide ! Celle-ci est vaste, avec une longue rue principale, d’autres ruelles bien alignées et des restes de remparts.

Ville de Lectoure dans le Gers

Après plusieurs villages déserts, nous retrouvons ici de la vie. La rue principale est d’ailleurs garnie de commerces en tout genre. Dont des librairies, pour un peu de lectoure.

Un peu plus loin, nos récepteurs olfactifs s’émoustillent. Une rangée de melons sent drôlement bon. L’épicier précise qu’il s’agit de la spécialité de la ville et nous félicite, il vient de les recevoir et nous sommes ses tout premiers acheteurs de l’année.

Melons de Lectoure, Lomagne
Vitrine d'une boutique à Lectoure
Rue de Lectoure dans le Gers

Quant au patrimoine religieux, il est surprenant pour une ville de moins de quatre mille habitants. Les discrètes coquilles sur les murs, symbole de ralliement des pèlerins, ne doivent pas y être étrangères. Nous rendons visite à la cathédrale, ainsi qu’à l’exigüe église du couvent des Carmélites, pour son plafond peint.

Dessin : la cathédrale de Lectoure

 

Cathédrale de Lectoure
Plafond de la chapelle Carmel Sainte Mère de Dieu à Lectoure

À la sortie, deux religieuses garent leur vieille 4L et s’interrogent, « Tu ne trouves pas que le moteur fait de plus en plus de bruit ? ».

Tout au bout de la bastide, un ancien hôpital beau comme un château s’est reconverti en « Village des Brocanteurs ». Le lieu semble sympa à travers… les barrières. Hélas, il est fermé le lundi.

Village des brocanteurs à Lectoure

Nous nous lançons depuis Lectoure dans une randonnée de deux heures et demie, l’occasion d’admirer la bastide sous d’autres angles, de croiser d’anciennes « moulines », d’observer les tournesols pousser et de passer devant une ferme de safran, autre spécialité de la région.

Randonnée dans les champs près de Lectoure
Cheval dans le Gers, promenade près de Lectoure
Randonnée à Lectoure, paysage du Gers
Papillon en Lomagne
Randonnée dans le Gers près de Lectoure

En remontant à Lectoure, le sentier nous fait passer par l’ancien chemin de ronde, reconverti en jardin. C’est presque automatique dans la région, chaque bastide a son boulevard périphérique piétonnier. Nous restons admirer le coucher de soleil puis rentrons nous coucher à notre tour.

Château des comtes d'Armagnac à Lectoure

Conseils pratiques pour visiter Lectoure

Randonner autour de Lectoure

Nous avons suivi ce circuit de randonnée de 9km.

Manger

Notre bonne adresse de resto n’a malheureusement pas survécu à la crise. Nous avons tout de même un conseil de glacier : chez Maison Adeline & Flo, boules énormes et parfums délicieux, en particulier abricot-passion.

Dormir à Lectoure

Pile poil au centre de Lectoure, cette maison d’hôtesi (~83€ avec petit déjeuner) semble charmante.

Sarrant ★★★

Tout cela nous laisse sur notre faim et nous finissons par revenir passer un deuxième jour en Lomagne. Excellente décision, puisque la bastide suivante est un coup de cœur. Elle est toute simple, toute mignonne, et totalement restée dans son jus. Imaginez un cercle formé d’une quinzaine de vieilles maisons bien tassées, protégeant tel un rempart le bâtiment que nous devinons le plus précieux, l’église. Ajoutez une tour médiévale avec une porte à herse pour entrer dans le village, voilà, vous êtes à Sarrant.

Dessin illustration : le village de Sarrant Gers Maison de Sarrant, village du Gers Village de Sarrant dans le Gers

Le tour du village se boucle en un clin d’œil, mais deux bâtiments nous retiennent une petite heure de plus. Le premier est la « Maison de l’Illustration », sorte de mini musée (gratuit) qui expose des dessinateurs, de livres jeunesse principalement. Cette même maison organise un grand festival de l’illustration chaque année. Pour poursuivre, les gérants fournissent une carte du village constellée de mini expositions temporaires en plein air.

Musée de l'illustration à Sarrant
Illustrations dans une rue de Sarrant

Oups, les dessinateurs débordent un peu sur les murs de la ville.

Le deuxième lieu est une librairie qui a fait le pari de s’installer au cœur de Sarrant. Elle possède une belle sélection, dont une flopée de livres engagés, mais aussi des cafés et tartines salées le midi pour les accompagner.

 

Beaumont-de-Lomagne ★★☆

Après le dessin, place aux maths. Notre bastide suivante est Beaumont-de-Lomagne où vécut Pierre de Fermat, mathématicien et amateur d’énigmes sur son temps libre. L’une d’elle aura filé des cheveux blancs aux algébristes pendant trois siècles avant d’être résolue. La ville en a fait son credo et distille des théorèmes à tous les coins de rue.

Pour ceux qui n’auraient pas révisé Pythagore et Thalès avant la visite, la ville vaut tout de même le coup d’œil. Les briques roses, les volets bleus et même l’architecture nous rappellent que Toulouse n’est pas si loin.

Ville de Beaumont-de-Lomagne

Au centre de Beaumont-de-Lomagne, nous tombons sur une impressionnante halle du marché, soutenue par une charpente au moins aussi impressionnante. Le tout semble arriver droit du Moyen Âge et donne envie de revenir le samedi, jour de marché.

Maisons du centre de Beaumont-de-Lomagne
Eglise de Beaumont-de-Lomagne

Enfin, nous vous conseillons de franchir le seuil de l’office de tourisme, qui siège dans la maison du mathématicien star, pour demander d’accéder au sommet de la tour de Fermat. L’accès est gratuit et offre un excellent point de vue sur la ville. Note : des travaux de rénovation sont prévus jusqu’au printemps 2022.

 

Lachapelle ★☆☆

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons dans un village vraiment riquiqui, mais qui possède paraît-il un trésor. Nous arrivons trop tard pour le découvrir et la porte résiste hélas à nos coups de béliers.

Village de Lachapelle, Tarn-et-Garonne Campagne depuis le petit village de Lachapelle

L’intérieur de l’église, qui semble anodine, aurait été décorée sans relâche par un menuisier fou il y a deux cent cinquante ans. Il faudra que nous revenions aux horaires d’ouverture !

 

À voir ailleurs dans le Gers

Si vous êtes de passage dans le Gers, n’hésitez pas à vous arrêter dans sa capitale Auch, que nous avons traversée trop rapidement.

Ville d'Auch dans le Gers

Franchement c’est Auch.

Dernier conseil pour la route : si vous êtes dans le coin au mois de mai, nous avons découvert quelques années plus tôt la ville de Condom lors du festival des Bandas, qui rassemble les meilleures fanfares du Sud-Ouest. Ambiance feria, avec tout le public habillé en rouge et blanc, tandis que les cuivres et tambours résonnent !

 

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Vous avez une question ? Vous repérez une erreur dans l'article ? Une adresse a fermé ? Laissez-nous un message un peu plus bas.


Vous souhaitez nous remercier pour les conseils du blog et nous encourager à continuer ? Voici diverses manières de le faire.


Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

Une question ? Une envie de discuter ? C'est ici !

  1. Christelle dit :

    Joli reportage de ma région d’adoption !
    A Moissac, le cloître vaut le détour aussi 😉 le joli village de Montjoi est à visiter,Auvillar…bref encore plein de merveilles.
    Bravo pour les dessins, sinon vous envisagez de repartir hors de France ????
    Belle journée

    • mifuguemiraison dit :

      Il faut dire qu’elle est bien jolie, ta région d’adoption ! D’accord aussi sur tous les endroits que tu cites 🙂
      Le blog repart bientôt en Argentine pour une dernière étape, puis suivra le Portugal que l’on découvre depuis quelques mois !

  2. anne-Marie Pissavin alias Chris D'orreb dit :

    Chouette, ça m’a donné envie d’aller voir .

  3. Claire dit :

    Très agréable visite virtuelle 😊
    Pardon si ma question est stupide, mais avez-vous visité aussi l’Ouest du Gers (Eauze…) et si oui pourriez-vous me dire quelles différences y a t il avec la Lomagne (ambiance, gens…)?
    Merci par avance et merci encore pour ce beau post 👍

  4. ampie chris dit :

    bonsoir, Ça m’a donné envie d’y aller. Combien de temps pour ce périple svp? nous disposons de 5 jours Merci Anne marie

    • mifuguemiraison dit :

      Bonjour Anne-Marie !
      Nous avons visité ces lieux sur deux jours. En cinq jours, vous pouvez farfouiller dans le reste du Gers, ou bien remonter vers les départements du Lot-et-Garonne et du Tarn-et-Garonne où il y a plein d’autres belles bastides : Auvillar, Roquecor, Lauzerte…

Laissez-nous un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les messages sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.