Mi-fugue, mi-raison

Voyage aux Philippines : avis, conseils et itinéraire

Publié dans la catégorie Philippines, le 14 mai 2017

En décembre 2016, nous atterrissons aux Philippines, un archipel de sept mille îles au large de l’Asie. C’est énorme et malgré le grand circuit que nous ferons à travers le pays durant un mois et demi, nos pieds ne foulerons qu’une vingtaine de ces îles ! Il nous en reste donc 6980 à visiter, si nos calculs sont exacts.

Notre avis sur les Philippines

Le pays possède des paysages absolument magnifiques. Les rizières de Batad dans le nord de l’archipel et les falaises karstiques de Palawan nous ont scotchés, ce sont vraiment des merveilles de la nature. Pour les amateurs de plages de rêve, c’est simple, vous en trouverez partout, que ce soit pour buller ou pour observer les poissons qui bullent. En revanche, le reste des paysages dans l’arrière-pays ne nous a pas séduits. Nous conseillons donc principalement les Philippines aux fanas de plages.

Les Philippines ne sont pas non plus une destination « culture », à la différence des autres pays d’Asie. Pas de temples aux formes fantastiques, ni de traditions décoiffantes. À la place, sodas, baskets, musique américaine et gros 4×4… La colonisation par les États-Unis a laissé des traces.

Une autre de nos déceptions concerne les échanges avec la population. Bien sûr, nous sommes tombés sur quelques Philippins adorables, mais sur un mois et demi, ce n’est pas l’impression qui a dominé.

Bref, en six semaines de voyage aux Philippines, nous nous sommes un peu ennuyés. C’est notre sentiment général qui comprend heureusement des exceptions. Si nous n’étions allés que dans les endroits que nous avons préférés (Batad, Coron, Port Barton, Bantayan, Siquijor, Bohol), nous aurions sûrement eu une toute autre impression du pays. À vous de suivre nos conseils ! (ou pas)

Les plus 👍

  • Les plages de rêve et les fonds marins exceptionnels
  • Certains paysages splendides, particulièrement à Batad et Coron
  • Tout le monde parle anglais

Les moins 👎

  • De grandes villes infernales
  • Une gastronomie déprimante
  • Des contacts avec la population décevants

 

Baie de Coron, Philippines

 

Notre itinéraire de voyage aux Philippines

– Manille : 1 jour

Nous avons atterri à Manille et visité la ville très rapidement. En fouillant bien, la capitale philippine abrite quelques rues sympas, mais nous l’avons trouvée globalement polluée et stressante.

– Batad et Banaue au nord de Luzon : 3 jours

Luzon est le nom de l’île sur laquelle se trouve Manille et accessoirement la plus grande du pays. Depuis la capitale, nous avons pris un bus en direction du nord afin de rejoindre Batad, un petit village montagneux proche de Banaue, coupé du monde et niché au cœur de rizières en terrasses époustouflantes. À voir absolument si vous pouvez endurer un aller-retour en bus de nuit.

➤ Lire l’article sur Manille et les rizières de Batad

 

– La superbe et populaire Palawan : 10 jours

Palawan est l’île la plus sauvage et probablement la plus belle des Philippines. Nous y avons passé dix jours en nous attardant à Coron, El Nido et Port Barton.

Coron, tout au nord, est renversante de beauté, un bijou surgi des eaux turquoise. Un tour en bangka, le bateau traditionnel philippin, vous permettra d’approcher les paysages karstiques qui ont fait la renommée de la région, avec des pauses snorkeling pour vous rafraîchir et observer les fonds marins tout aussi spectaculaires. Comme Coron est plus difficile d’accès qu’El Nido, le nombre de touristes est encore raisonnable.

À El Nido, c’est donc une toute autre histoire. Certes on retrouve ces falaises qui se jettent dans une eau paradisiaque, mais cette fois le village grouille littéralement de touristes bruyants, les prix sont gonflés, l’ambiance n’a rien d’authentique et la plage est rendue impraticable par le nombre de bateaux qui vont et viennent vers les sites touristiques. D’ailleurs, d’après les échos que nous avons eus, les tours en bateaux se font à la queue leu-leu, dans des embouteillages maritimes. Nous avons préféré les boycotter, louer un scooter et partir à la découverte des plages du coin : Las Cabanas et Nacpan Beach. Deux immenses étendues de sable bordées de cocotiers où il devient facile de respirer !

Port Barton a été notre étape préférée dans la région. Même si ce village gagne progressivement en popularité, il reste calme et charmant. Les plages sont superbes et des tours en bangka à prix raisonnables permettent d’approcher tout un tas de tortues, poissons multicolores et même… serpents de mer !

Enfin, Puerto Princesa ne nous a servi que d’étape pour prolonger nos visas. Pour une grande ville, nous avons apprécié de pouvoir nous y promener à pied, sans trafic infernal autour.

➤ Lire l’article sur Coron et Palawan

 

– L’archipel des Visayas : 24 jours

Nous avons consacré nos trois dernières semaines de voyage aux Philippines à la découverte des Visayas, c’est-à-dire plus ou moins le centre du pays. Nous avons parcouru Cebu, Bantayan, Negros, Siquijor, Bohol et Camiguin. Les paysages y sont moins spectaculaires, mais le farniente sur la plage est exquis.

La ville de Cebu, où nous avons atterri, nous a paru affreuse : une grande ville moche, sale et polluée où nous conseillons de passer le moins de temps possible.

L’île de Bantayan en revanche nous a bien plu. L’ambiance tranquille qui y règne donne simplement envie de prendre son temps et d’apprécier la vie, le tout en musique, entre la passion des Philippins pour le karaoké et les tubes diffusés à fond dans la rue. Une petite balade à vélo nous a permis de relier les deux villes principales de l’île séparées par une dizaine de kilomètres. Attention, côté plage, le fort vent peut parfois empêcher la baignade.

Negros a été une erreur de parcours. Il n’y a pas grand-chose à y faire, les plages sont sales, et la ville de Dumaguete est carrément glauque, ciblée par le tourisme sexuel.

Nous avons enchaîné avec Siquijor qui nous a réconciliés avec les Philippines ! L’île s’est peu développée et a conservé une belle nature verdoyante. Une route bordée de cocotiers l’encercle, tandis que quelques chemins de traverse montent se perdre dans les collines. Un régal à parcourir en scooter ! En plus des plages, il ne faut pas louper les cascades et piscines naturelles dans lesquelles les locaux jouent joyeusement.

Bohol est une île plus grande et assez touristique. Il est cependant facile d’éviter le gros de la foule en ne passant pas trop de temps sur les plages de Panglao. Nous avons globalement bien aimé l’ambiance de Bohol. Au centre de l’île, le panorama sur les collines de Chocolate Hills est scotchant ! Enfin, en choisissant un organisme responsable, vous pouvez observer les tarsiers, de petites créatures fragiles, sans trop les mettre en danger.

Pour finir, nous avons visité Camiguin sous des trombes d’eau, et pourtant, elle nous a bien plu. Une île un peu sauvage, une nature que l’administration locale veille à bien préserver, une multitude de balades possibles… Qu’est-ce que cela doit être sous le soleil !

➤ Lire l’article sur les Visayas : Bohol, Siquijor, Bantayan, Negros…

 

Notre circuit aux Philippines sur une carte

 

Les transports aux Philippines

Avant tout, sachez que les transports aux Philippines sont lents. Très lents. Organisez donc votre voyage en fonction. Que ce soient les minibus, les bateaux, les avions… tous ont la fâcheuse manie d’être en retard. N’essayez pas de parcourir le pays dans tous les sens et concentrez-vous sur quelques îles.

Les minibus (à Palawan par exemple) ne roulent pas très vite, mais ils fonctionnent relativement bien. En revanche, vous serez serrés, car il y a souvent plus de passagers que de places. Les bus « normaux » sont plus confortables, mais seules les plus grosses îles en disposent.

Les bateaux constituent le moyen de transport principal dans un pays entièrement constitué d’îles. Ils ont l’avantage d’être fréquents et… l’inconvénient de secouer fortement. Si vous êtes sensible au mal de mer, achetez des médicaments anti nausée dans n’importe quelle pharmacie sur place. Pensez aussi à réserver le plus tôt possible vos billets de bateau car il arrive qu’ils soient complets en périodes scolaires ou autour des jours fériés.

Même si nous avons tenté d’organiser notre voyage sans avion, les vols internes ont beaucoup de succès auprès des touristes et permettent d’enchaîner les îles plus rapidement. Sachez juste que ce sont de petits coucous et qu’ils sont annulés à la moindre bourrasque.

Pour des courts trajets, vous pouvez grimper dans un tuk-tuk (à prix raisonnable) ou louer un scooter (à prix pas toujours très raisonnable).

Île près de Port Barton, Palawan

 

Les hébergements aux Philippines

Le rapport qualité/prix est moins bon que dans le reste de l’Asie du Sud-Est. Si vous investissez plus de 30€ par nuit pour deux, vous pouvez commencer à trouver des logements corrects. En revanche, les backpackers au budget serré doivent s’attendre à des prestations médiocres.

Parmi tous les endroits où nous avons dormi, nous recommandons grandement les maisonnettes d’Imagine Bohol (~36€)i, situées sans surprise sur l’île de Bohol. Elles sont mises en location par un couple franco-philippin accueillant et sont parfaites : neuves, propres, grandes, bien équipées et bien décorées ! Depuis notre passage, ils ont ajouté une grande piscine.

 

La cuisine philippine

Amis végétariens, passez votre chemin ! Les Philippins ont développé une énorme passion pour la viande, y compris au petit-déjeuner. En accompagnement de la saucisse, leur met favori, vous trouverez généralement du riz, des frites ou des chips. Triste héritage de la colonisation américaine ! Les plats, rarement épicés ou assaisonnés, sont assez fades. Cela passe pour un voyage court, mais au bout de six semaines nos ventres criaient famine. Seule consolation, les fruits, et surtout les mangues, sont très bons.

 

Les rencontres

Notre première impression a été plutôt positive : de la musique latino, une égalité homme-femme dans l’espace public, des locaux qui parlent anglais…

Mais en fin de compte, les échanges avec les locaux se sont avérés difficiles. Entre la joie de vivre des Indonésiens juste avant et la douceur bienveillante des Thaïlandais juste après, les Philippins nous ont semblé… blasés. Dans les métiers des services, nous avons fait face à beaucoup de mauvaise volonté et très peu de sourires. En auraient-ils assez des touristes ?

Quelques exceptions nous ont heureusement laissé de bons souvenirs, comme les habitants de Siquijor qui nous saluaient gaiement sur notre passage ou ceux de Batad qui indiquaient volontiers le chemin dans leurs rizières.

Rizières de Batad, Luzon, Philippines

 

Les Philippines, un pays dangereux ?

Sur les petites îles et dans les villages, nous n’avons ressenti aucune insécurité, de jour comme de nuit. Une grande partie des Philippines se visite sans danger. Seuls quelques endroits sont à éviter. Ne visez pas l’île de Mindanao où des groupuscules armés se livrent parfois à des enlèvements. Dans une moindre mesure, le sud de l’île de Palawan serait également à risques. Enfin, certains quartiers de Manille et de Cebu sont déconseillés, particulièrement le soir (demandez conseil aux locaux).

Évitez de voyager de juin à novembre, période des typhons.

Consultez le site de France Diplomatie, régulièrement mis à jour, pour des conseils sécurité de dernière minute.

 

Nos trucs et astuces

– Glissez un masque et un tuba dans votre valise. Il n’est pas toujours possible d’en louer aux Philippines et il serait dommage de rater les fonds-marins, exceptionnels dans une grande partie de l’archipel.

– Fuyez les grandes villes. Nous les avons trouvées polluées, stressantes, glauques.

 

Quelques anecdotes

– Les Philippins sont de grands mélomanes. Le dimanche, ils se rassemblent en famille dans un cabanon avec TV sur la plage et s’adonnent au karaoké. Au programme : Shaggy, Bob Marley et Bonnie Tyler ! Même les chauffeurs de bus pourraient bien vous surprendre par leur entrain.

Dessin bus qui tremble, chauffeur qui chantonne

– Nous avons été étonnés de voir les Philippins transporter des coqs où qu’ils aillent, pendus à leur main dans les bus et les ferrys. Ils les trimballent pour les offrir ou pour les emmener faire des combats de coqs.

– Au supermarché, les paquets de chips occupent à vue de nez 60% des rayons. C’est impressionnant ! Les nouilles chinoises et les sodas occupent le reste.

 

Les Philippines pour les nomades

La connexion à Internet est très, très, très compliquée, que ce soit dans les cafés, dans les hôtels ou la 3G sur les smartphones, en particulier à Palawan. Un pays à réserver aux voyageurs déconnectés, et fortement déconseillé pour l’instant aux nomades numériques.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Nous sommes aussi freelances : Mi-fugue est photographe, Mi-raison est illustrateur et nous sommes tous deux rédacteurs. Envie de travailler avec nous ?


Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

13 réponses à “Voyage aux Philippines : avis, conseils et itinéraire”

  1. Nolwenn dit :

    Hello mi fugue mi raison

    je parts du 1 aout au 28 aout 2018 aux philippines.
    Je voulais savoir si vous pensez que c est faisable d’aller à luzon, coron, el nido, bohol et siquijor?
    Sachant que l’été dernier nous sommes allez a bali pour les rizières, est ce que ça vaut le cout de faire toute cette route pour voir les rizières à luzon?
    combien de temps vous pensez qu’il faut rester aux endroits où je compte aller?

    merci d’avance amis voyageurs pour votre réponse

    • mifuguemiraison dit :

      Salut Nolwenn !

      Presqu’un mois sur place, c’est pas mal ! Si ça ne te dérange pas de te déplacer souvent, d’après nous, c’est faisable. Garde quand même en tête que les transports sont un peu fatigants, les bateaux sont lents et secouent et les avions sont souvent en retard.

      Les rizières de Luzon sont un de nos meilleurs souvenirs du pays. Certes il faut supporter le trajet en bus de nuit, mais c’est vraiment l’un des plus beaux endroits du monde ! Nous étions à Bali quelques mois avant mais c’est un tout autre style de rizières. Surtout, c’est une région des Philippines très différente des autres. À Coron, El Nido, Bohol et Siquijor tu passeras surtout beaucoup de temps sur/dans l’eau. Bref, le nord de Luzon vaut le détour !

      En comprenant à chaque fois le temps de transport, tu pourrais prévoir quelque chose comme 4 jours à Luzon, 5 jours à Coron, 5 jours à El Nido (tu pourrais aussi descendre jusqu’à Port Barton qu’on a largement préféré à El Nido), 5 jours à Bohol, 6 jours à Siquijor et 2 jours à Manille.

      Avec plaisir, amie voyageuse !

  2. Mathieu dit :

    Quel est le pays d’Asie que vous avez préférez ? J’aimerais en faire un, et je pensais faire les Philippines en 3 semaines (Coron, Palawan et Bohol voir Bohol/Siquijor si on a le temps, mais j’en doute). Est-ce un bon choix ou genre Bali, Thailande etc est mieux selon vous ?

    • mifuguemiraison dit :

      Pour le moment, notre pays d’Asie préféré est l’Indonésie. Pas juste Bali qui est une île un peu particulière, les autres îles sont aussi superbes.
      Si tu aimes beaucoup la plage, les Philippines te plairont à coup sûr et ton programme semble bien. Ce ne sera juste pas très dépaysant culturellement parlant.
      De la Thaïlande on ne connaît que le nord, donc on n’est pas les mieux placés pour juger le pays… mais le pays plaît généralement aux voyageurs !
      Voilà, pas sûrs que notre réponse t’aide beaucoup 🙂

  3. Christophe dit :

    Supers articles de votre voyage !
    Nous partons fin janvier pour 30 jours aux Philippines. Trop ambitieux au départ, j’ai fini par réduire nos trajets.
    Ce sera donc les Visayas pour 10/15 jours, Palawan/Coron 1 semaine, avant de finir ce périple avec Batad et Manille.
    Merci pour vos infos et vos expériences et bonnes routes !

    • mifuguemiraison dit :

      Salut et merci pour le commentaire !
      Les trajets sont fatigants aux Philippines, donc ça nous semble plus raisonnable de limiter le nombre d’étapes et d’îles et vos choix nous semblent bons.
      Excellent voyage, ça devrait faire du bien au milieu de l’hiver 🙂

  4. So dit :

    Bonjour Mi figue mi raison!!

    Ton blog est super et donne plein d’informations sur les Philippines!!

    A ce propos, je pars là bas fin février pour 3 semaines environ et je suis en train d’organiser mon programme mais je cale un peu sur certains enchaînements d’îles et je ne sais pas si tu pourras m’aider 🙂

    Tout d’abord j’arrive à Manille et je souhaite faire un trek de 3/4j à Banaue et Batad.
    Ensuite retour sur Manille puis vol pour Bohol (arrivee a Tagbilaran)
    Après avoir passée quelques jours à Bohol je souhaite aller à Suiquijor en prenant le ferry du port de Tagbilaran (durée 1h30).

    Après c’est là où je coince car je souhaite aller quelques jours à Coron mais je ne sais pas quelles correspondances prendre depuis Siquijor ?

    Puis de Coron, je prendrais le fast boat pour El Nido/ Port Barton
    Et enfin, retour sur Manille.

    L’ordre de mon programme n’est pas encore définitif et je peux le modifier mais je me demande si je ne dois pas inverser l’ordre de certaines îles.
    Après j’ai essayé de voir en fonction des trajets les moins longs.

    Si tu peux m’aider dans mon itinéraire, je suis toute ouïe 🙂

    Merci par avance,
    So

    • mifuguemiraison dit :

      Salut So !
      Depuis Siquijor, tu devrais peut-être plutôt viser Puerto Princesa (en avion), sur l’île de Palawan, puis remonter en van jusqu’à Port Barton et El Nido, ensuite un fast boat pour relier Coron, puis un ferry de nuit pour rejoindre Manille. C’est à peu près ce qu’on a fait dans le sens inverse. Sinon entre Siquijor et Coron, ça ne paraît pas évident.
      Bon voyage !

  5. Eline dit :

    Bonjour mi-fugue mi-raison,
    merci pour tout ce partage très enrichissant !
    nous souhaitons partir un mois en septembre et nous avions pensé faire 10 jours à Bali puis environ 15 aux Philippines (Palawan certainement pour profiter surtout des plages et des fonds marins)
    J’ai vu que septembre n’était pas le mois idéal pour aller aux Philippines, la pluie ne nous fait pas bien peur mais les typhons et l’insécurité un peu plus…
    Qu’en pensez-vous ? Est-il vraiment déconseillé d’y aller en cette saison ? Vaudrait-il mieux rester en Indonésie ?
    Merci beaucoup d’avance pour votre aide précieuse

    • mifuguemiraison dit :

      Bonjour Eline,

      À votre place, on ne prendrait pas le risque. C’est vrai que tous les sites semblent indiquer que septembre est une période à éviter aux Philippines alors autant ne pas vous mettre en danger. Sans compter que les transports (avions et bateaux) sont annulés à la moindre occasion quand la météo n’est pas terrible. L’Indonésie en septembre, c’est parfait en revanche (on y était à cette période). Si vous avez peur de vous ennuyer à Bali, vous pouvez envisager Java, Lombok ou Florès par exemple. Pour les fonds marins, jetez un œil du côté des îles Gili ou de Labuan Bajo/Komodo.

      • ELINE dit :

        Oui je pense qu’il sera plus sage de rester ciblé sur l’Indonésie, qui a déjà tant à offrir. merci beaucoup pour ces précieux conseils, bonne suite d’aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.