Mi-fugue, mi-raison

Randonnée dans le parc national de Llogara en Albanie

Publié dans la catégorie Albanie, le 11 janvier 2020

Après la découverte de Berat, nous poursuivons notre circuit vers le sud et la fameuse Riviera albanaise. Sauf qu’en chemin, nous avons repéré un lieu méconnu qui éveille notre curiosité : le parc national de Llogara.

 

Randonnée dans le parc national de Llogara

 

À vrai dire, Llogara n’est pas si méconnu. La plupart des touristes franchissent son col sur la route vers la côte, avant de slalomer sur les larges lacets dotés de points de vue mémorables en redescendant vers la mer. En revanche, peu de voyageurs savent que Llogara dispose de quelques logements à l’ombre de ses grands arbres et propose un peu de fraîcheur en été, lorsque la canicule réduit en flaque les cornets de glace mille mètres plus bas. Surtout, le parc offre de belles possibilités de randonnées, et ça, c’est un argument qui nous parle !

Carte parc national de Llogara Albanie

Notre bus ralentit sous les sapins et nous dépose au pied de l’auberge réservée. Nous sommes accueillis avec toute la désormais habituelle gentillesse albanaise, sans parler du savoir-faire culinaire albanais !

Qu’y a-t-il exactement à faire à Llogara, à part manger ? Pas énormément de choses à vrai dire, mais elles nous ont bien plu. Nous avons expérimenté une promenade le premier jour et une randonnée plus sérieuse le deuxième. Entre deux, nous avons profité de la vaste terrasse du restaurant pour travailler un peu, bouquiner, et déguster tasse sur tasse de thé des montagnes, une spécialité locale.

En parlant de spécialités, vous ne pourrez que repérer à Llogara les tables en bord de route qui alignent quelques pots colorés. Il s’agit de miel absolument délicieux. N’hésitez pas à en acheter.

Vendeur de confitures en Albanie

 

Une promenade au Col de César

Le premier soir, une soudaine envie d’admirer le coucher de soleil nous saisit. Seul problème, les hôtels et restaurants de Llogara sont comme coincés dans une cuvette. L’échappatoire s’appelle le Caesar’s Pass. Que vient faire l’ennemi d’Astérix dans cette histoire ? Ses troupes se seraient retrouvées bloquées ici-même par la neige à la poursuite d’un autre adversaire, Pompée.

Dessin : Jules Cesar qui rentre gelé de Llogara en Albanie

En trente petites minutes de marche seulement et juste à temps pour le clap de fin du soleil, nous atteignons ce point de vue dégagé.

Caesar's pass à Llogara en Albanie

Nous ne sommes pas très nombreux à en profiter, nous croisons en tout et pour tout… deux vaches et trois papillons.

 

Randonnée à Llogara entre montagne et mer

Une nuit et un délicieux petit déjeuner plus tard, nous retournons crapahuter dans les montagnes. Cette fois-ci, c’est dans une randonnée de cinq heures que nous nous lançons. Elle démarre par un grand shot de verdure, au cœur d’une forêt touffue.

Chemin dans la forêt à Llogara en Albanie

D’un coup, les arbres disparaissent et laissent place à une montagne pelée et à un implacable soleil. Nous regrettons de ne pas nous être levés plus tôt.

Montagne à Llogara en Albanie

Nous rencontrons une chèvre, puis deux, puis dix, puis cent. Et un berger au milieu. Malgré les signes qu’il nous lance au loin, nous nous perdons. Il doit nous trouver un peu chèvres nous aussi.

Chèvre dans le parc national de Llogara en Albanie Chèvres en pagaille à LLogara

Nous atteignons la crête de la montagne, que nous longeons un moment. L’horizon s’ouvre alors sur la mer en contrebas et l’île grecque de Corfou dans le lointain.

Randonnée sur la montagne à Llogara en Albanie

Ces montagnes nous impressionnent, nous ne pensions pas admirer des flancs aussi vertigineux à deux pas de la mer.

Montagnes albanaises à LLogara

« Que la montagne est bêêêêêêêêêêêêêlle… »

Montagnes de Llogara en Albanie

Après avoir atteint les grandes antennes radio au point le plus haut, la descente s’effectue avec vue sur la Riviera, dont les plages turquoise nous font de l’œil. Nous ne serions pas contre une petite baignade.

Mer et montagne à Llogara en Albanie

Les trois derniers kilomètres sont moins agréables, car nous marchons directement sur la route bitumée. Il n’y a pas de bas-côté pour les piétons et les voitures défilent. Heureusement, elles sont prudentes et s’écartent largement.

 

Notre avis sur le parc national de Llogara

Llogara est une sympathique étape qui plaira aux amateurs de nature et de randonnée. Celle que nous avons réalisée semble être la plus belle, mais le parc est parcouru par d’autres sentiers. Il s’agit aussi d’un bon endroit pour prendre le frais entre juin et septembre. Nous n’avons pas testé le reste de l’année, seulement nous supposons que, par temps maussade, la concentration d’humidité rend l’expérience moins savoureuse.

Si votre planning est chargé mais que vous souhaitez tout de même réaliser la randonnée, il n’est pas nécessaire de rester deux nuits à Llogara. Vous pouvez raccourcir à une nuit, conclure la marche durant la matinée, puis vous attabler le midi avant de repartir vers d’autres aventures.

Quant à ceux qui ne font que passer par Llogara en voiture, n’hésitez pas à vous arrêter pour manger, avec éventuellement une promenade en forêt jusqu’au Caesar’s Pass pour digérer !

Conseils pratiques pour randonner dans le parc national de Llogara

Pour le Caesar’s Pass

Le point de vue ainsi que le chemin qui y mène sont repérables sur l’appli mobile Maps.me.

Pour la randonnée jusqu’à la crête

La rando décrite plus haut fait 13km et comprend 600m de dénivelé positif. Nous l’avons réalisée en 5h en prenant notre temps. Elle ne présente pas de difficulté particulière, si ce n’est le soleil de plomb. Chaussures de randonnées recommandées à cause des chemins caillouteux. L’itinéraire est consultable ici sur Wikiloc.

Venir à Llogara depuis Berat

Tous les bus qui viennent du nord en direction de la Riviera albanaise passent par Llogara et peuvent vous déposer devant l’hôtel de votre choix. De notre côté, en venant depuis Berat nous avons dû réaliser un changement à Vlora. Le premier bus de Berat à Vlora durait 1h45, coûtait 400 leks et ses horaires sont consultables sur ce site. Une fois à Vlora, il faut repérer le bus en direction de Saranda, dont nous ne connaissons que deux horaires : 11h30 et 13h. Tarif 400 leks, durée 1h30.

Dormir à Llogara

Parmi la poignée d’auberges nichées dans le parc national, nous avons choisi Alberti (~32€ petit déj compris, réservez ici)i et nous ne l’avons pas regretté. Le couple qui gère les lieux est adorable et prend le temps de discuter avec les clients. L’endroit est simple, calme et reposant, ombragé, et situé tout proche du point de départ de plusieurs sentiers de randonnée.

Manger à Llogara

Il y a plusieurs autres restaurants dans le coin, mais nous avons pris tous nos repas à cette même auberge Alberti. Les raviolis maison sont diaboliques !

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Vous souhaitez nous remercier pour les conseils du blog et nous encourager à continuer ? Voici diverses manières de le faire.

9 réponses à “Randonnée dans le parc national de Llogara en Albanie”

  1. Edith & Marc dit :

    Jolie balade! Merci pour les photos!

  2. Constance dit :

    Mais qu’est ce que c’est beau tout ça! En revanche je ne vous remercie pas de m’avoir mis Jean Ferrat dans la tête.

  3. virginie dit :

    et voilà, c’est malin ça, je vais partir en cours avec Ferrat en tête aussi, ca va être chouette le cours d’anglais😂
    par contre top la rando.

  4. Marie dit :

    Courte étape, mais ça à l’air beau ! Et vous vous êtes baignés dans la mer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les commentaires de notre blog sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.