Mi-fugue, mi-raison

Pangkor : on adore !

Publié dans la catégorie Malaisie, le 3 août 2016

Après Penang, nous voulions poser nos sacs-à-dos quelques jours sur l’une des jolies îles de Malaisie. Nos pauvres orteils ne s’étaient pas trempés dans l’eau salée depuis les plages du Péloponnèse, trois mois plus tôt. Il fallait y remédier !

La majorité des voyageurs explorent les îles Perhentian, les îles Langkawi ou les îles Tioman. Malheureusement, en plein mois de juillet, une grande partie des logements sont pleins et les prix sur ces îles ne sont pas compatibles avec notre budget. Alors, en cherchant bien, nous avons débusqué la petite Pangkor. Proche de Kuala Lumpur et peu construite, elle est appréciée des Malaisiens mais snobée par les touristes occidentaux à la recherche de plages absolument parfaites.

Eh bien nous, nous sommes vraiment heureux d’avoir fait ce choix !

 

Plage de Coral beach à Pangkor, Malaisie

 

Pangkor : simplicité et authenticité

L’île n’est certes pas la plus belle du monde. Les plages ne sont pas parfaitement propres, quelques détritus traînent dans les coins. La plupart des restaurants et des magasins sont des bouis-bouis. Mais c’est ça qui est génial, c’est authentique ! Les immeubles n’ont pas encore envahi l’île recouverte en grande partie par la jungle.

Ce qui caractérise le plus Pangkor, c’est sa bonne ambiance. Une ambiance décontractée, tranquille, simple. On se sent bien, loin de tout, dans un monde où il est possible de vivre d’amour et de lait de coco.

Dessin vivre d'amour et de lait de coco

Les plages de Pangkor

Notre hôtel était situé à deux minutes de la plage de Monkey Beach, qui, comme son nom l’indique, héberge une famille de macaques. Juste à côté, à cinq minutes à pied, se trouve Coral Beach, plus grande et encore plus belle.

Pulau Pangkor, Malaisie

En semaine, il y avait très peu de monde sur la plage. Davantage le weekend, mais ce n’était pas dérangeant car il y avait toujours cette ambiance joyeuse. Nous avons remarqué qu’ici, personne ne s’étend sur sa serviette pour travailler son bronzage. Non, les gens viennent pour rire et jouer dans l’eau, enfants comme adultes !

Petit garçon sur la plage à Pangkor, Malaisie

Spider-Boy

Nous avons eu du mal à résister aux balançoires installées ça et là sur les plages. C’est grave docteur, à notre âge ?

Balançoire au-dessus de la mer à Pangkor, Malaisie Balançoire sur la plage au coucher de soleil, Pangkor, Malaisie

On trouve également de nombreux hamacs au bord de l’eau mais ils sont fabriqués à partir de filets de pêche troués, ça gratouille. Prévoyants, nous transportons depuis le début de notre aventure notre propre hamac deux places.

Hamac tour du monde

Eh bien oui, dans la vie il faut avoir le sens des priorités ! En plus c’est un hamac ultra compact car fait en toile de parachute, dégotable icii pour ceux qui ont le même sens des priorités que nous.

Hamac sur la plage à Pangkor, Malaisie

Bon, la sieste aurait été totalement reposante si un singe ne s’était mis à manger les fruits de l’arbre au-dessus de nous, un badamier, en jetant les restes sur le hamac. Sans même s’excuser !

Singe en Malaisie

 

Que faire à Pangkor ?

Plusieurs activités nautiques sont proposées sur la plage : observation des poissons, kayak, banane flottante… À part cela, il n’y a pas grand chose à faire, si ce n’est se détendre complètement et admirer le paysage.

Plage sur l'île de Pangkor, Malaisie Plage à Pangkor, Malaisie

 

Il paraît que Pangkor était autrefois un refuge de pirates. En guise de trésor, nous n’avons pas trouvé de pièces d’or mais des couchers de soleil sur la plage, chaque soir sublimes.

Coucher de soleil à Pangkor Coucher de soleil sur l'île de Pangkor

Notre recette du bonheur : se rendre au Daddy’s café, un restaurant les pieds dans le sable. Commander un jus de pastèque frais, une salade à la mangue, un dhal, et attendre le coucher de soleil.

Tables sur le sable à Pangkor, Malaisie Dîner les pieds dans le sable

Sur la côte Est de l’île se trouve Pangkor-ville et son curieux enchevêtrement de pontons, étalés sur près de deux kilomètres de côte. On peut se promener sur la jetée, ou monter sur une sorte de promontoire qui offre un point de vue intéressant.

Village de pêcheurs à Pangkor, Malaisie Village de pêcheurs à Pangkor, Malaisie

La pêche est l’activité principale de l’île. Pangkor est réputée en particulier pour sa production d’anchois et autres petits poissons séchés. On peut les voir sécher au soleil, étalés sur les pontons.

Pêcheurs à Pangkor, Malaisie
Poisson porc-épic

Bouh ! (un poisson porc-épic)

 

Connaissez-vous le calao ? L’île abrite cette curieuse espèce d’oiseaux, qui semble avoir deux becs.

Calao, oiseau bicorne

Le patron de notre hôtel nous a conseillé d’aller voir l’homme qui nourrit les calaos, à l’arrière du village de Teluk Nipah. Il propose aux touristes de tendre des bouts de banane en l’air. Croyez-nous, on ne fait pas le malin lorsque ce sont trois ou quatre de ces gros oiseaux qui nous foncent dessus en simultané !

Calaos nourris avec des bananes

 

En parlant d’animaux volants, nous avons remarqué à la nuit tombée d’énormes chauves-souris. Elles se suspendaient dans le manguier au-dessus de nos têtes pour décrocher des mangues et s’envoler avec. Nous nous sommes renseignés, ce sont des roussettes de Malaisie qui ont pour nom scientifique Pteropus vampyrus. Pas rassurant du tout !

Roussette de Malaisie

 

Un accueil sans pareil

Pour finir, notre séjour n’aurait pas été aussi agréable sans le patron de notre hôtel. Il s’est occupé de nous avec une grande gentillesse. D’origine indienne, il nous a invités un midi à goûter sa recette de curry aux légumes. Il nous a même fait une belle surprise en préparant des dosais, pour notre petit déjeuner. Nous lui avions dit, la veille, que nous adorions ces grandes crêpes indiennes.

Il nous a également expliqué les discriminations dont souffraient les minorités en Malaisie, et les Indiens en particulier. Ce fut difficile pour lui de parvenir à ouvrir son hôtel. Jusqu’alors, nous pensions au contraire que la Malaisie était un exemple réussi de pays où toutes les ethnies cohabitaient joyeusement. Hélas, il semble que ce soit un peu plus complexe que ce que nous avions déduit en tant que simples touristes.

 

Notre avis sur l’île de Pangkor

Si vous avez un budget restreint et que vous cherchez une île sympathique en Malaisie, n’hésitez pas, on se sent bien à Pangkor !

Coucher de soleil à Pangkor

 

Conseils pratiques sur Pangkor

Venir à Pangkor : comme pour toutes les destinations en Malaisie, il y a de nombreux bus très confortables et peu chers. Ils vous emmèneront à Lumut d’où un ferry part toutes les heures pour Pangkor.

Se déplacer à Pangkor : si vous logez à Teluk Nipah où sont situées la majorité des guesthouses, les plages ne sont qu’à quelques minutes à pieds. Si vous souhaitez explorer le reste de l’île, vous pouvez faire appel à l’un des nombreux taxis-fourgonnettes roses ou louer un scooter pour les plus téméraires (on nous l’a déconseillé à cause des pentes et des virages).
Taxi rose à Pangkor

Dormir : nous recommandons chaudement l’hôtel Joe’s fishermani ouvert récemment. De belles chambres en bois, une magnifique piscine accessible de jour comme de nuit et surtout un accueil incroyable.
Belle piscine d'hôtel

Manger : plusieurs stands de rue proposent de bons « fried rice » ou du poisson frais. Pour une soirée romantique les pieds dans le sable, rendez-vous au Daddy’s café sur Coral Beach.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.


28 réponses à “Pangkor : on adore !”

  1. Pauline dit :

    Beauté et simplicité… Les photos de balançoire et coucher de soleil font rêver !! Ca me donne un avant gout de nos vacances…

  2. Martine dit :

    C’est un article bien coloré. Les photos sont magnifiques et le récit, toujours aussi agréable à lire!

  3. Marie dit :

    Wahou les photos de couchers de soleil sont trop belles !! ça donne bien envie, aussi le genre d’endroit qu’on apprécierait !!

  4. J.Claude dit :

    Bravo encore une fois de nous faire vivre votre aventure . Peut-être suivrons nous vos traces un jour !
    Bonne route à vous et à bientôt de vos nouvelles .

  5. sego dit :

    Là ça commence à faire trop d’endroits où on voudrait nous aussi aller en vacances ! Va falloir sérieusement réfléchir à vous suivre…
    PS : pourquoi le formulaire de commentaires est prérempli avec Curiosity Escapes (email et site web inclus) ?

    • mifuguemiraison dit :

      Vous pourriez commencer par le Vietnam par exemple 🙂
      (Bizarre, c’est censé marcher avec les cookies, donc il ne devrait pas y avoir d’échange de session…)

  6. Mathilde dit :

    Bouh, j’ai pris du retard dans la lecture 🙂
    Incroyable cette histoire de singe malpoli, et ces chauves-souris… Il y a une sacrée faune sur l’île !
    Votre programme restau-pastèque-soleil couchant donne envie, sur cette île où on a l’air tranquille.

  7. h et j dit :

    en retard pour la découverte mais quel plaisir!De très belles images qui en plus dégagent du bonheur,le vôtre.

  8. Super article, ça a l’air vraiment chouette en effet. J’adore vos dessins, ça rend le récit encore plus captivant 🙂

  9. Claire dit :

    Ah là là, quelles images ! Le lieu à l’air incroyable. J’aime aussi beaucoup vos dessins 🙂
    Un petit coin de paradis que je note dans un coin si jamais je passe par là.

    Merci pour ces magnifiques récits !
    Amitiés
    Claire

  10. Laura dit :

    Quelles belles photos! C’est magnifique 🙂

  11. geoffrey dit :

    Les couchers de soleil sont dingues ! La chance.
    Ça me rappelle l’Indonésie, une plage un peu similaire. Il y avait des chauves-souris pareil mais je ne crois pas qu’elles étaient si grandes, ça doit être impressionnant.
    C’est la saison des mangues ? Vous vous régalez ?

    • mifuguemiraison dit :

      Ça n’avait pas l’air d’être la saison des mangues. C’est plutôt en ce moment en Indonésie que nous nous régalons avec les mangues !

  12. guillaume dit :

    Coucou à vous,
    Je viens de voir votre blog et bravo, belles photos et jolis commentaires..
    Justement je m’apprête à partir pour cette ile demain..
    Je voulais savoir combien coute votre hébergement et si il y a des hébergements peu couteux..
    Merci et au plaisir de vous lire..

    Guillaume

  13. Johan dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article, ça vient de nous donner envie, nous qui avons peur qu il y ait trop de monde aux Perhentiannes. Deux questions cependant: comment était le temps? Nous comptons y aller en juin. Enfin, peut-on faire du snirkeling en autonomie à partir des plages ? Merci beaucoup !

    • mifuguemiraison dit :

      Salut !

      Sur quatre jours nous avons eu trois jours de beau temps et un jour de pluie. C’était en juillet, et il n’y a pas de grosse différence avec juin normalement !

      Pour le snorkeling, vous pouvez partir depuis la plage mais l’eau est un peu trouble et il y a peu de poissons. Ce n’est apparemment pas le meilleur spot de Malaisie pour ça ! En revanche c’est l’endroit parfait pour glandouiller dans un hamac et admirer les coucher de soleil, toujours superbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.