Mi-fugue, mi-raison

Dix idées de randonnées en Sicile

Publié dans la catégorie Italie, le 7 octobre 2019

Durant nos deux mois de voyage en Sicile ainsi que sur les petites îles qui l’entourent, nous avons eu l’occasion de réaliser quelques belles balades pédestres. Voici dix idées de randonnées en Sicile testées et approuvées par nos soins !

Gif animé : comment marche et se déplace l'emblème de la Sicile ?

 

1. Près de Palerme : le rocher du Monte Pellegrino

Puisque Palerme était notre base pendant un mois et demi, nous avons réalisé plusieurs randonnées dans les environs. La première, et probablement la plus facile, consiste à grimper sur le Monte Pellegrino voisin pour retrouver un peu de verdure et obtenir de beaux points de vue. En chemin, vous pourrez visiter le sanctuaire de la sainte patronne de Palerme, ainsi qu’un surprenant palais chinois.

Point de départ : La ville de Palerme. Nul besoin de voiture, le réseau de bus est efficace. Les bons marcheurs pourront tout faire à pied.

Type de circuit : Boucle.

Longueur et durée : Comptez 7km et 2h pour atteindre le sanctuaire depuis le centre de Palerme (remplaçable par un bus), 2km et 1h pour redescendre jusqu’au Palais Chinois par la Valle del Porco, puis 6km et 1h30 pour rejoindre Palerme (remplaçable par un bus).

Difficulté : La montée est un peu raide mais pavée. La descente est non pavée et encore plus raide, évitez cette dernière avec de jeunes enfants ou s’il a plu.

Paysages : La vue est surtout impressionnante durant la montée. Le reste du temps, les arbres ont tendance à cacher le paysage. Si vous n’êtes pas pressés, n’hésitez pas à explorer les autres sentiers du rocher à la recherche de points de vue.

Randonnée sur le Monte Pellegrino, Palerme

Plus d’informations dans notre article de conseils pour visiter Palerme.

 

2. Près de Mondello, le Capo Gallo

Voici une autre randonnée facile à réaliser depuis Palerme, que vous pouvez combiner avec une baignade dans les eaux translucides de la plage de Mondello.

Point de départ : Nous sommes partis de la petite ville de Mondello, dans la banlieue de Palerme, accessible en un coup de bus n°608 depuis le centre de Palerme.

Type de circuit : Aller-retour sur le même chemin.

Longueur et durée : Comptez 500m de dénivelé depuis le sable fin, réalisable en 2h, puis 1h30 pour redescendre.

Difficulté : Moyenne. Le chemin ne comporte pas de complication, si ce n’est le dénivelé qui peut s’avérer difficile aux mois les plus chauds.

Paysages : Depuis la plage de Mondello, il faut traverser un bout de ville, puis une forêt. Au sommet du Capo Gallo, les arbres s’éclaircissent et permettent d’apprécier le superbe panorama sur la côte. Au passage, jetez un œil à l’ancien phare décoré de mosaïques par un ermite qui décidera ou non de venir à votre rencontre, selon son humeur.

Vue sur Mondello depuis le Capo Gallo, Sicile

Plus d’informations dans notre article sur Palerme et les environs.

 

3. Le sommet du Pizzo Carbonara, dans les Madonie

Les Madonie sont des montagnes dont les sommets titillent les 2000m, protégées par un parc naturel et situées dans l’arrière-pays de Cefalù, au nord de la Sicile. Les sentiers de randonnée balisés y sont nombreux et permettent de se mettre au frais durant les canicules estivales. Nous avons testé celui qui grimpe sur le Pizzo Carbonara, le plus haut point de Sicile après l’Etna.

Point de départ : La station de ski Piano Battaglia, située à 1600m d’altitude et accessible en voiture uniquement, à notre connaissance.

Type de circuit : Boucle.

Longueur et durée : 8km, 400m de dénivelé positif et 2h30 de marche.

Difficulté : Moyenne. Nous recommandons les chaussures de randonnée, car le chemin passe souvent sur des cailloux, voire de la neige jusqu’en avril !

Paysages : La végétation est clairsemée et les vues sont belles, sans être fantastiques non plus. Réalisez cette randonnée davantage pour le défi d’atteindre le sommet que pour les panoramas. Les autres sentiers du parc naturel semblent plus verdoyants et intéressants.

Pizzo Carbonara, Madonie, Sicile

Plus d’informations dans notre article sur Cefalù et les Madonie.

 

4. La réserve naturelle de Zingaro

Voici probablement la randonnée la plus connue de Sicile, et ce n’est pas pour rien. Cette petite zone naturelle protégée est particulièrement agréable à découvrir, entre montagne et mer, avec quelques criques où se baigner.

Point de départ : Juste après le village de Scopello. Un bus peut vous y déposer depuis Castellammare del Golfo, mais ses horaires ne sont pas fréquents. Nous étions en voiture.

Type de circuit : Aller-retour sur le même sentier… ou pas.

Longueur et durée : Il existe trois sentiers. Le premier est de faible difficulté, longeant la mer. Le deuxième monte davantage et offre de plus belles vues. Enfin le troisième passe sur la crête, au prix de quelques efforts bien entendu.

Paysages : Une photo vaut mieux que mille mots…

Réserve de Zingaro, Sicile, Italie

 

5. La réserve naturelle du Monte Cofano

Si vous avez peur de croiser trop de touristes dans la réserve de Zingaro, voici une alternative toute proche et beaucoup moins courue. À la base, nous avions en tête de grimper au sommet du Monte Cofano, mais un gros nuage stagnant y avait pris ses aises. Nous nous sommes donc rabattus sur une balade en bord de mer, au pied du caillou.

Point de départ : Le village de Cornino, accessible en voiture uniquement.

Type de circuit : Boucle.

Longueur et durée : 7km et 3h. Les sportifs peuvent, à la place du tour du Monte Cofano (ou en supplément) grimper sur le rocher lui-même, qui culmine à 600m. Les vues y sont apparemment incroyables à 360°.

Difficulté : Facile-moyen. Le chemin est bon et relativement plat. Une petite partie a subi un éboulement récemment et les autorités ont installé des barrières demandant de faire demi-tour. En attendant que le chemin soit réparé, la plupart des randonneurs sautent la barrière et contournent les cailloux tombés.

Paysages : Le sentier est très agréable, dominé par cet immense rocher., longeant la mer entre les fleurs sauvages et des mini-palmiers.

Randonnée près du Monte Cofano, Sicile

Plus d’informations dans l’article sur notre road trip à l’ouest de la Sicile.

 

6. Autour du temple de Segesta

Plutôt que de visiter le site archéologique de Segesta (et payer son entrée), nous avons préféré nous lancer dans une randonnée aux alentours du temple et l’admirer de loin.

Point de départ : Le parking du site archéologique (5€ par voiture).

Type de circuit : Boucle.

Longueur et durée : 8km et 4h.

Difficulté : La première moitié est très simple, mais pas la deuxième moitié qui s’aventure au fond du ravin à travers une dense végétation. Pour simplifier, n’hésitez surtout pas à faire l’aller-retour par le même sentier plutôt qu’une boucle.

Paysages : Vous obtiendrez rapidement une superbe vue sur le temple principal de Segesta, puis vous vous enfoncerez dans une agréable forêt. La deuxième partie compliquée n’est pas mal cela dit, se terminant dans le lit d’une petite rivière.

Temple de Segesta, Sicile, Italie

Plus d’informations dans notre article sur l’ouest de la Sicile.

 

7. Grimpette sur l’île de Favignana

Si le hasard de vos pérégrinations siciliennes vous mène sur l’île de Favignana, dans l’archipel des Égades, n’hésitez pas à vous lancer dans cette promenade qui atteint le point culminant de l’île, c’est-à-dire le fort de la colline Santa Caterina.

Point de départ : La ville principale de Favignana.

Type de circuit : Aller-retour sur le même sentier.

Longueur et durée : Comptez 6km, 330m de dénivelé et deux heures en prenant votre temps.

Difficulté : Plutôt facile et accessible à tous les âges, si ce n’est que la pente est raide.

Paysages : Vous obtiendrez au sommet la plus belle vue des îles Égades !

Favignana et Levanzo, îles Égades

Plus d’informations dans notre article dédié aux îles Égades. Avec un peu plus de temps, nous aurions également aimé nous lancer dans le tour de l’île de Levanzo (dont nous parlons dans le même article).

 

8. La moitié nord-ouest de l’île de Lipari à pied

Changeons maintenant d’archipel et partons à la découverte des fabuleuses îles Éoliennes. Amis randonneurs et amateurs de nature, nous avons trouvé votre paradis. Sur les sept îles, nous en avons visité trois et n’avons pu résister à l’envie de nous lancer dans une longue randonnée sur chacune d’elles. Commençons par ce beau circuit autour de Lipari.

Points de départ et d’arrivée : Depuis la ville principale de Lipari, nous avons commencé par prendre le bus jusqu’à la station Porticello. Nous avons terminé au belvédère de Quattrocchi et repris le bus pour rentrer à Lipari-ville.

Type de circuit : Aller simple.

Longueur et durée : Comptez 17km et un dénivelé positif total de 700m. Nous avons marché 6h en prenant notre temps.

Difficulté : Globalement simple, cet itinéraire passe néanmoins par un court passage compliqué à la hauteur des caves de Kaolin. Par ailleurs, la distance est importante et ne convient qu’à des randonneurs en forme.

Paysages : Superbes ! En particulier, nous avons adoré avoir en permanence vue sur les autres îles Éoliennes à l’horizon et humer les milliers de fleurs printanières autour de nous. L’une de nos plus belles randonnées en Sicile.

Panarea et Stromboli, îles éoliennes

Plus d’informations dans notre article dédié aux îles Éoliennes.

 

9. Le Monte Fossa delle Felci sur l’île de Salina

Certes Lipari est belle, mais Salina l’est encore plus. Nous avons randonné sur l’un des deux volcans (éteints) qui dominent l’île, le Monte Fossa delle Felci.

Points de départ et d’arrivée : Nous sommes partis du village de Malfa où nous logions, au nord de l’île de Salina, et nous avons terminé dans le village de Rinella au sud, d’où nous avons pris un bus retour.

Type de circuit : Aller simple.

Longueur et durée : 11km, 900m de dénivelé positif puis négatif, 5h.

Difficulté : Élevée, surtout pour le dénivelé, mais pas insurmontable. Il suffit d’être en forme.

Paysages : SU-BLI-MES ! La nature est luxuriante, pleine de fleurs sauvages, et les points de vue sont à couper le souffle.

Randonnée sur le Monte Fossa delle Felci, Salina

Plus d’informations dans notre article dédié à Salina, Lipari et Stromboli.

 

10. L’ascension du volcan Stromboli

Et pour finir, voici la terrifiante ascension du Stromboli, sur l’île du même nom. Ce volcan érupte en continu depuis des siècles et permet d’observer de près la fureur de notre petite planète. Toute une aventure. Vous ne serez pas seuls, les randonneurs sont très nombreux et obligatoirement encadrés par un guide. Les treks sont actuellement mis sur pause à cause d’une intensification de l’activité volcanique, mais il est probable qu’ils reprennent à la prochaine saison.

Point de départ : Le village principal de l’île de Stromboli.

Type de circuit : Boucle.

Longueur et durée : 8km, 900m de dénivelé, 4h30 de marche (plus entre 30min et 1h d’observation au sommet).

Difficulté : Élevée. Le sentier est raide et les guides font peu de pauses. Chaussures de randonnée obligatoires.

Paysages : Un volcan en activité offre forcément des paysages originaux, voire lunaires par endroit. Mais le clou du spectacle est magmatique, avec des éruptions fréquentes et toutes proches. Nous n’avons pas vu grand-chose à cause d’un vent défavorable, mais nous croisons les doigts pour que les conditions se réunissent et vous offrent un beau spectacle !

Trek sur le volcan Stromboli, Sicile, Italie

Retrouvez toutes les informations pour organiser votre trek sur le Stromboli dans notre article dédié aux îles Éoliennes.

 

Bonus : une excursion vélo dans l’arrière-pays de Palerme

À Palerme, nous avons loué deux vélos (électriques car nous ne sommes pas de bons grimpeurs !) et imaginé un itinéraire de deux jours à l’intérieur de terres siciliennes, via Monreale, Piana degli Albanesi et San Martino delle Scale. Une boucle intéressante et à l’écart des touristes, avec une nuit dans un B&B et un excellent restaurant au milieu du circuit pour reprendre des forces.

Point de départ : Palerme

Type de circuit : Boucle

Longueur et durée : 80km, 1600m de dénivelé, 2 jours (en prenant notre temps).

Difficulté : Facile avec des vélos électriques… un peu plus dur sinon

Paysages : De beaux points de vue, des montagnettes, des villages et la superbe cathédrale de Monreale en chemin.

Montagne et maisonnette en Sicile, Italie

Tous les détails de notre itinéraire sont disponibles dans l’article sur notre excursion à vélo autour de Palerme.

Et ce n’est pas fini…

Ces dix idées ne sont évidemment pas les seules randonnées possibles en Sicile, elles sont innombrables. Nous pensons notamment à l’exploration de l’Etna, souvent réalisée avec agence mais possible en indépendant. Ou encore à la « Magna Via Francigena », un ancien itinéraire de pèlerinage qui traverse la Sicile de Palerme jusqu’à Agrigento.

N’hésitez pas à compléter l’article en décrivant à votre tour en commentaire les balades et randonnées que vous avez testées en Sicile, pour donner des idées aux autres voyageurs !

 

Dessin : utilisation d'un bâton de randonnée
Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Vous souhaitez nous remercier pour les conseils du blog et nous encourager à continuer ? Voici diverses manières de le faire.


Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

2 réponses à “Dix idées de randonnées en Sicile”

  1. Mathilde dit :

    Je compléterais cette belle sélection par l’Ascension du Vulcano dans les îles éoliennes. On avait adoré, depuis le sommet il y a un panorama vraiment extraordinaire sur les Iles Eoliennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.