Mi-fugue, mi-raison

Cap sur le Cap Bon, la corne de la Tunisie

Publié dans la catégorie Tunisie, le 23 novembre 2019

Aujourd’hui, nous allons vous parler d’un petit coin de la Tunisie qui nous a bien plu : le Cap Bon. Nous avons fait sa connaissance à Sidi Bou Saïd, remarquant à l’horizon une rangée de collines qui plongent dans les eaux azur.

Le Cap Bon, c'est un pic, un cap, une péninsule !

Ce bout sauvage de Tunisie s’avère une bonne excursion pour une journée de balade depuis Tunis, avec une possibilité de randonnée pour ceux qui aiment prendre l’air et des plages pour ceux qui préfèrent… prendre l’eau.

Nous réalisons cette escapade au milieu de notre semaine à Sidi Bou Saïd. La région étant plutôt mal desservie, nous n’avons d’autre choix que de louer une voiture. Et c’est parti ! Après quarante minutes d’autoroute, nous bifurquons et nous enfonçons pour de bon dans le cap. Comme fréquemment en Tunisie, un policier nous arrête pour un contrôle de routine. Son collègue approche : « Vous êtes français ? Aaaah, les frères des Tunisiens ! Rends-lui tout de suite son permis ! ».

Paysage de mer et de montagne au Cap Bon

Nous commençons par un arrêt à Korbous, un lieu-dit doté d’une côte particulièrement préservée et peu construite, offrant une belle vue sur la mer. Nous en profitons d’abord en hauteur, puis en nous approchant de cette eau d’un turquoise éhonté. Il n’y a rien de particulier à faire par ici, juste admirer !

Korbous, Cap Bon, Tunisie Plage de Korbous en Tunisie

Nous bourlinguons une bonne heure de plus et atteignons El Haouaria, au bout du cap.

Ville d'El Haouaria en Tunisie

Bien que toute proche de la mer, la ville semble fâchée avec les flots. À tel point qu’un « no man’s land » de cinq cents mètres de large les sépare, couvert de roches coupantes et friables en guise de barbelés. Il existe bien une petite plage, mais elle n’est franchement pas très accueillante.

Plage d'El Haouaria au Cap Bon, Tunisie

Les amateurs de trempette préfèreront poser leur serviette sur le versant est du Cap Bon, à cinq kilomètres à peine. L’eau est censée y être intensément claire l’été. En hiver… c’est plutôt la fête aux algues !

Nous retournons nous garer à El Haouaria, sur ce parking qui domine la plage, afin de nous lancer dans cette randonnée qui fait le tour d’une colline surplombant la ville. La première partie de la boucle grimpe sur une route bitumée entre les oliviers, les vaches et quelques maisons…

Randonnée au milieu des vaches, El Haouaria Scooter à la campagne, Cap Bon, Tunisie Plantes au Cap Bon

… avant de bifurquer et de plonger vers la mer dans une vallée de toute beauté. À l’horizon, deux îles au relief marqué nous saluent : Zembra et Zembretta.

El Haouaria et Zembra au Cap Bon Randonnée au Cap Bon, Tunisie

La végétation est un tapis d’arbustes, de fleurs sauvages et de bouquets de thym qui embaument l’air sur notre passage. Nous retrouvons les mêmes palmiers nains qu’en Sicile quelques semaines plus tôt.

Épave de bateau au Cap Bon, Tunisie Touriste en randonnée au Cap Bon, Tunisie

À ceux qui souhaiteraient une plus courte balade, nous conseillons un aller-retour jusqu’à l’épave en suivant le chemin de bord de mer. Il s’agit de la plus belle partie de la randonnée.

La journée est déjà bien avancée, nous prenons la route du retour vers Tunis. Les petites tables vides que nous apercevions çà et là au premier passage sont maintenant chargées de pots de miel en vente. Un miel du Cap Bon ne peut qu’être… bon, non ?

 

Notre avis sur le Cap Bon

Nous nous sommes longuement demandé si le Cap Bon valait la peine de louer une voiture et nous lancer dans une excursion depuis Tunis, eh bien oui ! Voilà une partie de la Tunisie vraiment belle et sauvage. Nous regrettons de ne pas y avoir prévu plusieurs jours en logeant sur place. Cela nous aurait permis de découvrir la côte est du Cap Bon et de visiter le site archéologique de la Cité punique de Kerkouane, listée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Alors, cap ou pas cap ?

Conseils pratiques pour visiter le Cap Bon

Location de voiture à Tunis

Nous ne sommes cette fois pas passés par l’agence CamelCar, car sa succursale à Tunis se trouve à l’aéroport. Nous lui avons préféré l’agence Sixt qui possède une adresse Avenue du Ghana. Ils sont sympas, sérieux et acceptent les cartes de débit. Prix : 36€ la journée.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Vous souhaitez nous remercier pour les conseils du blog et nous encourager à continuer ? Voici diverses manières de le faire.


Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.