Mi-fugue, mi-raison

Sur les hauteurs du Sri Lanka : Ella et Kandy

Publié dans la catégorie Sri Lanka, le 4 mai 2017

Après notre visite du parc naturel d’Udawalawe, nous poursuivons notre remontée vers le nord, avec deux étapes de montagne à Ella, puis Kandy. La diversité des paysages est fascinante pour une aussi petite île !

Ella : la tête dans les nuages

Dans la région d’Ella, nous jetons notre dévolu sur une maison d’hôtes appelée Morning Mist, un nom qui signifie « brouillard du matin ». C’est bien trouvé car le brouillard n’est effectivement jamais très loin. Les nuages circulent toute la journée, tels de gros paquebots, entre les collines de ce havre de paix et de verdure. Seuls les cris d’un paon sauvage viennent parfois troubler le silence. Imaginez maintenant une maison blanche à colonnes, nichée au sommet d’une butte, au beau milieu d’une plantation de thé. Voilà, vous êtes dans les montagnes sri-lankaises !

Nuages dans la vallée d'Ella, Sri Lanka Montagnes sri lankaises, Ella, Sri Lanka La terrasse du Morning Mist, Ella, Sri Lanka

Les possibilités de promenades sont nombreuses dans les environs immédiats. Pour notre première randonnée, nous grimpons sur l’Eagle’s Rock, une colline qui surplombe notre petit village. L’aller-retour nous prend 1h30 à petits pas. Nous n’y voyons aucun aigle, en revanche la vue à 360° est saisissante !

Eagle's rock, près du Morning Mist Eagle's rock, Ella, Sri Lanka Eagle's rock, Ella, Sri Lanka

Étrangement, nous avons souvent constaté ailleurs dans le monde que les habitants des montagnes étaient moins sympathiques avec les touristes que ceux d’en bas. Eh bien, ce n’est pas du tout le cas au Sri Lanka ! Encore une fois, nous n’avons croisé que des sourires.

Le confort semble mettre un peu de temps à arriver dans les hauteurs du Sri Lanka. Nous remarquons par exemple que les habitants n’ont pas encore l’eau courante et qu’ils viennent tirer l’eau au puit. En revanche, le nombre de tuk-tuk sur les routes est impressionnant, pour une région somme toute assez peu peuplée. L’explication est simple : beaucoup de familles possèdent leur tuk-tuk privé, moins cher à l’achat qu’une voiture.

Amba, plantation de thé, Sri Lanka

Par curiosité, nous rendons visite à une plantation de thé appelée Amba, qui produit un thé de la plus haute qualité. Ils fournissent par exemple le Noma de Copenhague, ancien « Meilleur restaurant du monde ». Si l’envie vous prenait de vous lancer dans l’industrie, voici quelques secrets que nous avons soutirés au guide : 1) les arbustes sont bio, 2) la cueillette se fait exclusivement à la main, 3) seules les deux ou trois feuilles les plus jeunes et fraîches d’une branche sont utilisées et 4) les feuilles sont roulées une par une à la main. En comparaison, un sachet de thé bas de gamme contient n’importe quoi, y compris la tige, et tout est broyé par des machines.

Cueilleuse de thé, Ella, Sri Lanka
Plantation de thé Amba, Sri Lanka

Trois feuilles par branche, pas plus !

Visite de la plantation de thé Amba, Sri Lanka Séchage des feuilles de thé, Sri Lanka

Nous participons à la dégustation optionnelle et pouvons vous confirmer que leur thé est bon. Mais comme pour le vin, nous n’avons pas le palais suffisamment délicat pour apprécier toutes les subtilités de ce thé haut de gamme !

Dessin : Dégustation de thé

Les jambes échauffées par l’Eagle’s Rock, nous décidons maintenant d’entreprendre l’ascension plus ambitieuse du Ella’s Rock. Il s’agit d’un rocher qui domine la ville d’Ella et offre un point de vue spectaculaire sur la vallée.

Randonnée au Ella's Rock, Sri Lanka

La randonnée aller-retour est censée prendre quatre heures, mais, accompagnés d’enfants et freinés par la pluie, il nous en faudra plus de sept pour la compléter.

Randonnée Ella's Rock, Sri Lanka Randonnée Ella's Rock, Sri Lanka Randonnée Ella's Rock, Sri Lanka

Nous faisons pour la première fois connaissance avec des sangsues, ces petites bestioles… très attachantes ! Rien de bien grave cependant, et il ne faut pas que cela vous empêche de profiter de ces paysages démentiels. Elles sont petites et rampent sur le sol, attirées par l’odeur des passants. Il vaut mieux avoir des chaussettes hautes et vérifier de temps à autre qu’aucun vermisseau n’est en train de les escalader. Au pire, ayez un peu de sel sur vous pour les décrocher.

Dessin : Sangsues en randonnée

La fin de la randonnée emprunte directement la voie de chemin de fer, ce qui est assez amusant et sans danger. Il suffit de s’écarter si vient à passer l’un des trois ou quatre trains quotidiens.

Randonnée Ella's Rock, Sri Lanka

Pour compléter notre récit, voici un extrait du carnet de voyage de notre nièce :

Carnet de voyage enfant au Sri Lanka

À quand le blog de voyage ?

Avant son voyage au Sri Lanka, nous avons offert un roman intitulé Les aventures de Philibert au Sri Lankai à notre nièce de neuf ans. Non seulement elle l’a dévoré en un temps record et relu trois fois, mais elle nous en parlait aussi tout le temps sur place et adorait découvrir les lieux évoqués dans l’histoire. Une livre 100% recommandé si vous comptez voyager au Sri Lanka avec des enfants !

 Conseils pratiques sur Ella

Hôtel : Comme écrit plus haut, nous avons logé au Morning Misti, une grande maison d’hôtes en pleine montagne. Le lieu est isolé et un peu loin de la ville d’Ella, mais les possibilités de randonnées tout autour sont excellentes. Nous regrettons juste les tarifs un peu élevés en comparaison des autres guesthouses sri lankaises.

Venir au Morning Mist depuis Udawalawe : Bus depuis Udulawale vers Wellawaya : 1h, 100 Rp par personne. Puis nous avons esquivé les rabatteurs déchaînés qui prennent leur commission pour dégoter nous-mêmes un taxi, garé un peu plus loin. Il nous a emmenés au Morning Mist en 40 minutes pour 2800 Rp.

 

Nous nous sommes rendus à Kandy, notre destination suivante, par le train. Et comme nous avons ADORÉ le trajet, nous lui avons dédié un article :

Train d'Ella à Kandy, Sri Lanka

☛ Ella à Kandy : le plus beau voyage en train de notre vie !

 

Kandy : haut lieu du bouddhisme au centre du Sri Lanka

Kandy est l’ancienne capitale d’un royaume qui s’étendait sur près de la moitié de l’île de Ceylan et résistait aux agressions des colonisateurs portugais et néerlandais. À l’époque, les chemins de montagne menant à Kandy étaient tenus secrets afin de protéger la ville et, apparemment, cette invraisemblable technique fonctionnait réellement !

Aujourd’hui, Kandy n’est plus la capitale, mais elle est restée un lieu important pour les bouddhistes du pays. Suite à la crémation de Bouddha, une canine (de cinq centimètres de long !) aurait été retrouvée intacte au milieu des cendres. D’abord vénérée en Inde durant de longs siècles, cette dent hors norme fut exfiltrée au Sri Lanka, dissimulée dans la coiffure d’une princesse. Aujourd’hui, un grand temple, appelé tout simplement le Temple de la Dent, lui est consacré en plein cœur de Kandy. Les pèlerins viennent même de toute l’Asie pour se recueillir devant la quenotte sacrée.

L’intérieur du temple se visite moyennant 1000 roupies par personne, mais nous nous sommes contentés d’observer l’effervescence religieuse à l’extérieur, une fois en journée et une seconde fois à la nuit tombée lorsque le temple est illuminé.

Temple de la Dent, Kandy, Sri Lanka Temple de la Dent, Kandy, Sri Lanka Temple de la Dent, Kandy, Sri Lanka

Concrètement, la ville n’est pas aussi belle que son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO pourrait le laisser croire. Certes, quelques vieux bâtiments de style colonial lui confèrent par endroit un petit air britannique, mais rien de phénoménal. C’est la promenade le long du lac que nous préférons. Nous sommes bien surpris lorsque nous observons un gros pélican gris qui pêche et gobe des poissons plus larges que son cou !

Centre ville de Kandy, Sri Lanka Lac de Kandy, Sri Lanka Lac de Kandy, Sri Lanka Centre ville de Kandy, Sri Lanka Centre ville de Kandy, Sri Lanka Centre ville de Kandy, Sri Lanka Marché de Kandy, Sri Lanka

Dans les environs de Kandy, le jardin botanique offre une sortie sympathique. Alors que nous pensions en faire le tour en une heure, nous y restons pratiquement la journée. Le parc est immense, avec de longues allées, de grandes pelouses où s’amusent les écoliers sri lankais, un pont suspendu, des serres, ainsi que des collections de palmiers, de cocotiers, de cactus, de bambous…

Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Pont suspendu, Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Bande de filles, Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Enfants qui jouent, Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Enfants qui jouent, Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Enfants qui jouent, Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka

Les plantes sont particulièrement bien mises en scène, ce qui permet de découvrir des espèces rares et spectaculaires. L’arbre boulet de canon, par exemple, produit de gros fruits ronds, durs comme du métal. Le baobab d’Afrique a un tronc ventru, tandis que celui de l’eucalyptus arc-en-ciel est multicolore. Nous découvrons même les plus grosses noix de coco du monde, qui pèsent jusqu’à trente kilos et mettent six ans à atteindre la maturité !

Baobab, Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Arbre boulet de canon, Jardin botanique de Kandy, Sri Lanka

Une famille de macaques se promène dans le parc et il est assez facile de les approcher. Une immense colonie de chauves-souris peuple également les lieux ici. Elles sont littéralement des milliers à dormir la tête en bas, suspendues en haut des arbres et c’est très impressionnant !

Macaque, jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Macaque, jardin botanique de Kandy, Sri Lanka Colonie de chauves-souris, jardin botanique de Kandy, Sri Lanka

 

Au revoir la montagne, au revoir Kandy, direction le nord du pays !

Gare de Kandy, Sri Lanka Gare de Kandy, Sri Lanka

Conseils pratiques sur Kandy

Hôtels : Nous avons testé deux guesthouses à Kandy qui nous ont bien plu :

  • Shine Residencei : une famille sri lankaise sympathique loue des chambres toutes neuves, cuisine un excellent petit déjeuner et fournit de bons conseils sur la ville.
  • Jilly Stayi : un bon plan pour les backpackers avec un prix imbattable, des chambres tout à fait correctes, une petite terrasse et le petit déjeuner compris.

Restaurant : Si vous ne connaissez pas la dosa, cette délicieuse crêpe indienne, foncez chez Balaji Dosai et commandez une Paper Dosa (la plus large et la plus croustillante) ou une Masala Dosa (aux pommes de terre épicées). Si vous connaissez déjà, foncez-y quand même car elles sont excellentes. Si au premier abord l’hygiène ne paraît pas être leur priorité, aucun problème digestif n’a été à signaler malgré trois repas sur place !

Café : Natural Coffee est un café parfait pour une petite pause en centre-ville, avec un bon wifi.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.


4 réponses à “Sur les hauteurs du Sri Lanka : Ella et Kandy”

  1. Bernard & Isabelle dit :

    Encore un agréable moment à voyager devant notre écran. Nous imaginons sans peine vos yeux écarquillés face à ces paysages magnifiques et votre bonheur à voir tous ces sourires. Nous avons un faible bien sûr pour la petite fille et sa grosse peluche blanche… et dans un autre registre pour le train sous la pluie.

  2. Sonia dit :

    Moi aussi j’ai adoré ces lieux, que de belles randonnées nous y avons pu faire! Je garde aussi un souvenir émouvant de la maison d’hôtes Morning Mist près d’Ella! Nous y avons été accueillis mieux qu’à la maison. Je vois que le projet marche bien, elle venait à peine d’ouvrir lorsque nous y avons logé. Je m’en réjouis car la gérante est un amour. Bonne continuation pour votre nouvelle vie de « nomade », chapeau et bravo!
    So

    • mifuguemiraison dit :

      Tiens, c’est marrant que t’y sois allée dès l’ouverture ! La proprio se démène pour faire les choses bien, et le lieu est magique…
      Heureux de t’avoir rappelé de bons souvenirs alors !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.