Mi-fugue, mi-raison

Guatapé : maisons colorées et îlots par milliers

Publié dans la catégorie Colombie, le 8 juin 2018

Nous avons beau être parfaitement installés dans notre appartement de Medellín, nous sentons que nos poumons ont besoin d’un petit décrassage. C’est ainsi qu’un matin, au milieu de nos cinq semaines dans la grande bétonnée, nous montons dans un bus en direction d’un petit village à deux heures de route, apparemment joli, paraît-il coloré et entouré, dit-on, de superbes paysages. Il s’appelle Guatapé.

Dessin : bus vers Guatapé

 

Le village coloré de Guatapé

Alors, qu’en est-il ? Eh bien, chers amis, sachez que la Colombie est un pays qui ne déçoit jamais. Le bus nous débarque dans les ruelles les plus farfelues et bariolées que nous ayons parcourues jusqu’ici.

Village de Guatapé en Colombie Village de Guatapé en Colombie

Chaque maison est plus colorée que sa voisine et l’ensemble nous donne l’impression de traverser un livre de coloriage pour enfants. Nous nous demandons bien quel mélange de vitamines les habitants prennent avec leur petit déjeuner !

Village coloré de Guatapé, Colombie Guatapé, Colombie

Les bas-reliefs qui décorent la partie inférieure des maisons s’appellent des zócalos, une tradition qui remonte à plus d’un siècle. Les plus anciens possèdent des formes simples : soleils, losanges, fleurs, lama…

Puis, les habitants ont commencé à représenter leurs métiers ou passions : des voitures de sports devant le garagiste, des pains et croissants pour le boulanger, des guitares chez le mélomane, des crocodiles chez le fan de… euh… tennis, peut-être ?

Quant aux zócalos d’aujourd’hui, l’imagination de leurs créateurs n’a plus de limite ! De véritables scènes sont sculptées : des paysans avec leurs ânes, des tuk-tuks, des fonds marins… Nous avons même croisé la Panthère rose !

Zocalos de Guatapé, Colombie Village de Guatapé en Colombie Église de Guatapé, Colombie

Malgré ses airs de Disneyland, le village est relativement calme durant la semaine. Juste quelques rabatteurs un peu insistants sur la place principale, qui nous mettent leurs menus sous le nez, mais les autres ruelles sont tranquilles et nous prenons bien le temps de nous perdre.

Village de Guatapé en Colombie Sieste devant les zocalos de Guatapé

 

Au sommet du Peñón de Guatapé

Le lendemain, fini les bas-reliefs, nous nous attaquons aux hauts reliefs. Et plus précisément au Peñón de Guatapé, aussi appelé la Piedra del Peñol.

Il faut savoir que la vallée de Guatapé, qui n’avait rien demandé, fut un beau matin inondée par la construction d’un barrage électrique. Ce que les ingénieurs n’imaginaient pas, c’est qu’ils étaient en train de façonner l’un des paysages les plus impressionnants de Colombie. Les dizaines et dizaines de collines qui dormaient là se sont réveillées avec de l’eau jusqu’au cou et un tout nouveau statut d’île.

Et comme la nature est bien faite, un énorme caillou surplombe la vallée en guise de mirador : c’est le fameux Peñón. Il se trouve à une petite heure à pied de Guatapé. Le chemin est plutôt agréable et nous offre déjà de belles vues sur le rocher émergeant tout juste de la brume du matin.

Peñon de Guatapé ou Piedra del Peñol Peñon de Guatapé ou Piedra del Peñol

Vous avez repéré l’escalier en zig-zag sur la droite du rocher ? Et qui est-ce qui va devoir monter les 700 marches jusqu’au sommet ?

Dessin : qui montera sur le Peñón de Guatapé ?

Non, ça ne s’est pas du tout passé ainsi. La vérité, c’est que nous étions tous les deux impatients de découvrir la vue, que nous avons grimpé un peu trop vite et qu’il nous a fallu cinq minutes pour nous en remettre une fois au sommet. Si quelqu’un vous dit que la vue est à couper le souffle, c’est faux, ce sont les marches !

Après, il est vrai que la vue n’est pas mal non plus…!

Vue depuis le Peñon de Guatapé ou Piedra del Peñol Vue depuis le Peñon de Guatapé ou Piedra del Peñol

Vous ne trouvez pas qu’il y a comme un air de fjord, de pays scandinaves ?

Vue depuis le Peñon de Guatapé ou Piedra del Peñol

Nous sentons la météo tourner et rentrons au village de Guatapé, cette fois en tuk-tuk. D’ailleurs, cela ne manque pas, la pluie s’installe avant midi. À moins d’être une grosse marmotte, il vaut mieux se lever tôt en Colombie pour profiter du soleil. Nous jetons un dernier regard aux rues psychédéliques de Guatapé et montons dans le premier bus en direction de Medellín.

Dessin : hasta la vista Guatapé

Conseils pratiques pour visiter Guatapé et la Piedra del Peñol

Hôtel à Guatapé : Nous avons choisi une maison d’hôtes que nous vous recommandons, la Oak Tree House (~27€)i, moins chère que la concurrence car située à cinq-dix minutes à pied du centre-ville. Les chambres sont agréables, le salon est confortable avec ses balancelles, l’accueil est au top et un bon petit déjeuner est inclus dans le prix.

Dormir ou pas à Guatapé ? L’aller-retour se fait très bien dans la journée depuis Medellín. Vous prenez un bus à 8h, à 10h vous montez sur le Peñón, à midi vous déjeunez dans Guatapé et à 14-15h vous grimpez dans le bus du retour. De notre côté, nous avons apprécié de ne pas courir, et surtout de pouvoir monter sur le Peñón tôt le matin, avant la foule et la pluie.

Restaurants à Guatapé : Deux adresses nous ont bien plu. La première est Namaste, qui propose peu de plats mais tous sont végétariens-liens et délicieux. La deuxième est le restaurant d’un chef indien enthousiaste et accueillant. Le lieu s’appelle Don de Sam et nous nous y sommes régalés, même si les prix sont un poil élevés pour le pays.

Monter sur le Peñón de Guatapé : L’entrée est à 18 000 pesos. Le site ouvre à 8h10, mais en arrivant à 8h40 nous étions seuls pendant un petit moment. Il paraît qu’il y a foule à partir de midi, et encore plus le week-end où des bouchons se forment dans l’escalier. Si vous faites l’aller-retour dans la journée depuis Medellín, le bus marque un arrêt dix minutes avant Guatapé. Vous n’aurez ensuite aucun mal à trouver un tuk-tuk ou un taxi entre le Peñón et le village.

Transport en bus de Medellín à Guatapé : Les départs sont fréquents (plusieurs par heure) depuis le terminal nord de Medellín (station de métro Caribe). Prix 14 000 pesos, durée 2h. Retour aux mêmes conditions.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

14 réponses à “Guatapé : maisons colorées et îlots par milliers”

  1. Segolene dit :

    Très mignonne escale effectivement ! Vous êtes devenus au top dans les dessins et les photos aussi !
    Bisous a vous deux !

  2. Phil dit :

    C’est super beau, quand je vois vos photos ca me donne trop envie de partir. Sympa cet escalier aussi. Il m’aurait sans doute fallu plus de 5 minutes pour récupérer (ahah!) mais j’imagine que vous n’êtes pas descendus sitôt arrivés.

    • mifuguemiraison dit :

      Haha, on te rassure, on n’a pas non plus grimpé les marches quatre par quatre ! Le truc, c’est qu’on était un peu stressés de voir que des gros nuages se rapprochaient, et ça n’aurait clairement pas été aussi beau sous la pluie !

  3. Vous avez su parfaitement rendre l’âme de ce village et encore plus de l’aventure du Penon !! On a fait la même erreur que vous : monter rapidement sans pause. J’étais morte en arrivant tout en haut et il m’a fallu 5min avant de pouvoir admirer le paysage !
    J’adore la photo du chien endormi au fait !

    • mifuguemiraison dit :

      Ça doit faire la même chose à tout le monde alors ! Peut-être que l’altitude joue aussi un peu, c’est à plus de 2000m.
      Et on aime bien aussi la photo du chien. Tiens, on aurait même pu ajouter des bulles de BD, on dirait que les personnages se parlent 🙂

  4. « hey, réveille-le, c’est l’heure de sa promenade ! » « non, toi… c’est TON chien, mon cher ! »
    C’est vrai que l’altitude doit jouer un peu… Mais surtout nous qui avons été un brin couillons !

  5. virginie dit :

    Ca y est, j’ai presque réussi à convaincre un de mes 2 hommes sur deux que la Colombie c’était vraiment super….
    Du coup, on ajoute encore un lieu à voir absolument. A ce rythme on y arrivera jamais.
    Guatape est juste sublime .
    C’est toujours un plaisir de suivre vos pérégrinations.
    A bientôt
    Virginie

    • mifuguemiraison dit :

      Salut Virginie !

      C’est une bonne nouvelle ça ! C’est le petit ou le grand qui est partant ? On va essayer d’écrire de bons prochains articles pour convaincre le deuxième alors 😀

  6. virginie dit :

    Le petit , le grand est à fond pour l’Amérique du sud, mais rêve surtout de Pérou et d’Équateur.
    Donc je ne lâche rien 😁

  7. geoffrey dit :

    Magnifique ! Belle découverte

  8. Marie dit :

    Ces maisons colorées, c’est vraiment chouette, mais en effet, y a pas grand monde… tant mieux ! C’est clair que la vue est vraiment magnifique, c’est chouette qu’un barrage est « améliorer » le paysage, ça fait souvent des dégâts… Enfin, c’est clair que ça à l’air très beau !! Allez, je continue à rattraper mon retard !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.