Mi-fugue, mi-raison

Étape glauque aux Cameron Highlands

Publié dans la catégorie Malaisie, le 10 août 2016

Comme son nom l’indique, Cameron Highlands est un plateau montagnard. Grâce à son altitude de 1400m environ, la température y est supportable toute l’année, aux alentours de 20°C. Vu la vague de chaleur qui nous avait accueillis en Malaisie, nous étions plutôt impatients de nous y rendre !

Vous l’aurez compris dès le titre, nous n’avons pas aimé les Cameron Highlands. Soit nous sommes passés à côté de ses beautés cachées, soit elles sont largement surestimées.

Les plantations de thé

Depuis que les colons britanniques ne viennent plus en villégiature aux Cameron Highlands pour se rafraîchir, ce sont les collines plantées de théiers qui font la réputation de la région. À tel point qu’elle est devenue une étape classique pour les voyageurs en Malaisie. Avez-vous déjà vu une plantation de thé envelopper des petites collines ? L’un de nous deux en avait visité à Munnar en Inde et voulait à tout prix faire découvrir cela à l’autre. C’est surprenant, enchanteur et particulièrement photogénique.

Nous nous sommes donc rendus au Cameron Bharat Tea Estate, l’une des plantations de la région.

Plantation de thé, Cameron Highlands
Plantations de thé, Cameron Highlands
Cameron Bharat Tea Estate, plantations de thé aux Cameron Highlands

Pas mal, n’est-ce pas ? En réalité, le paysage n’était pas du tout aussi impressionnant que ce que les photos laissent croire. Bien moins beau qu’à Munnar ! La plantation est assez petite et ne s’étale pas à perte de vue comme on l’imagine. Cela pourrait passer, s’il n’y avait pas cette fichue ligne à haute-tension qui traverse la propriété, ainsi que des bâtiments un peu partout. Toute la difficulté consiste alors à trouver le meilleur angle de vue pour prendre des photos avantageuses.

Plantation thé Malaisie

Avez-vous repéré la ligne haute-tension ?

La balade est certes agréable mais c’est raté pour le cadre magique. Malheureusement, c’est ce que nous avons vu de plus beau dans la région, de très loin. Nous avons juste l’impression de nous y être fait appâter par une série de photos bien cadrées.

Venus en taxi jusqu’à la plantation, nous avons décidé de faire du stop pour rentrer. Au bout de quinze minutes sans succès devant un défilé de 4×4 luxueux, une voiture s’est enfin arrêtée : deux jeunes ouvriers agricoles sympathiques, dans une voiture tellement rouillée qu’elle avait des trous à la fois au plancher et au plafond !

Dessin auto-stop voiture pourrie

Les randonnées

Si nous avons eu de la chance avec le soleil le premier matin pour la visite de la plantation, il ne sera apparu que deux heures sur les trois jours. Le reste du temps, le climat fut soit pluvieux, soit brouillardeux, soit… les deux en même temps !

Nous avions prévu d’emprunter l’un des chemins de randonnée balisés. Il y en a une dizaine et notre choix s’était arrêté sur le trail n°1. Hélas, le jour même, nous nous sommes dégonflés, ne voyant pas la pluie se calmer.

La ville de Brinchang

C’est à Brinchang que nous avons choisi notre hôtel. Notre chambre avait vue sur la place principale, qui est en fait un vaste parking. La ville n’est vraiment pas glamour, surtout sous la pluie. Pour l’égayer, quelques arbres en plastique ont été plantés.

DSC00782

Autre problème, il n’y a pas d’activité intéressante en ville, il faut donc prendre un taxi pour chaque déplacement.

La ville de Tanah Rata

Tanah Rata est l’autre ville des Cameron Highlands, à quelques kilomètres seulement de Brinchang. Ce qui est surprenant, c’est la façon dont les touristes se répartissent entre les deux villes : Brinchang pour les touristes locaux et Tanah Rata pour les touristes occidentaux. Cela ne nous semblait pas très grave au moment de la réservation, nous qui ne sommes pas vraiment grégaires. Or cela change beaucoup de choses, au niveau des hôtels et des restaurants.

Pour le logement, les occidentaux recherchent une décoration agréable, un personnel sympathique et du papier toilette. Les Malaisiens semblent préférer avoir une grande télévision, un personnel qui ne s’adresse jamais à la femme directement (« Sir, yes Sir ») et un jet d’eau pour les toilettes.

Quant aux restaurants, Brinchang propose essentiellement des restaurants chinois, dont la spécialité est le « steamboat ». Il s’agit d’une fondue chinoise, c’est-à-dire un bouillon dans lequel on plonge les aliments crus. Nous avons testé et avons été déçus, l’ensemble n’a pas de goût. En revanche, à Tanah Rata, nous nous sommes régalés : riz sauté à l’ananas, curry de pois-chiches, crêpes au chocolat, jus de fruits frais…

Le steamboat, spécialité de Brinchang

Le steamboat, spécialité de Brinchang

C’est donc à Tanah Rata que nous vous conseillons de trouver un logement. Ce n’est pas plus beau que Brinchang, mais c’est plus vivant. D’ailleurs les « backpackers » (voyageurs à sac-à-dos) défilent par dizaines sur les trottoirs, sous leurs capes de pluie.

 

Autres activités aux Cameron Highlands

Mises à part les plantations de thé, pas aussi spectaculaires que nous l’espérions, et peut-être les chemins de randonnée que nous n’avons pas vus, la région est désespérément laide. De la fenêtre du bus, nous n’avons aperçu que des immeubles blêmes, des chantiers gigantesques et des serres. Des serres qui recouvrent parfois une vallée entière. Car la région est utilisée pour faire pousser toutes sortes de fruits, légumes et fleurs qui ne pourraient pas survivre ailleurs en Malaisie. La star ici, c’est la fraise, que l’on retrouve sous toutes ses formes dans les boutiques pour touristes : peluche, coussin, magnet, sac-à-main, parapluie…

L’une des activités proposées est justement de visiter une ferme aux fraises, avec empiffrage à volonté. Nous nous sommes renseignés, il s’agit de cultures industrielles : les fraisiers sont cultivés hors-sol et sur plusieurs étages, dans d’immenses serres. Non merci.

Fraise

L’autre attrape-touriste activité pour laquelle on voit beaucoup de publicité est la ferme aux papillons. Apparemment cela plaît aux enfants, mais de nombreux avis regrettent les mauvaises conditions de captivité des papillons et des autres animaux. Nous avons donc boycotté.

 

Notre avis sur les Cameron Highlands

Certes, nous n’avons pas eu de chance avec le climat qui nous a empêché d’explorer à notre guise, mais nous n’avons apprécié ni la nature dévastée, ni l’ambiance artificielle des Cameron Highlands, et ce même lorsque le soleil brillait encore. Nous nous y sommes donc ennuyés ferme. Selon nous, il y a d’autres lieux bien plus beaux et intéressants à visiter dans le reste de la Malaisie. Ceci n’est que notre avis, à vous de vous faire le votre !

 

Conseils pratiques sur les Cameron Highlands

Venir : prendre l’un des nombreux bus depuis Ipoh ou Kuala Lumpur. Il y a un départ toutes les trois heures environ.

Se déplacer : ici les taxis ont le monopole. Comme ils n’ont pas de compteur, les tarifs sont assez élevés. Prendre une voiture de location pour monter aux Cameron Highlands serait peut-être plus rentable.

Dormir : prendre une chambre à Tanah Rata et non à Brinchang comme nous, car cette dernière manque cruellement de cafés et de restaurants sympas.

Manger : à Tanah Rata, nous avons bien aimé Barracks Cafe qui sert un curry de pois-chiches dans une brioche évidée. Nous avons apprécié également Fruit Delights, pour faire le plein de vitamines. Si vous voulez tester un steamboat chinois et vous faire votre propre avis, quasiment tous les restaurants de Brinchang en servent.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter, afin de nous imprégner des ambiances particulières à chaque coin du monde. Pour en savoir plus, c'est ici.


21 réponses à “Étape glauque aux Cameron Highlands”

  1. Lunefulle dit :

    C’est fou ça ! Sur les photos le lieu a vraiment l’air splendide ! Mais bon c’est parfois comme ca, les photos ne rendent pas justice a la vérité quoi !

    • mifuguemiraison dit :

      Oui, nous avons hésité à mettre nos belles photos, car nous en voulons à ceux qui on fait les photos qui nous ont attirés aux Cameron Highlands. Mais avec notre titre évocateur, ça ne devrait tromper personne !

  2. Pauline dit :

    Effectivement, d’habitude vos articles font très envie… ça a l’avantage d’être sincère, c’est un bon point pour votre crédibilité !!

  3. Marie dit :

    Bon ça permet d’apprécier le reste !!

  4. julie dit :

    Je connais très bien Cameron Highlands car j’habite à Singapour et j’y suis déjà allée plusieurs fois. Je pense que vous êtes réellement passés à côté du lieu. Louer un scooter ou un vélo ne coûte absolument rien. Pour voir les plantations magnifiques il ne faut pas hésiter à s’éloigner des boutiques et usines. Sinon c’est sûr que ce n’est pas top. C’est dommage que vous ne soyez pas allés faire une balade dans la jungle malaisienne. C’est pas loin du tout et les paysages sont magnifiques. On y voit plein de singes et d’animaux. Et c’est aussi l’occasion de se promener dans les plantations loin des touristes et de tout le monde. Quand à la ferme aux papillons c’est sûr que ce n’est pas l’activité la plus sympa à faire. Mais il y a énormément de petits temples perdus dans les montagnes à aller voir. C’est vraiment dommage que vous ayez eu mauvais temps car Cameron Highlands est un des meilleurs endroits de Malaisie selon moi(après Penang et les Perhentians) et je pense que vous n’avez pas pu en profiter. Dernier conseil, faire un tour organisé (il y a en a de deux heures jusqu’à une journée entière) permet de bien découvrir les lieux et coûte bien moins cher qu’un taxi (qui sont tout simplement hors de prix à CH). Je ne dis pas d’en faire pendant les 3 jours mais cela permet de découvrir la région et les bons plans. Ce commentaire était trèèèèès long désolé mais j’adore CH et cela me désole pour vous de lire cet article. Vous êtes réellement passés à côté de quelque chose

    • mifuguemiraison dit :

      Merci pour le contre-avis ! Oui effectivement, nous avons dû passer à côté des vrais attraits puisque vous êtes plusieurs à défendre la région.
      Nous avons tout de même réécrit le verdict pour le rendre moins impitoyable.

    • Je suis absolument d’accord, les Cameron Highlands sont un lieux particulièrement envoutant mais encore faut pouvoir s’y perdre, nous avions eu un temps superbe et nous y avions fait de bonne rencontre.

  5. J’ai été surprise en lisant le titre de votre billet du coup j’ai voulu connaître les raisons de votre désamour pour les Cameron Highlands. On y a été l’année dernière pendant 3 jours et on a adoré! Bon c’est vrai que les villes et les alentours ne vendent pas du rêve mais on a plus apprécié le côté vert de cette région. Je pense que vous n’êtes pas allés dans la bonne plantation. La plus belle c’est celle de Boh Tea Plantation où on a vu aucune ligne à haute tension mais plutôt des maisons où vivent les cueilleurs. Il y avait aussi d’autre chose à faire. Vous pouvez jeter un œil sur mon billet http://www.voyages-et-cie.com/2015/10/escapade-dans-les-cameron-highlands.html

    • mifuguemiraison dit :

      La plantation que nous avons visitée était malheureusement recommandée dans le Lonely Planet… C’est vrai que ton excursion a l’air d’être passée par des endroits sympas, mais un peu chère pour nous.

  6. Martine dit :

    Vous êtes honnêtes …….vous dites ce que vous pensez ! Mais ils ont certainement besoin de touristes pour améliorer leur niveau de vie .

  7. J.Claude dit :

    Merci de votre expérience qui peut être tres utile aux prochains voyageurs .
    Bonne route et à bientôt de vos aventures.

  8. STÉPHANIE dit :

    N’importe quoi…. les plantations sont sublimes…
    Je ne sais pas ce qu’il vous faut….
    Vous n’êtes même pas allés à la Mossy forest… j’ai juste la.plus ancienne forêt du monde qui a des millions d’annees… on aurait dit une forêt sortie tout droit d’un conte de fée.
    Quant aux sentiers de randonnée, ce n’est quand même de la faute de personne si vous êtes mal tombés et qu’il a plu tout le temps… les sentiers sont géniaux on y a même croisé des singes.

    • mifuguemiraison dit :

      Apparemment tu as adoré et tant mieux. Ce n’est pas notre cas et nous aurions aimé lire des articles tels que le notre avant de venir. Nous nous attendions à trouver une nature incroyable et préservée, malheureusement nous avons essentiellement observé une région largement dévastée qui nous a donné la nausée…

  9. Laura dit :

    Parfois ce n’est pas plus mal d’être deçu pour apprécier d’avantage l’étape suivante !
    Je suis sûre que votre avis aide aux voyageurs, ce n’est pas souvent qu’on lit des articles honnêtes. Bravo!

  10. geoffrey dit :

    Un jet d’eau pour les toilettes ! Trop chouette.
    C’est marrant, moi c’est tout le contraire de vous, Cameron Highlands est presque le seul endroit de Malaisie qui m’a plu ! Mais heureusement, il y en a pour tous les goûts. La seule chose qui m’a gêné avec Cameron Highlands, c’est qu’on ait coupé la jungle pour mettre toutes ces plantations.
    On vous connaissait plus positifs, ça détonne avec le reste du blog ! Mais ça a le mérite d’être honnête.
    En fait je pense que le fait d’aimer ou non un endroit se joue à peu de choses parfois : des rencontres, des petits choix, le climat, la chance…
    « Nous en voulons à ceux qui on fait les photos qui nous ont attirés aux Cameron Highlands » heu… Je me sens un peu visé là !

    • mifuguemiraison dit :

      Oui, ça ne se joue probablement pas à grand chose. Rien qu’avec du soleil au lieu de la pluie, nous aurions pu voir plus de nature et apprécier davantage la région.
      C’est vrai que tes photos étaient particulièrement belles. Mais même nous, nous avons mis des photos avantageuses des plantations dans notre article, alors nous faisons partie du lot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.