Mi-fugue, mi-raison

Une journée à Colonia del Sacramento en Uruguay

Publié dans la catégorie Uruguay, le 5 décembre 2020

Au cœur de notre séjour d’un mois à Buenos Aires, nous nous permettons une petite journée d’infidélité à la ville et même au pays. L’objectif de cette escapade se situe en Uruguay et porte un nom plein de soleil : Colonia del Sacramento. Olé !

À l’origine de notre échappée, une envie de vieilles pierres, de couleurs vives et de ruelles pavées. Il faut reconnaître que, contrairement à la plupart des pays latinos, l’Argentine est peu fournie en jolis petits villages. Des rumeurs évoquent bien quelques cités préservées dans les lointaines montagnes du nord-ouest autour de Salta, mais pour l’instant, c’est en grimpant dans un ferry et en changeant de pays que nous étanchons notre soif.

Carte ferry Colonia del Sacramento depuis Buenos Aires

Une heure, quinze minutes et un tampon sur le passeport plus tard, nos quatre pieds foulent déjà le sol de Colonia del Sacramento. Une fois n’est pas coutume, c’est en « mi-photos, mi-dessins » que nous allons vous présenter tout cela !

 

Ville de Colonia del Sacramento en Uruguay

 

Après avoir franchi la Puerta de la Ciudadela qui marque l’entrée de la vieille ville, nous découvrons un écosystème inhabituel. De grands arbres s’élèvent entre les maisons à étage unique, les bougainvilliers disloquent les pavés bosselés, symbiose apaisante du végétal avec le minéral.

Terrasse dans une rue de Colonia del Sacramento en Uruguay Ville de Colonia del Sacramento en Uruguay

 

Ajoutez à cela une faune de Coccinelles et autres vieilles guimbardes dispersées sur les trottoirs. Notre soif de village typique-esthétique-idyllique est comblée.

Vieille voiture à Colonia en Uruguay
Cactus et fleur jaune
Vieille voiture rouge en Uruguay

Colonia del Sacramento a des airs de ville-musée et l’assume totalement. D’ailleurs, huit mini musées sont parvenus à se nicher dans les quelques ruelles du vieux quartier portugais. Le reste n’est que restaurants, cafés ou hôtels, occupant parfois de superbes patios.

Patio d'un hôtel dans la ville de Colonia en Uruguay
Façade dans la ville de Colonia del Sacramento
Maison à Colonia del Sacramento en Uruguay

La plus charmante des ruelles de Colonia del Sacramento porte le nom doux et poétique de rue des Soupirs. Mais soupirs de quoi au juste ? Des peintres en bâtiments devant l’état des façades ? Des passants qui attendent leur tour pour une photo ?

Calle de los suspirios à Colonia del Sacramento
Tourisme à Colonia en Uruguay
Maison rouge rue des soupirs à Colonia en Uruguay

Mais peu de soupirs parviennent à nos oreilles. Les touristes que nous croisons à Colonia sont zen, rêvassent sur les bancs, bouquinent en terrasse, prennent le temps de ne rien faire. Nous-mêmes, nous passons une partie de l’après-midi les pieds dans l’herbe à la terrasse d’un café.

Plaza Mayor à Colonia del Sacramento en Uruguay Plaque de rue à Colonia del Sacramento en Uruguay Rue de la ville de Colonia en Uruguay

Où que nous allions, nos pas finissent toujours par nous ramener sur la Plaza Mayor, grande et agréable, aérée et ombragée, dotée de petits cafés et… d’un phare. Si plus de phares étaient installés sur les places du monde, les promeneurs arrêteraient probablement de se perdre.

Phare de Colonia del Sacramento, Plaza Mayor

La vue au sommet du phare vaut son pesant de pesos (~0,75€).

Vue sur Colonia et sa basilique depuis le phare

Côté mer, ou plutôt côté fleuve puisque Colonia del Sacramento borde l’embouchure boueuse du Río de la Plata, personne n’a eu l’idée d’aménager des plages ou des bars branchés, pas même un Mickey Club. La rive est simplement faite d’un peu de nature.

Bord du fleuve de la Plata à Colonia del Sacramento

Dans un coin, nous débusquons le vieux port et ses quelques bateaux de plaisance. Nous tentons de visiter le centre culturel qui s’y trouve, hélas fermé ce jour.

En fin d’après-midi, lorsque la chaleur s’amenuise, les locaux commencent à apparaître. Les enfants sortent avec un ballon, les vieillards avec une canne à pêche sur l’épaule et tous les autres avec une calebasse de maté à siroter.

Visiter Colonia del Sacramento en Uruguay

Nous rejoignons les rêveurs au bord de l’eau en prévision du coucher de soleil…

Coucher de soleil près du Rio de la Plata à Colonia del Sacramento Coucher de soleil près du fleuve à Colonia en Uruguay

… mais ne pouvons hélas pas rester jusqu’au clou du spectacle. C’est l’heure de prendre notre bateau du retour.

 

Notre avis sur Colonia del Sacramento

Voilà une belle étape qui se déguste lentement, très lentement. Il n’y a vraiment pas grand-chose à faire, ce qui est bien aussi parfois !

La ville est plus vaste que le vieux centre croquignolet que nous vous avons montré, mais le reste a moins d’intérêt touristique.

 

Un dernier dessin pour la route ? Allez, dans un autre style !

Dessin et aquarelle : Colonia del Sacramento Uruguay

 

Conseils pratiques pour visiter Colonia del Sacramento

Venir à Colonia del Sacramento depuis Buenos Aires

Deux compagnies de ferry proposent des allers-retours, Buquebus et Colonia Express, mais seul le site de Colonia Express permet aux étrangers de réserver. Sur la page de paiement, si votre numéro de document ne passe pas, tentez de retirer les lettres (tapez juste les chiffres pour une carte d’identité française).

Il y a trois départs par jour dans les deux sens. Si vous comptez passer une demi-journée seulement à Colonia, privilégiez peut-être l’après-midi au matin, car des bus déversent de gros groupes qui se volatilisent après le déjeuner.

Nous avons payé 60€ par personne l’aller-retour, mais les tarifs augmentent en fonction du nombre de places déjà prises. Réservez le plus tôt possible, d’autant plus que les bateaux sont parfois pleins. Il faut compter théoriquement 1h15 pour la traversée, cependant de légers retards sont fréquents.

Une fois débarqués du ferry, vous pouvez rejoindre le vieux centre de Colonia en dix minutes à pied.

Monnaie et échange

Si vous arrivez de Buenos Aires comme nous, pas besoin de trop vous stresser pour obtenir des pesos uruguayens. La vieille ville est tellement touristique que pratiquement tout le monde accepte les pesos argentins ou les dollars US. Seuls le guichet des musées ne le fait pas, mais vous pouvez demander au café voisin (PicNic) de vous échanger le montant nécessaire.

Bon à savoir également, en tant qu’étrangers une réduction de 22% s’applique lorsqu’on paye par carte au restaurant ou à l’hôtel. C’est automatique sur le terminal de paiement, il n’y a théoriquement pas besoin de la réclamer.

Visiter les musées

Les thèmes abordés par les huit petits musées sont intéressants, hélas la scénographie ne les met pas beaucoup en valeur. Notre préféré est le musée portugais. Un billet commun est vendu au musée principal pour environ 1€20.

Manger sur le pouce

Le café PicNic prépare de délicieux sandwichs (dont des vegans) et jus d’oranges pressées, servis sur la pelouse d’une jolie terrasse, sur la place principale.

Dormir à Colonia del Sacramento

Si c’était à refaire, nous passerions la nuit sur place pour profiter du coucher de soleil et d’une matinée supplémentaire. Nous avons par exemple repéré la Posada Del Virrey (~50€)i et la Posada El Viajero (~55€)i, toutes deux en plein centre.

À voir ailleurs en Uruguay

Depuis Buenos Aires, les compagnies de ferry proposent aussi des trajets vers la capitale Montevideo, permettant une boucle dans le pays. Si vous comptez passer plus de temps en Uruguay, jetez un œil à l’article de nos collègues Gones Away !

Mi-fugue, mi-raison À propos de nous

Nous sommes deux fugueurs : nous avons changé de vie pour voyager en continu à travers le monde, sans date de retour. Nous avançons au gré de nos envies, sans nous précipiter. Pour en savoir plus, c'est ici.


Vous avez une question ? Vous repérez une erreur dans l'article ? Une adresse a fermé ? Laissez-nous un message un peu plus bas.


Vous souhaitez nous remercier pour les conseils du blog et nous encourager à continuer ? Voici diverses manières de le faire.

Une question ? Une envie de discuter ? C'est ici !

  1. Evelyne dit :

    Merci encore pour ce petit voyage. J’ai adoré les illustrations !!! Ça fait vraiment du bien de s’évader au petit-déjeuner 😁 en attendant de pouvoir reprendre la route et aller réchauffer nos cœurs au soleil 🌞🌞

  2. Arnaud dit :

    Parfaite cette petite escapade en Uruguay pour la dose de dépaysement du weekend 😁 Ce pays d’Amérique du Sud dont on parle moins m’a d’ailleurs toujours un peu intrigué – et peut-être encore plus le Paraguay !

  3. Anne Marie dit :

    Merci de nous donner envie et je dirai même plus très envie.

  4. Isabelle et Bernard dit :

    Excellente idée cette fusion photos et dessins!

  5. janine dit :

    moi aussi j’ai trouvé très original et agréable à regarder l’union photo-dessin.Une escapade très agréable qui nous déconnecte de notre quotidien.

  6. Marie dit :

    Allez, je me remets à la lecture. ça fait du bien de voyager par ce temps hivernal !! Très mignonette cette ville !

Répondre à janine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas visible. Les messages sont modérés et ne sont donc pas publiés immédiatement.