Mi-fugue, mi-raison

Valence en Espagne : une belle surprise !

Publié dans la catégorie Espagne, le 26 octobre 2017

Les noms des grandes villes espagnoles nous évoquent mille choses. Barcelone la joyeuse, Madrid la bouillonnante, Séville l’élégante… En revanche, Valence ne nous parlait absolument pas. Jusqu’à ce que nous nous mettions à la recherche d’une destination européenne ensoleillée et bon marché pour prolonger l’été. Plouf-plouf-Valence-ce-sera-toi !

Valence sur la carte

Nous dégotons un appartement proche du centre et donnons à la ville un mois pour nous convaincre. En fait, quelques heures suffiront.

 

Valence rime avec élégance, nonchalance et ambiance de vacances

Valence nous sort directement le grand jeu : ciel bleu, bâtiments élégants, couleurs chaudes, avenues bordées de palmiers… La ville est belle et nous nous y sentons instantanément bien. À tous les coins de rue, les terrasses nous font de l’œil, ombragées par des arbres exotiques et aérées par une brise légère. Il règne ici une bonne humeur, comme un parfum de vacances, jusque dans la démarche nonchalante des passants.

Quartier de Carmen, Valence, Espagne Scène de rue à Valence, Espagne

Pourtant, les Valenciens sont loin d’être paresseux. Il n’y a qu’à lever les yeux dans Valence pour découvrir partout de superbes façades et s’émerveiller de l’héritage des siècles passés. Le centre historique, en particulier, possède un charme fou avec ses vieilles pierres ocres, caressées par le soleil automnal.

Centre-ville de Valence, Espagne Centre-ville de Valence, Espagne Architecture à Valence, Espagne Architecture à Valence, Espagne Façade à Valencia, Espagne Torres de Serranos, Valencia, Espagne

Les Valenciens sont très fiers de leur ville. Très fiers par exemple d’avoir inventé la paella (qui se prononce en fait paéïa). Très fiers aussi de posséder le Graal. Eh oui, ce fameux Saint-Graal, que tout le monde cherche partout, traîne depuis des siècles dans un coin de la cathédrale. Enfin… l’un des innombrables calices qui prétendent au titre. Au moins, celui-ci a été daté d’avant la mort de Jésus, c’est mieux que la plupart !

Cathédrale de Valence, Espagne

Autre fierté de la ville : son marché, le Mercado Central. Comme souvent en Espagne, il s’agit d’un marché couvert, en dur, mais les Valenciens l’ont construit le plus grand et le plus beau possible, avec une coupole centrale décorée de motifs Art Nouveau. Un véritable temple à la gloire du commerce ! À l’intérieur, de jolis petits stands soignés et des milliers de jambons bien alignés. Pas de doute, nous sommes bien au pays du jamón.

Marché central de Valence, Espagne Marché couvert à Valence, Espagne

Un marché beaucoup plus ancien mais tout aussi beau se situe juste à côté. Il s’agit de la Lonja de la Seda, c’est-à-dire l’ancienne bourse de la soie. Elle date de la fin du Moyen-Âge et témoigne d’une époque où Valence prospérait grâce au noble tissu dont elle conservait jalousement le secret de fabrication, venu de Chine et transmis par les musulmans.

La Lonja de la seda, Valence

Notre coup de cœur va au Palacio del Marqués de Dos Aguas. Il s’agissait de l’habitation d’un marquis amoureux du style rococo et un peu mégalomane sur les bords. La porte d’entrée donne le ton, mais le clou du spectacle est le carrosse doré digne de Cendrillon exposé à l’intérieur.

Palacio del Marqués de Dos Aguas, Valencia

 

Le décalage horaire France-Espagne

S’il y a une différence culturelle qui nous turlupine, c’est bien le rythme de vie à l’espagnole. Pour résumer, il n’y a pas un chat dans les rues entre 14h et 19h. Puis les locaux se rattrapent. Un véritable brouhaha s’élève alors des terrasses pour ne diminuer qu’entre minuit et 1h du matin, voire un peu plus tard le weekend. La légende qui dit que les Espagnols sont bruyants est fausse : ils sont carrément assourdissants !

Dessin : les espagnols sont bruyants en terrasse

Par mimétisme, nous sommes souvent sortis flâner de nuit. La lumière orangée des vieux lampadaires magnifie le centre historique.

Valence, Espagne, de nuit

Rien de tel que quelques tapas et un verre de rioja, l’équivalent du bordeaux en Espagne, pour compléter l’expérience !

Vin et tapas en Espagne

Évidemment, en se couchant si tard, les Valenciens ne sont pas des lève-tôt. Nous nous tirons du lit un matin pour visiter le centre vers 8h, avant que les locaux et les touristes n’émergent. C’est à peine si nous reconnaissons le quartier, paisible, comme figé sur une toile de maître.

Centre-ville de Valence, Espagne Centre-ville de Valence, Espagne Centre-ville de Valence, Espagne Promenade dans Valencia

 

L’adorable Carmen

En poussant un peu vers le nord, nous nous retrouvons dans Carmen, un quartier calme, un peu bohème, fait de ruelles colorées et de terrasses ombragées. C’est le meilleur endroit pour découvrir le street-art valencien, bien intégré dans le décor.

Quartier de Carmen, Valence, Espagne Barrio Carmen, Valencia, Espagne Barrio Carmen, Valencia, Espagne

Nous remarquons qu’à Valence les générations se côtoient bien plus qu’ailleurs. Il ne semble pas y avoir de quartiers où se regroupent spécifiquement les jeunes, les familles ou les séniors. Tous cohabitent, que ce soit dans les rues, aux cafés, dans les squares…

Guitariste espagnol

 

Notre quartier adoré : Ruzafa

Choisir un appartement à distance est toujours un peu risqué. L’ambiance du quartier, notamment, peut transformer l’expérience du tout au tout. Bonne pioche, nous sommes dans le quartier de Ruzafa (« Russafa » en valencien), beaucoup moins touristique que le centre mais débordant de restaurants, cafés, bars à tapas, petites boutiques…

Quartier de Ruzafa, Russafa, Valence Quartier de Ruzafa, Russafa, Valence Terrasse à Valence, Espagne

Le matin, nous descendons parfois au café d’en bas pour petit déjeuner à l’espagnole : tartines grillés, tomate écrasée et filet d’huile d’olive. La version à l’avocat passe aussi très bien avec le café, si si ! C’est ici que nous découvrons l’horchata, une boisson froide typique de Valence, semblable à du lait mais produite à partir d’une céréale appelée chufa.

Petit-déjeuner espagnol Petit-déjeuner espagnol

L’autre boisson locale est l’agua de Valencia. Il s’agit d’un cocktail à base de jus d’oranges pressées plus alcoolisé qu’il n’en a l’air. La combinaison de vin blanc, vodka et gin y est peut-être pour quelque chose !

Agua de Valencia

 

Les jardins du Túria : le fleuve volatilisé

Devinez où se trouve le plus grand jardin urbain d’Europe ? Hé oui, voici encore une fierté valencienne. Un large fleuve passait en ville. Sage la plupart du temps, il piquait parfois une colère et sortait de son lit en causant de grands dégâts. Dans les années 60, la municipalité décide d’employer les grands moyens et de détourner le Túria, c’est son nom, plusieurs kilomètres au sud de la ville. Que faire de l’espace libéré par l’assèchement ? Une autoroute est envisagée mais heureusement, à force de protestations, les habitants obtiennent son annulation et c’est un immense espace vert qui voit le jour.

Jardins du Túria, Valence, Espagne Jardins du Túria, Valence, Espagne Jardins du Túria, Valence, Espagne

Le weekend, les sportifs de la ville s’y donnent rendez-vous, s’entraînant à tous les sports possibles et imaginables. Y compris un jeune toréador, futur tortionnaire, qui travaille son déhanché. Pour découvrir les diverses ambiances des jardins du Túria, l’idéal est d’enfourcher un vélo. La promenade est particulièrement agréable sous les anciens ponts de pierre conservés en l’état.

Jardins du Túria, Valence, Espagne

Vers l’embouchure, le parc s’élargit et abrite l’ultra futuriste Cité des Arts et des Sciences. Un passage obligé pour les touristes, qu’il vaut mieux explorer le matin pour éviter la foule.

Jardins du Túria, Valence, Espagne Cité des sciences, Valence, Espagne Cité des sciences, Valence, Espagne

 

Oh au fait, il y a la plage aussi !

Les Valenciens ont coutume de dire que leur ville s’est construite dos à la mer. En s’élargissant, Valence a fini par fusionner avec El Cabanyal, l’ancien quartier des pêcheurs aux centaines de maisons multicolores.

Quartier El Cabanyal, Valence

Une promenade bordée de palmiers le sépare de la plage de Malvarrosa, une plage qui s’étend à perte de vue vers le nord et semble rejoindre les montagnes se profilant à l’horizon. Avec une telle surface, aucun problème pour trouver où poser nos serviettes. Le sable est surprenamment fin, comme une caresse sous les pieds, et l’eau est encore douce pour un mois d’octobre !

Plage de la Malvarrosa, Valence Plage de la Malvarrosa, Valence Plage de la Malvarrosa, Valence

 

Pas très loin de Valence : le château de Xàtiva

Depuis Valence, nous sommes allés découvrir Xàtiva, une ville située à une dizaine de stations sur la ligne de train régional C2. L’arrière-pays de Valence est couvert de montagnes et Xàtiva est justement surplombée d’un pic rocheux, lui-même coiffé d’un impressionnant château fort. De là, la vue est assez spectaculaire, à la fois sur la ville en contrebas et sur toute la région alentour.

Château de Xàtiva, Valence, Espagne Xàtiva, Valence, Espagne Château de Xàtiva, Valence, Espagne Xàtiva, Valence, Espagne

 

Dans un autre article, nous revenons sur une superbe excursion vers d’autres villages de la province de Valence, réalisée cette fois-ci en voiture et sur deux jours. L’Andalousie est loin d’avoir le monopole des jolies petites villes espagnoles !

 

Notre carte de Valence

 

Notre avis sur Valence

Valence est la petite sœur discrète de Barcelone. Le tsunami touristique ne l’a pas encore atteinte, seulement quelques vaguelettes. Elle a pourtant beaucoup à offrir : authenticité, beauté des rues, ambiance détendue, bas prix… Une destination idéale pour un weekend, une semaine et même une vie !

 

Conseils pratiques sur Valence

Venir à Valence depuis Paris : Tant que les trains seront aussi chers, la meilleure option reste l’avion. Les compagnies low-cost telles Transavia ou Vueling proposent plusieurs vols par jour.

Se loger à Valence : Valence figure très certainement parmi les grandes villes européennes aux loyers les moins chers. Pour ne pas perdre de temps à chercher sur place, nous avons réservé notre appartement sur AirBnbi. Pour ceux qui n’auraient pas encore de compte sur ce site, bénéficiez d’une réduction de 34€ en vous inscrivant avec notre lien de parrainage.

Si vous cherchez un hôtel, une lectrice recommande l’hôtel Veneciai , situé en plein centre avec des avis unanimes.

Louer un vélo à Valence : Nous avons testé deux formules. La première est Valenbisi, l’équivalent du Vélib parisien, qui propose un abonnement à 13€30 par semaine, plus un supplément si le vélo n’est pas rattaché à une borne dans la demi-heure. La seconde option est l’une des nombreuses boutiques de location, dont les prix vont du simple au double. Low Cost Bike Rental propose ses vélos à 8€ les 24h.

Suivre une visite guidée : Nous avons fait deux tours gratuits différents, en anglais, de la même compagnie Free Tour Valencia. Le premier était le tour « classique ». Le second, intitulé « Valence énigmatique », se déroulait de nuit et le guide prenait un malin plaisir à raconter les histoires macabres de la ville.

Se régaler à Valence : Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Voici nos bons plans :

  • le bar à tapas Tanto Monta…, situé dans le quartier étudiant, sert toute une variété de pinchos à 1€80, sortes de tapas-tartines que l’on choisit au comptoir et que l’on déguste avec les doigts. Il y a de bonnes options végétariennes.
  • la pizzeria La Finestra sert d’excellentes mini pizzas dans le quartier de Ruzafa. Le service et l’ambiance sont vraiment sympa et deux-trois « pizzetinas » à 1€60 suffisent. Ne tentez pas de choisir les ingrédients, ce sont les cuisiniers qui décident pour vous. Vous pouvez juste préciser les aliments qui ne vous plaisent pas.
  • les hamburgers à emporter d’Aloha Vegan Delights, proche du centre-ville, sont absolument délicieux. 5€90 le burger et 2€50 les chips épaisses.
  • pour un « vrai » restaurant, nous avons beaucoup aimé Rincón 33, une bonne adresse située en plein centre. Pensez à réserver une table en terrasse pour profiter de l’ambiance de la ruelle piétonne.

Prendre un café à Valence : Il n’y a pas que les Italiens qui sachent faire du bon café. Les Valenciens aussi, et à des prix très corrects. Les cappuccinos en particuliers sont délicieux.

  • le petit café Los Picos est l’adresse à Ruzafa où nous dégustions des tartines à la tomate en guise de petit déjeuner.
  • pour le goûter, toujours à Ruzafa, foncez chez Dulce de Leche : la vitrine des gâteaux est irrésistible et les boissons sont très réussies.
  • La Mas Bonita est une autre bonne option gourmande, avec deux adresses, l’une à Ruzafa et l’autre proche de la plage. Le lieu est idéal pour travailler les jours de semaine.

Boire une bonne agua de Valencia : Vous cherchez une terrasse pour déguster la spécialité locale ? Voici deux adresses qui pressent les oranges elles-mêmes, signe de qualité. À deux, commandez directement un pichet de 50cl, soit quatre verres.

Faire du Yoga dans le quartier de Ruzafa : Nous avons suivi quelques cours au studio Yoga Flow VLC. La session de yoga dynamique du samedi midi est en anglais, avec une excellente prof.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

22 réponses à “Valence en Espagne : une belle surprise !”

  1. J’aime beaucoup l’Espagne et j’avoue que votre article sur Valence (que je ne connais pas encore) me fait très envie ! Sa me rapelle le séjour que j’avais passé en Andalousie il y a quelques années (et que j’avais adore!)Ce voyage était à quelle période ? il a l’air d’y faire encore chaud !

    • mifuguemiraison dit :

      C’était de mi-septembre à mi-octobre et oui, il faisait bon ! C’est une région de l’Espagne plutôt douce en hiver mais pas insupportable non plus en été. On te souhaite d’y aller un jour, si tu aimes l’Espagne tu ne peux qu’adorer Valence !

  2. Isabelle dit :

    Quelle chance de connaître Valencia ! 🙂 j’aime beaucoup le dessin de la terrasse et toutes les photos regardées le sourire aux lèvres…

  3. Marie dit :

    Superbes photos, et bah, ça donne bien envie !!! A réfléchir pour une future destination (hors été !! pour moi)
    Biz de Bretagne !

    • mifuguemiraison dit :

      Oui, si vous cherchez une idée d’escapade rapide, c’est top ! Le prochain article sur l’arrière pays achèvera peut-être de te convaincre.

  4. sego dit :

    Oh ca a l’air agréable et pas loin de chez nous ! J’ai découvert la chufa récemment tiens. J’adore vous reconnaître au détour des photos. Bisous vous deux !

  5. geoffrey dit :

    Quoi, mais vous buvez de l’alcool ? En plus de vous coucher tard, vous vous êtes transformés en locaux ! Espérons que vous ne parlez pas aussi forts qu’eux. Le début de saison canon de l’équipe de football locale a dû bien enflammer les terrasses, non ?
    Belle idée de destination à laquelle personne ne pense encore, ça donne envie.
    Bises !

    • mifuguemiraison dit :

      Non ça va, on est encore à une bonne vingtaine de décibels de moins que l’Espagnol moyen 😉 Par contre on t’avoue qu’on n’a pas beaucoup suivi le foot… et qu’on n’a pas remarqué que les Valenciens fêtaient autre chose que leur fête régionale le 9 octubre.

      À bientôt !

  6. janine dit :

    Valence est très séduisante.J’ai passé un agréable moment à visionner votre article,toujours de belles photos et commentaires intéressants.Bravo.

  7. Sylvain dit :

    Super article, je vais le partager sur ma page 🙂

    Valencia est une ville injustement méconnue, même si cela change grâce à des articles comme celui-ci.

    Faudra revenir nous voir à Valencia, vous n’avez pas visité le Bioparc 🙂

  8. Marie-France dit :

    Merci pour en dire autant de jolies choses, Valencia le mérite, dès que nous avons des visiteurs nous les emmenons à Valencia, parfois nous allons y passer deux jours, il y a un hôtel tranquille quasiment sur la place de l’Ayutamiento, tellement central que nous y allons par le train, la gare -magnifique- ( Estación del Norte )style Art nouveau est dans le centre de la ville, il y a tellement de choses à voir, à faire, d’endroits où bien manger, il manque beaucoup de choses à votre description, mais je comprend il y a tant à voir . Merci encore pour votre article que je m’empresse de partager sur Facebook

    • mifuguemiraison dit :

      Merci à vous pour ce gentil commentaire ! On reviendra un jour et on complètera nos recommandations 🙂

      À propos, quel est le nom de votre hôtel préféré, car il pourrait intéresser des futurs lecteurs ?

  9. Marie-France dit :

    Et Xativa.. magnifiques photos, magnifique endroit, mais quelle histoire .. souvenez vous que les « socorrats » (grillés ) le nom dont sont affublés les habitants en référence à l’incendie provoqué par Philippe V ( l’affreux Bourbon ) ont suspendu le portrait de ce roi la tête en bas 🙂

  10. Dominique dit :

    Magnifique article qui résume bien le bonheur de vivre à valence, ce qui est mon cas depuis 2ans 1/2.

    • mifuguemiraison dit :

      Merci ! Ça nous fait plaisir que nos impressions soient validées par des expats qui vivent à Valence depuis beaucoup plus longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.