Mi-fugue, mi-raison

Madère : visiter la belle Funchal, sans oublier Monte

Publié dans la catégorie Madère (Portugal), le 9 mars 2022

Dans l’article qui regroupe tous nos conseils pour profiter de Madère, nous avons laissé courir une rumeur selon laquelle les paysages de l’île étaient incroyablement beaux. Maintenant, nous allons ébruiter les attraits d’une zone plus urbaine : d’abord Funchal, la capitale aux façades blanches et noires, puis Monte, le village-jardin-belvédère perché au sommet de son téléphérique.

Voyage à Funchal, Madère

 

Avant tout, commençons par répondre à une question que beaucoup se posent. Ce sera fait et nous pourrons passer à autre chose. Faut-il loger à Funchal lors d’un voyage à Madère ? Ce n’est pas ce que nous avons fait, puisque nous vivions vers Calheta, mais oui, Funchal peut s’avérer une bonne base pour visiter Madère. Nous donnerons plus de détails dans les infos pratiques en fin d’article.

Quant à la question « Faut-il visiter Funchal ? », oui oui oui, trois fois oui. Il y a déjà de quoi s’occuper une bonne journée rien que dans le centre. Puis, si vous ajoutez un peu de shopping, quelques ponchas dégustées en terrasse, 3700 photos de l’architecture typique et enfin une ascension à Monte… hop, vous voilà facilement à deux journées.

 

 

La partie « moderne » (il faut le dire vite !) de Funchal

Nos premiers pas funchalais nous font forte impression, mais nous laissent perplexes. Nous sommes dans la zone dite « moderne », or nous ne voyons pas l’ombre d’un seul bâtiment récent. Il nous faut quelque temps pour comprendre qu’il s’agit d’un vieux nom qui traîne ses savates, un peu comme l’Art Moderne qui s’est achevé dans les années 1950 ou comme le Pont Neuf de Paris devenu doyen.

Place de la mairie, ville de Funchal

L’ancienne nouvelle place de la naguère moderne mairie.

Le noir de la pierre volcanique et le blanc de la chaux occupent tout le champ visuel, à peine perturbés par le jaune des taxis et le rouge des arbres flamboyants. Oubliez la frénésie habituelle des centres urbains, ici un parfum de vacances flotte dans l’air. Les passants défilent en robes ou shorts, les terrasses et les parasols prennent leurs aises, tandis que les retraités britanniques secouent flegmatiquement leurs éventails.

Visite de Funchal à Madère
Ville de Funchal, architecture et palmiers
Rue de Funchal dans la nouvelle ville
Taxi dans la ville de Funchal à Madère

Les habitants de Funchal se sont donné le défit de bâtir dans cette zone le plus grand nombre possible de bâtiments élégants. La plupart se situent sur la large Avenida Arriaga, c’est le cas de la Banque du Portugal, des cafés chics The Ritz et Golden Gate ou encore de la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption dotée d’un étonnant plafond de bois d’inspiration arabe.

Pour les chanceux qui visitent Funchal vers avril, les rumeurs affirment que cette avenue s’illumine d’une explosion couleur lavande, grâce aux rangées de jacarandas en fleurs.

Aquarelle jacarandas

(Couleurs non contractuelles !)

Quelques ruelles plus loin, c’est l’intérieur de l’église Saint-Jean-l’Évangéliste qui nous estomaque. Son décor est surchargé d’un délire de fresques, azulejos, dorures, trompe-l’œil et autres détails. Il est possible, en dehors des week-ends, d’admirer la vue du haut de la tour de l’église pour 1€.

Eglise Saint-Jean-l'Évangéliste de Funchal

Nous nous attardons au musée de la photographie (3€), niché dans un ancien bâtiment rénové. Nous le recommandons notamment pour ses vieux clichés des villes et des paysages de Madère, ainsi que pour sa collection de portraits pleins de moustaches noires et blanches.

Musée de la photographie de Funchal

 

Santa Catarina et Cristiano Ronaldo

Nous nous extasions sur les arbres dans les rues de Funchal depuis le début de cet article, mais ce n’est pas fini. Les parcs de Funchal sont de véritables jardins d’Éden, débordant d’espèces tropicales que nous ne connaissions ni d’Ève ni d’Adam. À croire que les Madériens en inventent de nouvelles chaque mercredi.

Si vous êtes pressés, vous pouvez vous contenter du mini jardin municipal en plein centre. Puis, une fois votre curiosité piquée, montez les marches du parc de Santa Catarina pour en admirer douze fois plus.

Visiter Funchal : le parc de Santa Catarina
Fleurs de frangipaniers à Funchal, Madère
Fleur d'hibiscus au parc Santa Catarina de Funchal

Nous suggérons une pause déjeuner ou goûter au Santa Catarina Café. Pas le bâtiment principal près du lac, mais plutôt le food-truck, pour sa terrasse qui offre une vue sur l’anse de Funchal.

En redescendant côté mer, vous tombez sur un musée atypique. Celui-ci ne remonte pas bien loin dans le passé puisqu’il est dédié à Cristiano Ronaldo, superstar insulaire (au point d’avoir donné son nom à l’aéroport local !) dont la destinée fait rêver tous les bambins de Madère. Nous nous sommes contentés d’admirer sa statue, singulièrement jaunie, à l’arrière du musée.

Statue de Cristiano Ronaldo à Funchal

Cristiano défendant Funchal.

Pour couper une petite faim, nous goûtons notre premier bolo do caco, une petite truculence que tous les restaurants de Madère proposent à l’apéro.

Dessin : le bolo do caco Madère

La bien nommée Avenida do Mar nous ramène vers le centre en longeant le port. Sous ses airs d’autoroute, elle recèle de larges trottoirs verts et quelques kiosques typiquement portugais. Le genre de kiosque où la rapide pause café se transforme en une heure agréable à l’ombre.

Kiosque sur l'avenida do mar à Funchal
Café du matin avec journal à Funchal
Avenida do mar, New town de Funchal

 

Un détour par la vénérable vieille ville

De l’autre côté d’une étrange rivière de béton se trouve une étape touristico-incontournable : le mercado dos Lavradores ou « marché des fermiers », que nous préférons surnommer le marché des fripouilles.

Mercado dos lavradores à Funchal

Certains stands tout à fait classiques vendent des carottes ou des salades à prix normaux. Jusque-là, tout va bien. Le problème, ce sont quelques vendeurs qui se spécialisent en entourlooping de haut vol de touristes. Lorsqu’un stand propose de tester des fruits exotiques intrigants, c’est en fait payant. Et même si le goût est sucré, la facture se révèle très salée.

Visite du marché dos lavradores à Funchal

Nous pensions avoir trouvé un marchand honnête à l’étage. Que nenni. Le prix du kilo de fruits de la passion était masqué par une drôle d’étiquette !Le marché des fripouilles à Funchal

Si vous ressentez malgré tout une carence soudaine en vitamines, vous pouvez faire une cure au bar à jus « Jolie » au fond à gauche, juste avant les poissonniers. Leur jus orange/fruit de la passion/cannelle est excellent.

En sortant du marché vers l’est, nous voilà dans la vieille ville, la vraie, la plus ancienne de Funchal, peuplée de ruelles serrées, de maisons abîmées et de bars.

Visite de la vieille ville de Funchal

Nous aimons en particulier le bar Venda Velha, une adresse sympathique et sans rabatteur (c’est toujours bon signe) spécialisée en poncha, le cocktail madérien par excellence.

Dessin : recette de la poncha Madère

 

Terrasses de bar dans le centre historique de Funchal
Visiter la vieille ville de Funchal à Madère

La ruelle la plus originale de la vieille ville est Santa Maria, dans laquelle aucune porte n’a échappé aux artistes de rue. Il n’y a pas vraiment de cohérence, mais l’idée est là (et les rabatteurs de restaurants aussi) !

Street art rue Santa Maria à Funchal
Street art rue Santa Maria à Funchal

Le fond de la vieille Funchal s’élargit ensuite autour de l’adorable chapelle do Corpo Santo.

Peinture : capela do Corpo Santo, Funchal, Madère

Tous les restaurants typiques semblent s’être donné rendez-vous ici, au cœur du folklore funchalais.

Vieille ville de Funchal à Madère Rue piétonne dans la vieille ville de Funchal

Tout de suite après, nous arrivons au fort de São Tiago, dont la couleur jaune poussin souligne la dégaine. En blanc, il serait presque banal, l’avoir badi-jaune-é relève du génie.

Vue sur Funchal et le fort de Sao Tiago

Le fort-poussin, vu depuis la plage

En l’esquivant par la gauche, nous sommes frappés en pleine tête par un poing de vue. Il se prolonge avec la placette Largo do Socorro où il est possible de prendre un verre en admirant la mer. Les tables semblent ici moins touristiques, appréciées des locaux.

Largo do Socorro, belvédère à Funchal

En re-contournant le fort jaune par la droite, nous tombons sur un amusant ponton en béton usé, couvert de barques retournées et de bronzeurs échoués.

Fort Sao Tiago à Funchal, Madère

Nos conseils sur le centre de Funchal s’arrêtent là. Quoi ? Déjà ? Eh bien oui, nous avons fait à peu près le tour. Si vous voulez en apprendre plus, nous vous recommandons de participer à un Free Walking Tour, c’est-à-dire un tour guidé payé au pourboire. Il en existe deux, l’un à propos de la vieille ville, l’autre sur la (faussement) moderne. Nous avons testé le deuxième, mais le premier doit être tout aussi intéressant s’il est présenté par la même guide (disponibles en anglais uniquement).

 

Monte et son jardin tropical

L’archicentre de Funchal est à peu près le seul quartier un peu plat de la ville. Le reste s’étend haut sur les collines environnantes. Parmi les quartiers les plus élevés, il y a Monte, connu des touristes pour ses parcs, dont le fameux jardin tropical du Monte Palace.

Visite du jardin tropical de Monte à Funchal

Comme le nom l’indique, pour atteindre le Jardim do Monte, il faut… monter. Arrivant en voiture, nous découvrons que le moteur de celle-ci s’essouffle dans les pentes les plus raides. Pour ceux qui viennent de Funchal, il existe un moyen d’accès beaucoup plus simple : le téléphérique (11€ l’aller, 16€ avec le retour).

Téléphérique entre Funchal et Monte

Le prix d’entrée du jardin n’est pas donné à 12€50 par personne, mais à notre humble avis, cette visite vaut autant le coût que le coup. Ce parc tout en pente a été racheté par un milliardaire après quarante-trois ans d’abandon, rénové de la tête aux racines et ouvert au public. Le résultat est un peu inclassable, très agréable.

Jardin tropical du Monte Palace à Funchal

Nos parties préférées sont celles d’inspiration chino-indonéso-japonaises

En plus d’une grande collection d’œuvres d’art et d’azulejos disséminés entre les plantes, le parc comprend deux mini musées. L’un dédié aux minéraux, l’autre à des statues africaines. Enfin, l’ensemble est agrémenté de milliers de fleurs, il faut bien faire honneur à la réputation de Madère.

Rhododendrons au jardin tropical de Monte
Fleurs d'agapantes dans le jardin tropical de Monte
Fleurs au jardin tropical de Monte
Fleur aster, visite du jardin tropical de Monte, Funchal
Fleur de fuchsia à Monte, Funchal
Brugmansia versicolor dans le jardin de Monte, Funchal

Un petit verre du fameux vin de Madère est offert à la dégustation en bas du parc, face à la vue sur Funchal. Le vin doux est un peu trop doux, le sec un peu trop sec, le mélange des deux est parfait (ne le répétez pas, c’est sûrement un sacrilège !).

Vue sur Funchal depuis le jardin tropical de Monte

Ce n’est pas tout, deux autres jardins ont pris leurs aises à Funchal : l’élégant jardin municipal (gratuit) autour de l’église de Monte, et aussi le jardin botanique (5,50€), que nous n’avons pas visité.

À la place, nous sommes allés encourager les carreiros do Monte. Vous ne connaissez pas ? Eh bien ce sont les fameux pousseurs de traîneaux en osier de Funchal.

Descente de Monte en traîneau en osier jusqu'à Funchal

Ils attendent les touristes téméraires. Si vous êtes partants pour deux kilomètres de dérapages sans ceinture de sécurité, il suffit de leur demander ! Si cela peut vous rassurer, cette tradition remonte à bien longtemps, à l’époque où les voitures étaient moins nombreuses sur les pentes de Funchal. Comptez 30€ le panier pour deux personnes, puis vous pouvez compléter à pied ou en taxi pour rejoindre le centre de Funchal.

Carreiros, traîneaux en osier à Monte, Funchal

SCRRRRIIIIIIIIIIIIIICH !!!!!!!

Voilà pour Funchal et Monte. Ce n’est qu’un petit amuse-bouche avant notre prochain article, qui listera les découvertes que nous avons faites dans le reste de l’île.

Conseils pratiques pour visiter Funchal

Dormir à Funchal, une bonne idée

Nous pensions, avant d’arriver à Madère, que Funchal était une grosse ville fatigante où nous ne voudrions pas dormir. Que nenni, l’ambiance est assez zen, avec ses terrasses et ses plantes exotiques. La capitale peut donc s’avérer une bonne base. Si vous ne comptez pas louer de voiture, la plupart des excursions à la journée partent d’ici. Avec voiture, les grands axes de l’île partent également de là, donc il est possible de rallier n’importe quel point de Madère en moins d’une heure. Vérifiez juste que vous choisissez un hébergement avec parking, car ceux du centre sont chers.

Il y a deux quartiers que nous pouvons vous conseiller. Le premier est la « ville moderne pas si moderne », autour de la cathédrale Sé (voir les hôtels dans ce quartieri). Si vous souhaitez des recommandations plus précises, voici ce que nous avons repéré en plein centre :

  • Le Jaca Hostel (~ 49€ la chambre double), un petit hôtel moderne au bon rapport qualité/prix
  • Le studio Esmeralda (~ 70€ le studio), pour avoir une cuisine et un salon à disposition
  • L’hôtel Wine Lodges (~ 96€ pour six) semble vraiment sympa, avec ses grands appartements qui donnent sur le jardin municipal.

Si vous préférez être près de la plage, tournez-vous plutôt vers le quartier de São Martinho et sa Praia Formosa (voir les hôtels à São Martinhoi). Les bâtiments historiques laissent place à des immeubles récents, mais il est facile de s’y garer et des bus le relient au centre.

Restaurants

Nous avons eu un peu de mal avec les restaurants. Les prix ne sont pas donnés par rapport au reste de l’île et les choix végétariens ne sont pas nombreux. Il y a un restaurant indien où nous nous sommes régalés, mais une souris est tombée sur la tête de Mi-Raison pendant le repas, donc bon…

Visites à Funchal

Comme dit plus haut, nous pouvons vous recommander le free walking tour de la ville moderne, en anglais mais assez facile à suivre (détails et inscription ici). Ce type de visite guidée est rémunéré au pourboire selon vos moyens et l’intérêt que vous lui avez trouvé.

Si vous êtes un moment à Funchal, vous pourrez aussi remplir vos journées en visitant l’un des nombreux petits musées aux collections variées, souvent hébergés dans de belles maisons colorées et fleuries, par exemple la Casa Museu Frederico de Freitas.

Casa Museu Frederico de Freita à Funchal

Visites autour de Funchal

Pour ceux qui ne comptent pas louer de voiture, il existe des excursions au départ de Funchal : visite de villages, randonnées, marchés, musées… La seule à laquelle nous ayons participé est celle qui permet d’observer des baleines et dauphins au large de l’île. Différentes espèces de cétacés séjournent dans les environs, la probabilité de les observer est donc très élevée. Une liste des activités (non exhaustive) est disponible icii.

Si vous préférez vous débrouiller seuls, l’office de tourisme de Funchal fournit ce dépliant qui contient de très chouettes idées de circuits en transports en commun à la journée. Les lignes et les horaires précis des bus sont donnés, il n’y a plus qu’à se laisser porter d’un point d’intérêt à l’autre. Chapeau aux Madériens pour le beau boulot !

Le reste de l’île

Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez jeter un œil à l’article qui regroupe tous nos conseils pour visiter l’île de Madère. Et pour compléter, nous avons tapé avec nos petites mains cet autre billet qui liste 15 idées de randonnées à Madère, dont certaines accessibles en transports en commun.

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Vous avez une question ? Vous repérez une erreur dans l'article ? Une adresse a fermé ? Laissez-nous un message un peu plus bas.


Vous souhaitez nous remercier pour les conseils du blog et nous encourager à continuer ? Voici diverses manières de le faire.

Une question ? Une envie de discuter ? C'est ici !

  1. Alain dit :

    Confirmation, Funchal et là vieille ville en particulier est un lieu de séjour très agréable, les possibilités de logements sont nombreuses et variées, quant aux restaurants ils sont légions et globalement très bons marché. Bonne remarque, parking obligatoire avec la location quand on a une voiture !
    4 séjours dans la vieille ville, je ne m’en lasse pas.
    Vivement le prochain !!

  2. Janine dit :

    Très belle visite de Funchal qui m’a ravivé des souvenirs.
    Compliments pour les photos et les aquarelles

  3. Alain dit :

    Merci à tous deux de ce reportage qui donne envie de faire les valises! Madère évoque les Açores et ses neuf iles perdues au milieu de l’atlantique…un voyage merveilleux loin du monde, riche d’histoire et de nombreuses balades ( guide Rotter!)A ne surtout pas manquer l’île de Corvo…un volcan dans l’atlantique…le point le plus avancé de l’Europe! Bon séjour et encore merci de ce blog passionnant! Alain

Répondre à Janine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les messages sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.