Mi-fugue, mi-raison

Les éléphants des plaines d’Udawalawe

Publié dans la catégorie Sri Lanka, le 14 avril 2017

Des éléphants ! Où ça ? Au Kenya ? En Tanzanie ? Au Botswana ?

Parc national d'Udawalawe

Non non. Nous ne nous sommes pas téléportés en Afrique. Nous sommes bien au Sri Lanka, notre île coup de cœur du sud de l’Asie ! Le Sri Lanka est probablement le pays d’Asie qui a le mieux su conserver sa population de pachydermes. Sur les 32 000 éléphants qu’il reste sur tout le continent, 3 000 vivent dans ce tout petit pays. Leur nombre commence même à repartir à la hausse, même si les efforts sont loin d’être terminés.

 

Uda-quoi-déjà ? Ah oui, Udawalawe !

Plusieurs parcs nationaux proposent des safaris dans le pays. Le plus connu est celui de Yala, mais c’est aussi le plus fréquenté. Nous avons opté pour Udawalawe, idéalement situé sur notre route entre Tangalle et Ella. Depuis Tangalle, c’est en bus que nous nous rendons dans la petite ville d’Udawalawe, du même nom que le parc adjacent.

La famille de notre guesthouse nous accueille avec une gentillesse incroyable. Ah… les Sri Lankais ! Ils nous conseillent d’assister au repas des éléphanteaux qui se déroule à l’Elephant Transit Home à 18h. Nous ne nous y rendons pas, mais les enfants qui nous accompagnent (de la famille nous a rejoint en vacances) en reviennent enjoués. Le village, à l’image de n’importe quel lieu dans le pays, offre une agréable promenade. En fond sonore, nous entendons régulièrement le camion du marchand de pain et sa musique entêtante. Certains la reconnaîtront peut-être comme la musique des vendeurs de glaces dans d’autres pays asiatiques.

Le soir, nous dégustons à la guesthouse le MEILLEUR repas de tout notre séjour sri lankais. Bien entendu il s’agit encore et toujours d’un rice & curry, mais chacun des currys de légumes est cuisiné à la perfection !

Dessin : Rice & Curry sri lankais

 

 

Debout là-dedans, c’est l’heure du safari !

Notre safari débute à l’aube, plus propice à l’observation des animaux, dans une jeep six places. 

Jeep au safari d'Udawalawe

Notre perception négative du concept de safari s’évapore lorsque nous comprenons que sans l’argent du tourisme, espaces vierges et espèces sauvages auraient disparu depuis longtemps.

Au bout de quelques minutes sur les petites pistes du parc, nous croisons déjà nos premiers éléphants. Comme nous, ils sont encore un peu endormis, mais c’est la première fois que nous en voyons en liberté et c’est assez irréel !

Éléphant dans le parc national d'Udawalawe Éléphant dans le parc national d'Udawalawe Parc national d'Udawalawe, Sri Lanka

L’enceinte du parc est immense. En trois heures, nous croisons de nombreux autres éléphants, mais aussi des buffles, iguanes, singes, coyotes, suricates, biches, cerfs, crocodiles… Par politesse, nous gardons pour nous tout un tas de noms d’oiseaux.

Paon dans le parc national d'Udawalawe

Le Sri Lanka est le pays des paons sauvages. Il y en a partout. Leur braillement ressemble à « Léon » et s’entend à plus d’un kilomètre à la ronde !

Dessin : cri du paon

 

Oisillon dans le parc national d'Udawalawe
Buffles dans le parc national d'Udawalawe

Buffles sauvages

Buffles dans le parc national d'Udawalawe

Repérez-vous le crocodile ?

Cerfs dans le parc national d'Udawalawe

Biches à pois

Singes dans le parc national d'Udawalawe

Macaques

Paon dans le parc national d'Udawalawe

Paon femelle

Coyotes dans le parc national d'Udawalawe

Coyote

Crocodiles à Udawalawe

Et ce crocodile-là, vous le voyez ?

Nous sommes surpris de constater que les crocodiles se promènent tranquillement entre les autres animaux sans qu’ils ne s’en émeuvent, comme le héron de la photo juste au-dessus. Au fait, saviez-vous que les crocodiles lestaient leurs corps en avalant des pierres dans le but de dépasser le moins possible de l’eau ?

Dessin : crocodile qui mange des cailloux

Les paysages varient entre les différentes régions du parc. Certains ont un air de ressemblance avec la savane africaine, vous ne trouvez pas ?

Parc national d'Udawalawe Parc national d'Udawalawe Parc national d'Udawalawe Parc national d'Udawalawe, Sri Lanka

Il y a beaucoup de jeeps dans le parc, peut-être plus d’une cinquantaine. Mais comme le parc est grand, nous ne sommes pas souvent aux mêmes endroits. Les chauffeurs coupent systématiquement les moteurs, parlent bas et nous laissent le temps de bien regarder. La plupart des espèces sont habituées et continuent de vivre leur vie, tranquillou.

Parc national d'Udawalawe, Sri Lanka

Un éléphant adulte a besoin de près de 200kg de végétaux par jour, soit, pour se faire une petite idée, l’équivalent de 2000 bananes ! Et comme leur repas n’est pas servi sur un plateau, les éléphants sauvages passent environ 90% de leur journée à arracher tout ce qu’ils trouvent à se mettre sous la trompe.

Dessin : éléphant sur la table
Parc national d'Udawalawe, Sri Lanka

Deux éléphants rieurs, qui viennent certainement de se raconter une blague.

 

De retour dans notre maison d’hôtes vers 9h, un festin nous attend en guise de petit déjeuner. Nous avons droit à un florilège de crêpes de toutes sortes comme seuls les Sri Lankais savent en préparer, accompagnées de fruits exotiques !

Petit déjeuner sri lankais

Conseils pratiques sur Udawalawe et son safari

Transports depuis Tangalle : Se rendre au terminal de bus de Tangalle et prendre un bus jusqu’à Embilipitiya (1h30, 67 Rp par personne). Enchaîner avec un autre bus vers Udawalawe (45 minutes, 50 Rp par personne).

Hôtel : Simple et pas chère, l’adorable Pearl White Villa restera notre guesthouse préférée dans le pays. La famille sri lankaise est très accueillante, les chambres sont impeccablement propres et nous y avons savouré la meilleure nourriture de notre séjour !

Safari : Nous avons organisé le safari avec notre guesthouse, au prix de 4000 Rp pour la jeep et son chauffeur pendant trois heures. À cela, il faut ajouter le prix d’entrée dans le parc national, dont le calcul savant en fonction du nombre de personnes dans la jeep nous échappe, mais qui nous est revenu à environ 2600 Rp par adulte.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.


22 réponses à “Les éléphants des plaines d’Udawalawe”

  1. Martine dit :

    Sympathique ce récit !

  2. Marie dit :

    Finalement, vous n’y êtes restés que quelques heures, mais vous ne sortez pas des voitures j’imagine. Enfin, ça doit être bien impressionnant tous ces animaux.
    Bien agréables ces touches gustatives, au cours des récits !!
    Bon, on s’en va pour une semaine de vacances à côté du Pont du Gard !! Biz

    • mifuguemiraison dit :

      Non, on ne sort (quasiment) pas de la voiture. C’est vrai que ça pourrait être encore plus sympa à pied, mais les éléphants sont imprévisibles et dangereux.
      Profitez bien du soleil du sud !

  3. Pauline dit :

    C’est un avant-goût avant un futur grand safari d’Afrique ?

  4. Ségolène dit :

    Un article juste pour Udawalawe, sympa de faire durer le plaisir !! Le plat d’aubergines confites, Brinjal Moju, c’était fabuleux ! Vous avez pris de superbes photos !

    • mifuguemiraison dit :

      Ah cool, tu as retrouvé le nom du plat d’aubergines ! Est-ce que vous avez essayé de le cuisiner ?
      Merci pour les photos !

      • Segolene dit :

        On attend la saison des aubergines. Par contre difficile de trouver des recettes et la dame avait dit que sa recette était différente de celle du brinjal moju traditionnel.

  5. Anne-Sophie dit :

    Article très sympa, documenté avec de bien jolies images! J’ignorais qu’on pouvait faire un safari au Sri Lanka 🙂
    Et les chips de lentilles me tentent bien !!

    • mifuguemiraison dit :

      Merci Anne-Sophie !
      Nous de même, nous l’ignorions avant de venir. Et de façon générale on mange très bien au Sri Lanka !

  6. Lauriane dit :

    Superbe ! C’est rare de voir des gens qui voient des éléphants d’Asie dans la nature, habituellement c’est en ville ou dans des centres.
    Du coup est-ce que vous avez eu l’impression de les déranger ? 😊

  7. Xavier dit :

    Bonjour les fugueurs , et bravo pour votre page, j’ai beaucoup aimé votre style.
    Je compte bien montrer vos photos et dessin à mon fils qui rêve déjà de faire un safari en 4×4… 🙂
    On débarque justement au Sri Lanka fin juin avec au planning le Parc Uda machin chouette … et on aimerait bien s’inspirer de votre expérience en faisant tout avec Pearl White Villa, on va donc réserver via booking ou agoda mais on aurait bien aimé les contacter avant par mail pour réserver le safari, afin d’être sûr qu’ils aient de la place pour nous car on risque d’arriver tard la veille , vous auriez leur adresse mail ? ou un autre moyen de les contacter ?

    • mifuguemiraison dit :

      Salut Xavier et merci pour les compliments !

      Désolés, nous n’avons que le numéro de téléphone de Pearl White Villa (+94 71 858 5200) et il faut s’accrocher car la communication en anglais n’est pas facile ! Ce qu’on vous conseille de faire, c’est de réserver via Booking (ou Agoda, mais Agoda passe par Booking pour cet hôtel). Pearl White vous enverra un message pour vous remercier de la réservation. À partir de là, en répondant à ce message, vous pourrez communiquer avec eux et les prévenir que vous êtes intéressés par le safari.

      Mais concrètement, on pense qu’il n’y a aucun risque et que même la veille à 22h ils seraient capables de trouver une jeep disponible le lendemain matin.

  8. XAVIER dit :

    Merci pour ces infos précieuses et votre réponse ultra rapide 🙂
    Et bien ça y est on a réservé pour 2 nuits , par contre on vient de voir qu’il faut les payer sur place en USD , c’est obligé ? on ne peut pas les payer en roupie srilankaise ?
    Normalement c’est ma dernière question … enfin pas sûr car je viens de voir que vous êtes aussi passé par Ella et Kandy qui sera notre étape suivante ….

    • mifuguemiraison dit :

      Les prix sont souvent donnés en dollars au Sri Lanka, mais c’est purement indicatif. Aucun besoin d’en avoir sur soi, les hôtels font la conversion en roupies !

      • XAVIER dit :

        Super,merci,et bonne journée !
        Au fait, et si ce n’est pas indiscret, vous êtes dans quel coin de la planète en ce moment ?

        • mifuguemiraison dit :

          On s’est rapproché de la France, on est à Tenerife, aux Canaries… Toujours des plantes tropicales mais moins de chaleur et d’humidité !
          Bonne journée !

  9. Joy dit :

    Waw, ton article m’a complètement fait rêver. Je rêve d’aller au Sri Lanka depuis … toujours je pense. J’espère pouvoir réaliser ça rapidement !
    Tes photos sont vraiment très belles ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.