Mi-fugue, mi-raison

Chelva et Chulilla : randos et découvertes dans les environs de Valence

Publié dans la catégorie Espagne, le 5 novembre 2017

La semaine dernière, nous vous expliquions tout le bien que nous pensons de Valencia en long, en large et même en travers. Eh bien figurez-vous que l’arrière-pays nous a lui aussi offert de belles surprises ! À la recherche d’idées de randonnées, nous repérons la région de Chulilla, à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Valence. C’est un peu plus loin que prévu, mais qu’à cela ne tienne, nous louons une voiture et nous échappons deux jours et une nuit !

 

Entre Calles et Chelva : la randonnée des aqueducs romains

Le premier jour, en pleine forme, nous attaquons directement par une randonnée de 15km. Nous partons du village de Calles et remontons le cours d’une petite rivière, presque un ruisseau, dans laquelle des milliers de roseaux se rafraîchissent les pieds. Nous, en revanche, nous cuisons sous le soleil espagnol qui n’a pas encore assimilé que l’été devait laisser sa place à l’automne.

Dessin : le soleil espagnol est un peu trop fort !

Au bout de cinq kilomètres, le village de Chelva effectue une entrée théâtrale dans notre champ de vision.

Chelva, Valencia, Espagne Chelva, Valencia, Espagne

Nous nous engouffrons dans les petites ruelles de Chelva, toutes plus typiques les unes que les autres. C’est l’heure de la siesta. Nous chuchotons et marchons sur des œufs.

Chelva, Valencia, Espagne Village de Chelva, Espagne

De retour en pleine campagne nous croisons des grenadiers garnis, des figuiers parfumés, des kakis et surtout des oliviers par champs entiers, qui recouvrent les collines.

Oliviers en Espagne Dessin : les olives sont trop amères

Nous arrivons bientôt à Peña Cortada, le clou de la randonnée. Le sentier emprunte l’ancien chemin de l’eau sur un très vieil aqueduc romain. Cela commence par un pont en pierres du genre « spécial vertige » : le gouffre fait dix-huit mètres de profondeur, le chemin moins d’un mètre de large et évidemment sans garde-fou. Ce serait trop facile !

Peña Cortada, Aqueduc romain, Espagne

S’ensuit un défilé de passages creusés à même la roche et très légèrement inclinés pour permettre à l’eau de couler. Un travail qui donnerait presque raison à Obélix sur l’état de santé mentale des Romains…

Randonnée de Calles à Chelva, Espagne Randonnée de Calles à Chelva, Espagne

Nous bouclons la boucle en rejoignant Calles et en dévorant quelques figues mûries à point, meilleures que les olives du coin !

Conseils pratiques sur la randonnée Calles – Ruta del Agua – Chelva – Peña Cortada – Calles

Durée : Nous avons mis 5h30 pour parcourir les 15km, pique-nique compris.

Difficulté : Plutôt simple dans l’ensemble, avec tout de même 600m de dénivelé positif et négatif. Il peut faire chaud et l’ombre est rare. Heureusement, quelques fontaines à Chelva permettent de remplir sa gourde. Il paraît que la partie aqueduc est très boueuse lorsqu’il a plu les jours précédents, mieux vaut viser une période sèche.

Se diriger : Si vous arrivez à Calles en voiture, traversez le pont qui mène vers le centre et tournez immédiatement à gauche. Vous trouverez un parking au bord de la rivière. Repérez ensuite le chemin appelé Ruta del Agua qui remonte la rivière. Quittez ce sentier en arrivant aux abords de Chelva, visitez la ville puis ressortez par le nord-est. Ici, il vaut mieux avoir repéré au préalable sur une carte comment rejoindre le chemin pour la suite de la randonnée vers l’aqueduc. Toute la fin et le retour vers Calles sont très bien indiqués.

Itinéraire en espagnol sur Wikiloc : lien (réalisé en sens inverse).

Option plus courte : Si seule la découverte de l’aqueduc vous intéresse, vous pouvez faire l’aller-retour à pied depuis Calles ou Chelva. Il est même possible de s’approcher en voiture via des chemins de terre et de se garer ici précisément.

 

Le village de Chulilla

Pour la soirée, nous rejoignons l’appartement que nous avons loué à Chulilla, le plus beau village de notre excursion. Imaginez un piton rocheux contourné par le méandre d’une petite rivière qui s’écoule 160 mètres plus bas. L’endroit idéal pour bâtir un château imprenable. Juste en dessous des fortifications s’amoncellent une centaine de maisons blanches. Avec les paysages alentour, l’ensemble est digne des plus beaux villages andalous !

Village de Chulilla, Valence, Espagne Village de Chulilla, Espagne Village de Chulilla, Espagne

Nous grimpons au château juste à temps pour assister au coucher du soleil. L’accès est libre et nous contemplons, comme seuls au monde, la magie du crépuscule sur le village et la vallée.

Coucher de soleil à Chulilla, Espagne Coucher de soleil à Chulilla, Espagne

Nous dînons à la terrasse d’un petit bar sans prétention : tortilla, patatas bravas, pain à l’huile d’olive. Les portions sont généreuses et les prix modiques. Le vin n’est qu’à un euro le verre, record à battre !

Le coucher du soleil ne nous a pas suffi. Nous retournons dès le lendemain sur les remparts pour assister à son lever sur Chulilla. Ce gros paresseux traîne longtemps derrière les collines avant de se montrer. Il commence à inonder la vallée de pins sur la droite. Un peu plus tard, il colore un coin de montagne à gauche avant de raviver la blancheur des murs du village. Plus nous voyageons et plus nous apprécions les paysages de montagne !

Lever de soleil à Chulilla, Espagne Lever de soleil à Chulilla, Espagne

 

Randonnée de Los Calderones

Fatigués par la randonnée de la veille, nous trouvons une promenade plus tranquille pour le second jour qui s’intitule la Ruta de Los Calderones. Elle s’enfonce dans un impressionnant canyon et longe, traverse et retraverse une rivière en empruntant des ponts suspendus. C’est si beau, si calme… Nous sommes sur un petit nuage !

Parc naturel Los Calderones, Espagne Parc naturel Los Calderones, Espagne Parc naturel Los Calderones, Espagne Parc naturel Los Calderones, Espagne
Parc naturel Los Calderones, Espagne

Bel endroit pour pique-niquer, non ?

Conseils pratiques sur la randonnée des Calderones

Durée : Une heure et demie en marchant tranquillement, pour parcourir environ 4km.

Difficulté : La route est simple et amusante, sans difficulté particulière.

Se diriger : Repérez le parking appelé Ruta de Los Calderones sur Google Maps (ici). Ensuite c’est très simple. Sachez juste qu’il ne faut pas emprunter le troisième pont, celui tout en bois au ras de l’eau, mais rester sur la rive droite. Nous avons fait demi-tour à la fin du canyon, mais il est possible de poursuivre la balade jusqu’au barrage de Loriguilla et son lac artificiel.

Itinéraire en espagnol sur Wikiloc : lien.

 

Le parc naturel de Sot de Chera

Nous reprenons la voiture pour nous rendre à Sot de Chera. Le village a donné son nom au parc naturel qui l’entoure.

Village de Chera, Valence, Espagne

Après une baignade vivifiante dans la rivière du village, nous suivons une route au hasard afin d’explorer les collines environnantes. Un joli lac turquoise nous attend au détour d’un virage. Nous n’avons plus le temps de randonner par ici, mais il doit y avoir quelques sentiers intéressants !

Embalse de Buseo, Sot de Chera, Espagne

 

Notre escapade dans la province de Valence sur une carte

 

Conseils pratiques pour explorer l’arrière-pays de Valence

Louer une voiture à Valence : Faites bien attention si vous réservez une voiture sur internet, les loueurs du coin sont particulièrement doués pour proposer des tarifs bas, puis inventer des frais farfelus lors de la récupération de l’engin. Par exemple, l’agence Centauro refuse de prendre la caution sur la grande majorité des cartes bancaires et impose ainsi son assurance exorbitante. En dessous de 30-35€ la journée, il y a anguille sous roche. Choisissez soit une agence reconnue, soit un service de location entre particuliers tel Drivy.

Dormir à Chulilla : Nous recommandons les yeux fermés cet appartement trouvé sur AirBnbi. Il est grand, neuf, situé en plein centre du village et ses propriétaires sont adorables. Si vous n’avez pas encore de compte AirBnb, vous pouvez utiliser notre lien de parrainage pour économiser 34€ sur votre première réservation.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

5 réponses à “Chelva et Chulilla : randos et découvertes dans les environs de Valence”

  1. Pauline dit :

    Super jolies randos dis donc !

  2. Olala l’Espagne me manque !!! j’ai regardé les vols de Lyon et malheureusement, pas de liaison vers Valence en hiver, snif…

  3. Marie dit :

    WAHOOUUUU !!! Mais vous aviez raison, faut que je montre tout ça à Guillaume, c’est exactement ce qu’il nous faut, et j’imagine bien toutes ces falaises et les sites d’escalade !! Merci pour cette découverte !!!! Biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.