Mi-fugue, mi-raison

Cinq conseils simples qui m’ont permis d’améliorer mes photos de voyage

Publié dans la catégorie Pratique, le 29 décembre 2017

Salut, c’est Mi-fugue ! C’est moi qui prends la plupart des photos du blog. J’ai rapidement progressé en photographie durant nos deux premières années de voyage et je souhaitais partager quelques conseils simples, ceux qui m’ont permis de m’améliorer lorsque j’ai commencé à m’intéresser sérieusement au sujet.

C’est lors d’un long séjour en Inde en 2010, pays photogénique par excellence, que j’ai pris goût à la photo de voyage. Les années suivantes, j’ai eu une pratique de la photographie assez instinctive, pas du tout réfléchie. Je ne cherchais pas vraiment à m’améliorer. Et puis, la paresse aidant, il arrivait même que je parte en voyage avec un téléphone en guise d’appareil photo.

Avec la création du blog, il y a près de deux ans, j’ai recommencé à prendre des photos régulièrement, j’ai éprouvé de plus en plus de plaisir à le faire, et je me suis juré de ne plus jamais sortir sans un appareil photo autour du cou.

Après quelques mois, en revoyant mes vieilles photos de voyage pourtant rangées dans des dossiers « best-of »,  je n’en ai pas cru mes yeux : tant de photos floues, mal cadrées… Mais qu’est-ce qui se passait ? Pourquoi je ne me rendais compte de rien ?

Alors, même si je cherche encore et toujours à m’améliorer en photographie, je prends conscience des progrès réalisés. La courbe d’apprentissage est très rapide dans ce domaine, c’est encourageant ! Voici donc 5 conseils simples qui m’ont permis ce grand écart en moins d’un an :

Corse floue

Juin 2015

Počitelj, Bosnie-Herzégovine

Mai 2016

 

1. Se concentrer au moment de déclencher pour obtenir une photo nette

Ça semble bête, hein ? Et pourtant, c’est la base (sauf si le flou est recherché bien sûr) ! Il s’agit de la différence la plus flagrante par rapport à mes anciennes photos : une énorme partie d’entre elles n’étaient pas nettes. En y réfléchissant bien, je me souviens que je me dépêchais toujours. Je sortais l’appareil photo en deux secondes, me concentrais à peine sur ce que je faisais, et déclenchais alors que je rangeais déjà l’appareil, prête à repartir. N’importe quoi.

Voici donc le premier conseil tout simple : se concentrer, bien tenir son appareil photo, voire retenir sa respiration au moment de déclencher.

Je vous assure que l’effet sur la netteté est radical !

Plage corse

Photo prise en une seconde et demie, en 2015

Plage d'Holbox, Mexique

Photo prise en m’appliquant, en 2017

 

2. Éliminer les détails peu esthétiques sur les bords

Il existe des dizaines de conseils de composition, comme la fameuse règle des tiers. Voici un conseil bien plus simple mais qui permet d’obtenir un aspect soigné et de mettre le sujet en valeur. Il s’agit de débarrasser les bords de toute imperfection : le bras d’un passant, un lampadaire, un fil électrique, un gros caillou mal situé… L’idéal est de bien cadrer au shooting, mais parfois un imprévu fait entrer une brindille ou un passant dans le champ pile au mauvais moment.

Dans ce cas, recadrez soigneusement la photo sur ordinateur. Ou alors, apprenez à effacer ces petits défauts avec Photoshop ou Lightroom. Avec de la pratique, cela ne vous prendra que quelques secondes.

Traitement de photos

Traitement de photos

 

3. Attendre « le petit truc en plus »

Encore un conseil tout simple mais pourtant capital si vous souhaitez prendre des photos qui sortent un peu de l’ordinaire : être patient(e). La patience vous apportera une meilleure lumière, fera partir le touriste du premier plan de votre photo, verra apparaître la silhouette bien placée qui manquait justement à votre scène…

Souvent, lorsque je sens qu’il manque un détail, je m’installe, prépare mes réglages et attends quelques minutes. Je suis presque toujours récompensée !

Izamal, Yucatán, Mexique

Le cadre était charmant, j’avais bien noté le nombre élevé de cyclistes dans la ville. Je n’avais plus qu’à attendre que quelqu’un passe à vélo.

Parc retiro à Madrid

Là encore, le décor me plaisait bien. Je souhaitais avoir des silhouettes sur ma photo mais pas au premier plan, et je préférais éviter les groupes. Après quelques minutes de patience, j’ai obtenu ce que j’avais en tête avec ces deux passants.

 

4. Chasser la lumière

Avant, j’étais heureuse lorsqu’il y avait du soleil et mes préoccupations météorologiques s’arrêtaient là. Avec le temps, j’ai compris quelques subtilités : la lumière est plus douce le matin et le soir. Les heures de milieu de journée avec un soleil agressif sont à éviter. Le contraste est trop fort, les couleurs moins belles… sauf s’il y a quelques nuages ! L’instant où le soleil les transperce, laissant la lumière grignoter progressivement un paysage, est assez photogénique.

Palenque, Mexique

Le soleil perce progressivement les nuages à Palenque, au Mexique

J’ai aussi découvert que les contre-jours n’étaient pas forcément mauvais. Lorsque le soleil est bas, il est parfois plus intéressant de photographier vers lui plutôt qu’avec ce spot dans le dos qui rend la scène trop orange. Vous obtiendrez un halo du plus bel effet.

Bref, je suis devenue obsédée par la lumière. Elle change tout, elle ajoute de la poésie aux photos, des couleurs qui captivent le regard. Posez-vous la question quand vous parcourez une série de photos : je parie que ce sont les clichés dotés d’une lumière particulière qui vous sautent aux yeux, non ?

Vignes de Lanzarote

Lumière du soir sur les vignes de Lanzarote

Coucher de soleil en Bretagne

Coucher de soleil en Bretagne

 

5. Shooter en RAW et traiter les photos

Ce conseil-là, un peu moins simple, j’ai d’abord rechigné à l’appliquer, par paresse. Ne faites pas la même erreur que moi et basculez au plus tôt le réglage de votre appareil du JPEG vers le RAW. Le RAW est un format puissant qui conserve toutes les propriétés d’une photo. En enregistrant un fichier RAW, vous obtenez une version « neutre » de la photo qui se révèlera pleinement lors du traitement sur un logiciel (Lightroom ou Photoshop par exemple).

Retraiter une photo n’est pas de la triche, cela fait partie du travail de tout photographe. C’est comme si vous développiez une photo argentique vous-même, dans votre propre chambre noire. Lorsque l’appareil photo enregistre au format JPEG, il fait des choix sur la luminosité, les couleurs, le contraste, etc, de façon presque irréversible. Ne le laissez pas prendre ces décisions à votre place.

Concrètement, cela permet de sauver un paquet d’images qui, sans cela, auraient été sous-exposées et/ou surexposées, et d’obtenir la meilleure version possible de la photo selon votre goût.

Oubliez la retouche de fichiers JPEG. Vous abîmeriez sérieusement la photo (netteté, grain, couleurs…). Encore une fois, passez au RAW. Un traitement subtil suffit dans la majorité des cas. L’idée est d’améliorer la qualité intrinsèque de la photo, pas d’ajouter des effets grotesques qui lui feraient perdre son naturel.

Retouche Lightroom Retouche Lightroom Retouche Lightroom

 

Voilà pour les conseils principaux. D’autres m’ont été utiles mais ces cinq-là me semblent les plus importants pour progresser rapidement. Ah, et j’oubliais un dernier conseil : pratiquez, pratiquez, pratiquez !

 

Liens utiles pour s’améliorer en photographie

J’ai d’abord passé beaucoup de temps à éplucher le site et la chaîne YouTube d’Apprendre la photo. C’est la caverne d’Ali Baba pour tout débutant en photographie.

Ensuite, j’ai beaucoup aimé regarder des critiques de photos. Il est passionnant d’analyser comment une photo aurait pu être améliorée. Pour cela, j’apprécie notamment les vidéos de F/1.4.

Enfin, je conseille vivement la chaîne YouTube d’Anthony Morganti (en anglais). Il est très pédagogue et sa série de vidéos pour apprendre à utiliser le logiciel Lightroom est formidable.

 

 

➢ Vous vous demandez quel matériel photo j’utilise au quotidien ? La liste est ici.
➢ Vous voulez un aperçu de mes photos ? C’est par là.
➢ Pour une photo (presque) chaque jour, suivez-nous sur Instagram.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Ce que nous aimons, c'est prendre notre temps. Alors, nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.



Vous aussi vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article : Épingler l'article

25 réponses à “Cinq conseils simples qui m’ont permis d’améliorer mes photos de voyage”

  1. Clanpaule dit :

    Merci pour ces bons conseils! Je file découvrir ces chaînes YouTube !

  2. Marina dit :

    Merci pour les conseils et les liens vers les chaines youtubes. Bon nouvel an

  3. De bons conseils à appliquer en effet. Pour ma part, il faut vraiment que je passe au RAW.

  4. Un excellent article qui rappelle bien les bases ! Maintenant que j’ai un appareil photo hybride (et donc du RAW) je vais pouvoir me lancer dans les joyeuses retouches avec lightroom ! Beaucoup de boulot en perspective car je n’ai jamais encore manipulé ce logiciel ! Je vais regardé vos liens youtube ! C’est toujours bon à prendre !

  5. Caro dit :

    Article très sympa, et très utile, merci !

  6. Aurélie dit :

    Personnellement, je rajouterai un conseil (difficilement applicable pour un blog de voyage, je l’entend bien, surtout si on veut conserver son intimité et celle des gens que l’on rencontre).

    Il ne faut pas oublier l’humain (et apprendre à jouer avec la focale en conséquence).

    Un proche pris sur le vif (surtout pas de pose figée car le « sourire photo » manque de charme), ou un inconnu qui accepte qu’on prenne son visage en gros plan. Je trouve que cela fait passer de la carte postale très jolie mais lassante à l’étape « peut être affiché en grand format au mur ».

  7. Mathilde dit :

    Il faudrait que je passe au RAW mais ça me complique vraiment la tâche car mon ordi n’est pas très puissant. J’ai essayé de faire quelques RAW lors de mon précédent voyage dans des conditions de lumière difficile (contre jour notamment) mais bon j’ai encore du mal à trouver énormément de gain par rapport au JPEG au vu des inconvénients (poids de la photo et loudueur de l’ordi au post traitement). Mais c’est vrai qu’on arrive à retrouver plus de détail alors je vais continuer mes essais !

    • mifuguemiraison dit :

      C’est vrai que c’est un gros inconvénient. Sur mon vieil ordinateur, je ne pouvais plus rien faire pendant que Lightroom exportait péniblement une photo et parfois ça prenait jusqu’à 10 minutes… J’en ai un nouveau plus puissant et je sens vraiment la différence. Il y a tout de même quelques conseils qui permettent d’accélérer Lightroom, regarde par ici : https://phototrend.fr/2016/06/mp-181-accelerer-lightroom-10-etapes/
      Courage, je pense quand même que ça vaut le coup de persister !

  8. Delphine dit :

    Merci pour ces petits conseils 🙂

  9. janine dit :

    Quelle joie j’ai eu à lire tes conseils photos. Je ne suis pas photographe mais les conseils que tu donnes sont valables dans tous les domaines : se concentrer, vouloir se perfectionner, donner de son temps, donner sa part d’humanité plutôt que de faire confiance à la machine, la patience récompensée. J’ai évidemment pensé à la peinture qui est une histoire d’ombre et de lumière. Bravo, tu seras la première récompensée de ce que tu donnes.

    • mifuguemiraison dit :

      C’est vrai que même si la part créative est plus grande en peinture (il y a tout à sortir de son cerveau !) on retrouve de grandes similitudes avec la photographie. Ton message est adorable, merci beaucoup !

  10. Isabelle dit :

    Je ne saurais dire mieux que la génération du dessus !

  11. Supers conseils effectivement, j’utilise les même techniques (vous me piquez une idée d’article pour le coup lool!).
    Je rajouterai un conseil : préparer à l’avance ces prises de vues : ce que je veux dire par là, c’est quand on se rend sur lieu, essayer de se renseigner pour savoir ce qui est intéressant à photographier et comment (heure, point de vue, etc). J’ai également en tête une liste de photos type à prendre à chaque fois, histoire de ne pas revenir de voyage et de me dire, zut j’ai oublié de me prendre en photo devant tel ou tel paysage ! (ouai les selfies c’est vraiment pas mon truc!)

  12. geoffrey dit :

    Super !
    Je n’ai jamais réussi à me motiver comme toi, j’ai essayé le RAW mais il m’a vite ennuyé, je ne sais absolument pas gérer la lumière, toutes mes photos qui mélangent ombre et lumière sont ratées… Je m’incline devant la pro que tu es devenue !
    Un autre conseil : aller regarder les cartes postales si vous visitez un endroit, elles donnent souvent de très bonnes idées. Et acheter un filtre polarisant. Et essayer de prendre une photo parfaite du premier coup sans penser en même temps « ah je vais la retoucher celle-là », ça aide vraiment à s’améliorer. Et vendre ses photos sur une banque d’images, il n’y a rien de plus motivant et efficace pour progresser.

    • mifuguemiraison dit :

      Oh là là merci ! Tu sais que les premiers conseils photos que j’ai intégrés, c’étaient les tiens il y a plusieurs années !
      Merci pour tes astuces, je regarde souvent les cartes postales pour repérer les coins à voir dans les environs mais je ferai plus attention aux photos maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.