Mi-fugue, mi-raison

Tunisie : Bizerte, vous avez dit Bizerte ?

Publié dans la catégorie Tunisie, le 23 novembre 2019

(Si vous parvenez à lire ce texte, nous vous invitons à lire l’article directement sur le blog, celui-ci est un peu spécial 😉)En Tunisie, les transports en commun inter-villes sont assurés par un réseau de taxis collectifs particulièrement bien huilé. Le fait que le pays soit l’un des plus grands producteurs d’olive y est certainement pour quelque chose. C’est donc à bord d’un « louage » que nous parcourons les soixante-dix kilomètres qui nous séparent de Bizerte, notre dernière destination tunisienne.

Nous rejoignons Bizerte en Louage depuis Tunis

Bizarrement, Bizerte n’est pas une ville qui attire les touristes. En trois jours sur place, nous n’y avons croisé (et re-croisé et re-re-croisé) qu’une famille de Français. La cité n’est pourtant pas inintéressante. Prenez par exemple le quartier où nous posons nos valises : la Kasbah. Il s’agit d’une ancienne partie de Bizerte, peut-être même la plus ancienne, retranchée derrière une énorme muraille.

Kasbah de Bizerte en Tunisie

Une seule petite porte permet de pénétrer dans la Kasbah. Ce n’est peut-être pas judicieux en cas d’incendie, mais cela ajoute indéniablement son grain de charme. Quant à l’intérieur, il s’entortille en un labyrinthe de maisons blanches et bleues, peuplé de dizaines de félins minaudant sur notre passage.

Découverte de la Kasbah de Bizerte Chat sur une poubelle dans la médina de Bizerte

La Kasbah côtoie un vieux port tout aussi ravissant qu’elle, entouré de petits bateaux, de maisonnettes et de terrasses de cafés. Ces dernières sont vides pendant les journées de Ramadan, en revanche elles débordent de monde en soirée.

Découverte de la Kasbah de Bizerte Tunisien en mobylette à Bizerte

En nous penchant au-dessus de l’eau, nous réalisons que le port abrite aussi de très étranges bébêtes noires, difformes et visqueuses, nageant en se tortillant. Nous finissons par identifier des limaces de mer.

Croquis d'une limace de mer aperçue au fond du port Port et fleurs à Bizerte Pêcheur au vieux port de Bizerte, Tunisie

Nous tombons d’accord sur le fait que le port de Bizerte nous rappelle les îles italiennes. C’est le moment que choisit un passant pour nous expliquer que la rive que nous admirons, en face de la Kasbah, était autrefois le quartier des pêcheurs italiens, rivalisant avec le clan des pêcheurs arabes de l’autre côté.

Quartier Italien de Bizerte

Mignon, n’est-ce pas ? Mais il y a un hic. Un hic qui exaspère les Bizertins. Un hic gros comme… un immeuble de neuf étages :

Chantier à Bizerte en Tunisie

Ce monstre a choisi de surgir de terre au pire endroit possible, à la sortie du vieux port. Si encore le chantier évoluait et cachait ses entrailles, sauf qu’il n’a pas bougé d’un parpaing en neuf ans, date de la Révolution du Jasmin ! Et, non content de gâcher la vue, le projet de résidence de standing et de centre commercial est assorti d’un port de plaisance qui gêne la circulation de l’eau dans l’ancien port. Autrement dit, le quartier historique sent maintenant les égouts.

 

Le vieux port de Bizerte sent les égouts

Le soir, nous repérons un restaurant à la fois bon et qui ne soit pas archi complet à la rupture du jeûne. Il s’agit d’El Ksiba, alignant ses tables le long de l’eau. L’occasion pour nous d’enfin découvrir un véritable dîner de Ramadan : du lait caillé pour commencer, assorti de dattes fourrées au beurre caloriques à souhait. Puis vient un faste repas avec l’habituel brick à l’œuf et un bon couscous épicé juste ce qu’il faut. Juste ce qu’il faut pour cracher des flemmes entre deux bouchées !

Coucher de soleil à Bizerte en Tunisie

Ce que nous préférons à Bizerte, à part ses couchers de soleil ? Son marché, assurément. En centre-ville, trois grandes halles en enfilade vendent des légumes, de la viande et du poisson. Cette dernière est la plus vaste, à la hauteur de la réputation des pêcheurs bizertins, avec des poissons de toutes les tailles et de toutes les formes. Et puisque les bâtiments sont encore trop petits, les étals se prolongent dans les rues alentour.

Le marché de Bizerte

Nous y passons chaque jour pour constituer notre repas du midi et… discuter, car les marchands ont la langue bien pendue. Ils ne sont pas arnaqueurs pour un sou. Quelle différence avec la Sicile, où l’on essayait systématiquement de nous refourguer les fruits les plus abîmés ! Ici les vendeurs choisissent minutieusement les meilleurs et ne sont pas à un cadeau près.

Vendeur de dattes en Tunisie

Depuis le début de notre voyage en Tunisie, nous remarquons que les habitants nous abordent facilement, et presque toujours pour initier des conversations sérieuses. Ils aiment nous parler de leur pays, même si tout n’est pas rose.
– « C’est la merde ici » nous interpelle un jeune passant.
– « C’est la merde quoi ? Le marché ? Bizerte ? »
– « Non, c’est la merde en Tunisie ».
C’est la troisième fois qu’un Tunisien nous aborde avec cette phrase, ici ou à Tunis. Les jeunes rêvent de s’échapper, les visas manquent, les mots nous manquent aussi.

C'est la merde ici Vieux port de Bizerte en Tunisie

Nous tentons un tour sur la plage qui s’avère décevante en basse saison. Nous lui préférons la promenade plantée du côté du port moderne. Un signe ne trompe pas : les pêcheurs à la ligne, qui choisissent toujours les plus beaux coins pour s’installer, y sont en nombre. Nous en repérons même un qui taquine le goujon depuis le siège de sa voiture, la canne par la fenêtre. Certainement une technique ancestrale.

 

Plage et promenade plantée de Bizerte Pêcheur dans le canal de Bizerte en Tunisie Plongeons dans le canal de Bizerte

Et pour finir ce tour guidé de Bizerte, nous ne résistons pas à vous présenter nos deux enseignes préférées, l’une d’un magasin de téléphonie, l’autre d’une boutique de fringues :

 

Devantures amusantes en Tunisie

Notre avis sur Bizerte

Le quartier du vieux port est adorable, mais le reste de la ville présente moins d’intérêt et nous nous sommes rapidement retrouvés à tourner en rond en ayant prévu trois jours sur place. Une façon, finalement, de découvrir une version tranquille de la Tunisie, loin des attractions touristiques.

Nous ne voulions pas dépenser pour une nouvelle location automobile, mais si vous êtes motorisés et tenez à voir du pays, vous aurez la possibilité, dans les environs de Bizerte, de découvrir le Cap Serrat, randonner sur l’Ichkeul ou encore admirer des poteries traditionnelles et des cigognes à Sejnane.

 

Quant à la suite de nos aventures, une longue nuit de ferry nous attend pour repasser en Sicile et découvrir les magnifiques îles Éoliennes !

Ferry de Tunis à Palerme

 

Conseils pratiques pour visiter Bizerte

Prendre un louage de Tunis à Bizerte

La gare de louages vers Bizerte se situe au niveau de Bab Saadoun. Les départs semblent fréquents puisqu’en moins de cinq minutes notre fourgonnette 8 places est complète et nous décollons. Durée 1h10, tarif 5,100 dinars.

Dormir à Bizerte

Les options sont relativement peu nombreuses, surtout dans le vieux centre. Nous avons dormi au Dar Warda (~36€ petit déjeuner compris)i, mais nous regrettons notre choix. La chambre était très basique et la propreté douteuse, nous espérions mieux à ce tarif.

Voici peut-être un bon plan si vous êtes en groupe : la famille de touristes français que nous avons croisée logeait tout près, dans une maison qu’ils nous ont fait visiter : le Dar Sandra disponible sur Airbnb (~65€)i. Il s’agit d’une vieille maison joliment rénovée, capable de loger six personnes et qui possède une terrasse avec vue sur le vieux port. N’hésitez pas à vous inscrire sur Airbnb via notre lien de parrainage, vous économiserez 36€ sur votre première réservation.

Restaurants à Bizerte

Comme notre séjour se déroulait pendant Ramadan, nous avons eu du mal à nous restaurer, y compris le soir. Nous nous en sommes sortis grâce au restaurant El Ksiba (abordé dans l’article), qui installe quelques tables au bord du vieux port. La gérante est sympa, le cadre est idéal, la nourriture est correcte… mais améliorable.

Nous nous sommes aussi vu recommander le petit restaurant Jendoubi, pour un repas bon marché, mais il était trop rapidement complet les soirs de Ramadan.

Sécurité

Attention, il semblerait qu’il y ait plus de petite délinquance à Bizerte qu’ailleurs en Tunisie. Les habitants nous ont déconseillé de nous aventurer trop loin dans la médina, c’est-à-dire ce quartier-ci, et l’un des Français rencontrés a failli se faire arracher son sac en se promenant du côté de la plage. Nous sommes restés sur nos gardes et il ne nous est rien arrivé.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Vous souhaitez nous remercier pour les conseils du blog et nous encourager à continuer ? Voici diverses manières de le faire.


Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

14 réponses à “Tunisie : Bizerte, vous avez dit Bizerte ?”

  1. Pauline dit :

    Chouette idée la version tout illustré !

  2. Sarah dit :

    Super ce format !
    On en veut d’autres maintenant 😊
    Sinon qu’est ce que c’est moche ces projets immobiliers qui dénaturent le paysage… Ceci dit vous nous donnez quand même envie de découvrir Bizerte malgré ses odeurs Bizertes… 🙊

  3. sego dit :

    Ah oui trop bien la version dessinée ! 🙂

  4. Valérie dit :

    Trop sympa, votre présentation ! Et votre humour fait mouche comme d’habitude 🙂

  5. La lorgnette dit :

    Désolé,bizerte est plus que cela. Des beaux hôtels des beaux paysages aux alentours et pas seulement le vieux port. Seulement vous êtes arrivé au mois de ramadan où tout est calme .Mais votre manière de proposer votre voyage par des dessins est excellent.

    • mifuguemiraison dit :

      Oui, nous imaginons qu’avec une voiture et à une autre période, notre expérience de Bizerte aurait été bien différente. Mais nous étions heureux de cette étape, c’est celle qui nous a le plus rapprochés des Tunisiens !
      Merci pour ton commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.